Éléments de discernement – 64 / Construire la paix du monde chaque jour

Webmaster 11 avril 2012 0

3. Ce que l’Église a à dire sur les sujets au cœur de la campagne présidentielle 2012 en France
   3.8. La communauté internationale
     3.8.1. La France en Europe
     3.8.2. La France dans le monde
         3.8.2.1. La question sociale est devenue mondiale : devoir de solidarité internationale !
         3.8.2.2. Réformes nécessaires des institutions internationales
         3.8.2.3. Un appel à la mondialisation de la solidarité
         3.8.2.4. Le commerce des armes
         3.8.2.5. La dette internationale
(voir article précédent)

__________________

         3.8.2.6. Le terrorisme

Alors que le monde est régulièrement ensanglanté par le terrorisme aveugle, que les Français ont été fortement choqués par les tueries de Toulouse et de Montauban, l’Église, même si elle est consciente des situations d’injustices dans lesquelles sont plongées de nombreux peuples du monde, redit clairement sa réprobation la plus nette des actes de terrorisme :

« On ne peut non plus fermer les yeux sur une autre plaie douloureuse du monde d’aujourd’hui: le phénomène du terrorisme, entendu comme volonté de tuer et de détruire sans distinction les hommes et les biens, et de créer précisément un climat de terreur et d’insécurité, en y ajoutant souvent la prise d’otages. Même quand on avance, pour motiver cette pratique inhumaine, une idéologie, quelle qu’elle soit, ou la création d’une société meilleure, les actes de terrorisme ne sont jamais justifiables. Mais ils le sont encore moins lorsque, comme cela arrive aujourd’hui, de telles décisions et de tels actes, qui deviennent parfois de véritables massacres, ainsi que certains rapts de personnes innocentes et étrangères aux conflits, ont pour but la propagande en faveur de la cause que l’on défend, ou, pire encore, lorsqu’ils sont des fins en soi, de sorte que l’on tue simplement pour tuer. Face à une telle horreur et à tant de souffrances, les paroles que j’ai prononcées il y a quelques années, et que je voudrais répéter encore, gardent toute leur valeur: «Le christianisme interdit [...] le recours aux voies de la haine, à l’assassinat de personnes sans défense, aux méthodes du terrorisme. » » Jean-Paul II, encyclique Sollicitudo Rei Socialis, 24

         3.8.2.7. Construire la paix du monde chaque jour

L’Église rappelle qu’il est illusoire d’espérer la paix dans le monde si on ne la construit pas avec persévérance :

« La paix n’est pas une pure absence de guerre et elle ne se borne pas seulement à assurer l’équilibre de forces adverses ; (…) La ferme volonté de respecter les autres hommes et les autres peuples ainsi que leur dignité, la pratique assidue de la fraternité sont absolument indispensables à la construction de la paix. (…) La paix terrestre qui naît de l’amour du prochain est elle-même image et effet de la paix du Christ qui vient de Dieu le Père. (…) Tous les chrétiens sont appelés avec insistance à se joindre aux hommes véritablement pacifiques pour implorer et instaurer la paix. » Concile Vatican II, Gaudium et Spes, 78 

______________________________

 

Pour aller plus loin

 

- Élections 2012 : Éléments de discernement (table des matières et accès au contenu au fur et à mesure de sa mise en ligne)

- Vidéo : Mgr Jean-Michel di Falco Léandri parle des échéances électorales

- Élections : un vote pour quelle société ? Déclaration du conseil permanent de la conférence des évêques de France au sujet des élections présidentielles et législatives de 2012

- Compendium de la doctrine sociale de l’Église

Commenter l'article »