Messe à La Salle-les-Alpes pour le Père Eugène Grossan

Webmaster 6 février 2013 0

Les obsèques du Père Eugène Grossan, décédé le 24 janvier à l’hôpital de Briançon, ont eu lieu lundi 28 janvier, présidées par Mgr Félix Caillet, vicaire général. Ci-dessous quelques photos et un large extrait de l’homélie du Père Michel Ehrhart.

Le Père Eugène Grossan

Le Père Eugène Grossan a été le curé de La Salle-les-Alpes et du Bez de 1945 à 2005. Déchargé de son ministère de curé le 1er septembre 2005 dans sa 88e année, il est resté domicilié au presbytère de La Salle-les-Alpes jusqu’à son décès.

Parmi les élus présents, Joël Giraud, député

Le Père André Bernardi et Mgr Félix Caillet déposent l’étole presbytérale sur le cercueil

Au moment de la communion

Extrait de l’homélie du Père Michel Ehrahrt
Curé de La Salle-les-Alpes

1 Corinthiens 12, 12-14
Luc 4, 14-21

Sept milliards d’humains. C’est notre humanité. Mais cette humanité est à faire, à construire, et elle se construit à partir de chacun d’entre nous, quel que soit son époque, ou son pays.

Dans le mot d’accueil de Claire (15 ans), nous avons entendu ces mots de tous les jours, mots de tendresse : « On t’appelait M. le curé, Eugène, Gégène, Lolo ou Zé pour les plus intimes. » Ces mots nous disent notre relation à l’autre et nous conduisent encore plus loin : Nous sommes rassemblés autour d’Eugène, une assemblée à devenir communauté. Et cette communauté, saint Paul vient de nous rappeler que « nous sommes le corps du Christ et, chacun pour sa part, est membre de ce corps. » Qu’est-ce à dire ? Une folie ! Que celui ou celle qui a compris un peu quelque chose de ce mystère le vive et en fasse profiter les autres.

Et voilà que dans la foulée de la Parole de Dieu, dans saint Luc (Lc 4, 14-21), ce « gamin de Nazareth » fait parler de lui et le voilà le jour du sabbat à la synagogue de Nazareth. Il lit le passage d’Isaïe et commente : « L’Esprit du Seigneur… m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle… aux prisonniers… aux aveugles… opprimés… une année de bienfaits… Cette Parole de l’Écriture… aujourd’hui s’accomplit. »

Ainsi le fils du charpentier nous révèle le Dieu Père qui nous aime et nous appelle tous à vivre en frères comme Jésus et à être des porteurs de cette Bonne Nouvelle et d’en donner des signes très concrets dans nos vies de tous les jours : nous libérer de nos enfermements, aveuglements, surdité, oppressions… et cette « année de bienfaits » commence maintenant : nous venons d’entendre cette Parole libératrice, c’est notre responsabilité à tous, croyants ou non, de « faire bien », de « bien faire » de nos jours à vivre avec les autres. Et nous ne sommes pas seuls. Le Ressuscité nous accompagne sur nos routes, et il reçoit aujourd’hui à sa table notre Gégène.

_______________

Article sur les 60 ans de ministère
du Père Eugène Grossan à La Salle-les-Alpes,
célébrés le 17 juillet 2005

Les commentaires sont fermés.