Beaucoup se réjouiront de sa naissance – Lundi 19 décembre

Beaucoup se réjouiront de sa naissance – Lundi 19 décembre

Luc 1, 13-15a
L’ange dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été entendue : ta femme Élisabeth te donnera un fils, et tu le nommeras Jean. Tu seras dans la joie et l’allégresse, beaucoup d’hommes se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. »

A ujourd’hui, le rideau s’ouvre sur le dernier acte de l’histoire du salut. Tout commence au Temple de Jérusalem par une sorte de prologue. Le prêtre Zacharie a déposé l’encens sur l’autel et se tient, à l’abri des regards, dans la brume parfumée qui envahit le sanctuaire. Et Dieu entre en scène, ou plutôt son ange. Le décor de la révélation a beau être planté, Zacharie n’en croit pas ses yeux. L’annonce de l’ange est si insolite qu’il en reste bouche bée. Prêtre au Temple, il n’est pas sans connaître les Écritures, ce qui, normalement, devrait l’aider à dépasser sa surprise. Il est censé connaître les habitudes de Dieu mais, là, c’est trop pour lui, il doute. Et sa bouche, entrouverte de stupéfaction, s’emplit de tant d’interrogations qu’elle en devient muette, un mutisme de neuf mois, pendant lequel il aura le temps de méditer sur le nom que doit porter l’enfant promis, « Jean », c’est-à-dire « Dieu fait grâce ». N’y a-t-il pas un peu de Zacharie en nous ? Nous savons et pourtant nous doutons. Il est encore temps de méditer sur la grâce que Dieu nous donne en son Fils !

Bénédicte Ducatel

Extrait du hors-série n° 26, Le compagnon de l’Avent, publié pour l’Avent 2011 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

Webmaster

Cet article a été rédigé par le service communication du diocèse de Gap.
Fermer le menu