Pour l’Eglise, il est clair « qu’il est nécessaire de favoriser le dialogue avec le judaïsme, afin (…) d’oeuvrer pour que fleurisse un nouveau printemps dans les relations mutuelles. » Jean-Paul II, EE 53

De la même façon, « il s’agit également de se laisser inciter à une meilleure connaissance des autres religions, pour pouvoir instaurer un dialogue fraternel avec les personnes de l’Europe d’aujourd’hui qui y adhèrent. En particulier, il est important d’avoir un juste rapport avec l’Islam. »  Jean-Paul II, EE 54

Table des matières

 

 

La publication a un commentaire

  1. Maurice P.

    Je suis heureux d’apprendre que l’Eglise se réconcilie avec le Judaïsme. Bravo.
    Nous ne sommes déjà pas nombreux à croire en Dieu alors oeuvrons ensemble.

Les commentaires sont fermés.