Comme chaque année, le diocèse de Gap et d’Embrun a participé au Pèlerinage du Rosaire à Lourdes durant la première semaine d’octobre, pèlerinage organisé et prêché par les dominicains. Deux autocars de tourisme – l’un de Briançon, l’autre de Gap – et un car venant de Lourdes spécialement aménagé pour les malades ont emmené vers Marie 135 Hauts-Alpins (dont 14 malades et 50 hospitalières et brancardiers) sous le houlette du directeur diocésain, le Père Joseph Aubin, offrant à chacun un temps fort dans sa vie de foi et de prière.
 

Après une longue journée de voyage le groupe atteignait Lourdes le lundi soir. Avec une première nuit réparatrice tous étaient prêts mardi matin pour la « journée diocésaine » qui commença par le chemin de croix des Espélugues, suivi de la photo rituelle sur l’esplanade, pour laquelle Mgr Jean-Michel di Falco Léandri avait rejoint le groupe. Nous avons participé ensuite à une rencontre avec lui au cours de laquelle chacun a pu en toute simplicité lui poser quelques questions sur des sujets tels que les CD des « Prêtres », leurs concerts, des faits d’actualités comme « le mariage pour tous », le rôle de l’Église dans la société actuelle, les problèmes d’évangélisation, de catéchèse… autant de questions qui donnèrent lieu à des échanges cordiaux et enrichissants. L’après-midi pour ceux qui le souhaitaient, le Père Joseph Aubin a fait une visite des lieux de la ville où vécut Bernadette, avant la messe présidée par notre évêque et célébrée pour toute la région de Nice à la chapelle Notre-Dame. Là le Frère Didier Vernay  expliqua « qu’avec son ange… tout s’arrange » et « qu’avec Marie… la vie sourit » !

Le lendemain le Pèlerinage du Rosaire proprement dit commençait pour plus de 20 000 pèlerins et malades venus de toute la France et des territoires d’outre-mer, mais aussi de pays étrangers. Aux célébrations habituelles du sanctuaire (messes, processions du Saint-Sacrement avec les malades et processions aux flambeaux) s’ajoutaient de nombreuses possibilités d’information et de réflexion : des conférences, des témoignages, des rencontres… Avec bien sûr les temps de prières communautaires et individuelles, le tout en lien avec le thème de cette année : « avec Bernadette, prier le Rosaire ». Le Frère Louis Marie, jeune dominicain de 42 ans, sut faire passer ce message dans ses homélies et sa conférence – non sans humour – dans un langage simple à la portée de tous mais d’une ferveur et d’une profondeur sans égales.

Un seul mot d’ordre lors de l’envoi pour clore ce pèlerinage : «  Rosaire, un jour… Rosaire, toujours ». C’est avec ce viatique que se termina cette belle semaine à Lourdes, car, ce qui ne gâche rien au contraire, le beau temps fut présent tout au long de ce pèlerinage. Pour les Haut-Alpins eut lieu en fin de journée la petite visite, rituelle elle aussi, au Carmel de Lourdes pour assister aux vêpres et s’approvisionner auprès des carmélites en biscuits et chocolats de leur fabrication ; un bon moyen de se faire un petit plaisir tout en leur procurant quelques moyens de subsister.

Et c’est en se disant « à l’année prochaine » que se sont séparés, à regrets, les pèlerins de 2012, mais comme l’avait dit le matin même le Frère Louis Marie : « pour pouvoir revenir, il faut partir ».

Chantal Sicard
Une pèlerine

 

[flagallery gid=26 name=”Lourdes 2012″]