Pour commémorer les 10 ans de l’embuscade d’UZBIN en Afghanistan où 10 soldats français ont donné leur vie, dont un parachutiste originaire de Veynes, une foule nombreuse est montée au col d’Espreaux, avec les autorités civiles, militaires et religieuses pour entourer les familles qui avaient pu se déplacer.

La messe a été présidée à 8h par Mgr Xavier Malle, évêque de Gap (+Embrun), entouré des pères Jean-Baptiste Tran, curé de la paroisse de La Saulce sur laquelle se trouve le col, Pierre Fournier, curé de Veynes, et Charles Troech aumônier de la gendarmerie.

Ensuite un verre de l’amitié a été servi, puis à 11h00 une plaque à été dévoilée au monument au mort de Veynes pour Alexis Taani, enfant du pays.

Voici l’homélie de la Messe au col d’Espréaux

 

Vous avez choisis comme textes pour la messe commémorative des 10 années de la mort pour la France de nos soldats en Afghanistan, les textes de la messe de saint Michel Archange. Alors, je voudrai dire quelques mots sur st Michel.

C’est semble-t-il au moment de la guerre d’Indochine que naquit l’idée d’invoquer la protection de saint-Michel pour les parachutistes :

– il est invoqué dans la liturgie comme notre protecteur dans les combats : “saint Michel Archange, défendez-nous dans les combats !”

– il est le soldat de Dieu : saint Michel est surtout connu pour son combat victorieux contre le dragon, représentant Satan et les anges rebelles comme le raconte le livre de l’Apocalypse, notre première lecture.

– Il vient du ciel, comme les paras. La Bible parle d’un grand silence qui se fit dans le ciel : cela rappel ce grand silence que les paras éprouvent lorsque sautant, ils se trouvent dans les airs entre le bruit assourdissant des moteurs de l’avion et le fracas des batailles. Un guerrier venant du Ciel, qu’y a-t-il de mieux comme saint Patron pour les parachutistes ?

Saint Michel est donc un archange. Même si les anges sont très présents dans la vie de Benoîte Rencurel au Sanctuaire du Laus, certains chrétiens peuvent avoir des doutes sur les anges, que l’on pourrait résumer ainsi : «Je ne crois pas que les anges existent. Ce sont de jolies légendes. Dieu utiliserait des petites créatures ailées et asexuées pour nous aider et nous parler ?»  Le père Descouvemont répondait ceci : « Ne prenez pas nos ancêtres pour des imbéciles ! Quand Fra Angelico représente la danse céleste des saints avec leur ange gardien,  il sait très bien que les anges n’ont ni corps ni ailes, mais il utilise le  symbole très  ancien des ailes pour signifier la rapidité avec laquelle un ange peut se déplacer. Quant à l’existence des anges, elle est attestée à travers toute la Bible. Ils forment la cour de Dieu : ils sont heureux de Le chanter, tout en s’émerveillant de sa Beauté, de sa Bonté, de sa Joie. Et Dieu en envoie certains sur terre sur terre pour annoncer une bonne nouvelle ici ou là. D’où leur nom de « messagers » [angeli]. En s’appuyant sur la Bible mais aussi sur l’expérience des saints, nous croyons que les anges et les démons sont vraiment des êtres personnels, dotés d’intelligence et de volonté, capables de nous aimer ou de nous haïr, de nous faire du bien ou du mal. Et nous le  proclamons dans le Credo : « Je crois en Dieu…. Créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible ». Le ciel, l’univers invisible, ce sont les anges. »

Mais alors frères et soeurs, en ce jour où nous commémorons le sacrifice de leur vie de 10 de nos soldats en Afghanistan, et nous y associons tous les autes morts pour la France depuis 2008, comment expliquer ce drame, alors qu’un ange gardien est censé nous porter « pour que notre pied ne heurte les pierres » comme dit le Ps 91, 12). Ce peut être une véritable épreuve spirituelle. Disons, toujours avec le P Descouvemont que « nos anges gardiens ne sont jamais en grève, mais ils n’ont pas reçu mission de supprimer toutes les croix de nos vies. Leur rôle est bien plutôt de nous aider à les vivre, dans notre condition de créatures comme ils l’ont fait eux-mêmes en devenant de bons anges. »

Frères et soeurs, nous ne comprenons pas toujours ce qui nous arrive, c’est seulement au Ciel que tout s’éclairera. En attendant, nous avons besoin de nous appuyer les uns sur les autres, c’est pourquoi votre présence à tous est importante. «Un frère appuyé sur un autre frère est une ville fortifiée» dit le livre des proverbes au chapitre 18, verset 19.

Amen !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here