Élections 2012 : Éléments de discernement – 01

Webmaster 8 février 2012 2

Élections 2012 : Éléments de discernement

Devant la multiplicité des choix et des propositions qui voient le jour à l’occasion de la campagne présidentielle 2012, l’Église entend pouvoir apporter son aide et sa contribution à chacun pour tenter d’y voir plus clair.

Forte de ses 2000 ans de confrontation à la « pâte humaine » et de méditation de l’Évangile, l’Église propose une véritable « expertise » à tous les hommes de bonne volonté dans le domaine socio-économique : c’est l’enseignement social de l’Église. C’est de la contemplation toujours renouvelée du mystère du Christ, à la fois vrai Dieu et vrai homme, que l’Église tire son enseignement sur l’homme et la société.

Dans un esprit de service et d’aide à la décision électorale, nous vous présenterons chaque jour des éléments-clés de cet enseignement social, en prise directe avec les propositions et sujets qui sont au cœur de la campagne présidentielle et des élections législatives qui suivront.

Quand cela est possible, on mettra en regard les propositions des quatre principaux candidats (ceux présentant le plus fort pourcentage d’intentions de vote) sur les sujets abordés.

Comme on pourra le constater, l’Église n’a pas à rougir de ses positionnements et fait montre d’une expertise à la hauteur des enjeux et débats actuels.

Ci-dessous la table des matières des sujets qui seront abordés sur ce blog jusqu’à l’élection présidentielle.

 

Table des matières

(et les liens vers les contenus au fur et à mesure de leur mise en ligne)

1. L’estime de l’Église pour les responsables publics et l’importance de la participation citoyenne à la vie politique
  1.1. Valeur de la vie démocratique
  1.2. Valeur de l’engagement politique au service du bien de tous
  1.3. Un appel aux responsables politiques pour un engagement désintéressé
  1.4. Au-delà des difficultés, un appel à l’engagement citoyen de chacun
  1.5. Valeur et importance du vote…

2. Les valeurs fondatrices que l’Église appelle à mettre au cœur de tout projet de société
  2.1. L’importance des valeurs
  2.2.
Un fondement incontournable : la personne humaine
    2.2.1. L’homme, « cœur et âme de la société » : tous les hommes et tout de l’homme…
    2.2.2. Les droits humains
  2.3. Les valeurs fondatrices d’une société humaine
    2.3.1. Le bien commun
    2.3.2. La destination universelle des biens
    2.3.3. La solidarité
    2.3.4. La subsidiarité
    2.3.5. La participation de tous
    2.3.6. Justice, Liberté, Vérité et Amour

3. Ce que l’Église a à dire sur les sujets au cœur de la campagne présidentielle 2012 en France
  3.1. Au sujet du couple, de la famille et du respect de la vie humaine
    3.1.1. Le couple, la famille
    3.1.2. L’avortement et le respect de la vie humaine en ses commencements
    3.1.3. L’euthanasie et le respect de la vie humaine en fin de vie
    3.1.4. La bioéthique
    3.1.5. La jeunesse, les jeunes
    3.1.6. L’éducation, la formation
    3.1.7. Le droit à un toit
  3.2. Au sujet du « vivre ensemble », de la vie en société
    3.2.1. Les conditions de la paix sociale
    3.2.2. L’accueil de l’étranger
    3.2.3. Le dialogue interreligieux
    3.2.4. La culture
    3.2.5. Les médias
    3.2.6. Liberté religieuse
    3.2.7. La dignité de la femme
    3.2.8. La santé
    3.2.9. Les personnes âgées
  3.3.
Au sujet du rôle de l’État
    3.3.1. L’autorité de l’État est nécessaire et légitime
    3.3.2. L’État doit veiller à respecter le principe de subsidiarité à tous les niveaux
    3.3.3. L’État garant de l’ordre et de la sécurité
    3.3.4. La laïcité, les rapports entre l’Église et l’État
    3.3.5. Les limites de l’autorité de l’État et de la loi civile
  3.4.
Au sujet de l’économie
    3.4.1. Le développement humain authentique ne saurait être exclusivement économique !
    3.4.2. La juste propriété privée
    3.4.3. La promotion des entreprises par l’État
    3.4.4. Le profit ne peut pas être le seul but de l’entreprise
    3.4.5. L’État a le devoir d’intervenir et de protéger certains secteurs d’activités au sein du marché économique
    3.4.6. L’État providence et ses limites
    3.4.7. Le surdéveloppement et la surconsommation
    3.4.8. Le libre échange au niveau international
  3.5.
Au sujet du travail et des salaires
    3.5.1. La valeur du travail
    3.5.2. Le juste salaire
    3.5.3. La reconnaissance du travail de la mère au foyer
    3.5.4. Le chômage
    3.5.5. Le temps de travail
    3.5.6. Les rémunérations indécentes et la spéculation
    3.5.7. Les syndicats
    3.5.8. Les travailleurs immigrés
    3.5.9. Handicap et travail
  3.6.
Au sujet du scandale de la pauvreté et de la nécessité de la charité
    3.6.1. L’Église se positionne du côté des plus démunis
    3.6.2. La véritable richesse d’une société : sa capacité à partager !
    3.6.3. Un appel à l’engagement résolu de tous et de chacun !
    3.6.4. L’attention aux plus démunis : critère d’authenticité de l’humanité d’une société !
    3.6.5. La place des minorités
    3.6.6. Un appel à changer son regard sur les personnes en situation de précarité !
    3.6.7. Un appel à la responsabilisation des plus démunis eux-mêmes !
  3.7.
Au sujet du respect de l’environnement et du progrès technique
    3.7.1. Le respect de l’environnement
    3.7.2. Pour une véritable écologie humaine
    3.7.3. La valeur du progrès technique
    3.7.4. Réévaluer le progrès en fonction de l’être humain
  3.8.
La communauté internationale
    3.8.1. La France en Europe
      3.8.1.1. Le juste sens de la nation : aimer son pays… sans étroitesse d’esprit !
      3.8.1.2. La construction européenne
      3.8.1.3. Les racines chrétiennes de l’Europe
      3.8.1.4. La régulation de l’immigration
    3.8.2. La France dans le Monde
      3.8.2.1. La question sociale est devenue mondiale : devoir de solidarité internationale !
      3.8.2.2. Réformes nécessaires des institutions internationales
      3.8.2.3. Un appel à la mondialisation de la solidarité
      3.8.2.4. Le commerce des armes
      3.8.2.5. La dette internationale
      3.8.2.6. Le terrorisme
      3.8.2.7. Construire la paix du monde chaque jour

4. Ce que l’Église a à dire à chaque citoyen sur sa responsabilité et son engagement personnels, véritables leviers de l’avènement de la « civilisation de l’amour »
  4.1. Chacun est maître de son propre destin
  4.2. Participer à la solidarité sociale, notamment en payant ses impôts
  4.3. Élargir le champ de son engagement citoyen
    4.3.1. Le don
    4.3.2. La consommation et l’investissement responsables
    4.3.3. Le bénévolat auprès d’associations
    4.3.4. Du bon usage des médias
  4.4. Agir pour changer en profondeur les modes de vie

  4.5. La responsabilité particulière qui incombe aux chrétiens
  4.6. Ne pas tout attendre des élus politiques !

Conclusion

______________________________

 

Pour aller plus loin

- Vidéo : Mgr Jean-Michel di Falco Léandri parle des échéances électorales

- Élections : un vote pour quelle société ? Déclaration du conseil permanent de la conférence des évêques de France au sujet des élections présidentielles et législatives de 2012

- Compendium de la doctrine sociale de l’Église

Commenter l'article »

2 Commentaires »

  1. LOBEZ PHILIPPE 9 février 2012 à 10 h 38 min - Reply

    Ne pourriez-vous pas faire paraître dans La Croix (voir Dominique QUINO) un résumé des textes à l’attention de ses lecteurs, prochains électeurs, en y ajoutant éventuellement les références de la brochure que vous allez sûrement publier. Cordialement PH.LOBE

    • Webmaster 14 février 2012 à 16 h 39 min - Reply

      Il n’est pas prévu qu’une brochure papier paraisse. Nous comptons plus sur les internautes comme vous pour faire passer l’information sur la mise en ligne progressive tout au long de la campagne présidentielle de ces éléments de discernement provenant de la doctrine sociale de l’Eglise.

      Quant au journal « La Croix », nous pouvons l’informer de cette mise en ligne. Mais comme tout journal, il gardera sa liberté éditoriale quant au fait d’en parler ou non, et de la manière d’en parler.