Bénédiction du clocher de Laragne : “On peut être athée, communiste de surcroît, et travailler pour la gloire de Dieu !”

À Laragne, la grande église Saint-Martin consacrée le 15 août 1901 par Mgr Prosper-Amable Berthet, évêque de Gap, a été construite pour remplacer l’église du XVIIe siècle devenue trop exiguë et insalubre.

Malgré le jeune âge de cette église néogothique, des travaux de réhabilitation extérieure s’imposaient, les travaux concernant la toiture, les menuiseries, les maçonneries et les vitraux.

En ce jeudi 6 décembre, les autorités civiles et religieuses étaient rassemblées pour fêter l’achèvement de la première phase de travaux, ayant consisté dans la restauration du clocher.

Joël Giraud, vice-président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, en discussion avec Mgr Jean-Michel di Falco Léandri

Illumination du clocher au cours de la bénédiction

De gauche à droite : Père Sébastien Dubois, doyen du Buëch-Dévoluy, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, Père Jean-Pierre Mollon, curé de Laragne

Laragnais et personnalités politiques parmi lesquelles Daniel Spagnou, député-maire de Sisteron, Auguste Truphème, maire de Laragne, Joël Giraud, vice-président du conseil régional PACA et député des Hautes-Alpes

Discours depuis le parvis
de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri

Chers amis,

Ce soir nous fêtons la rénovation du clocher de votre église. Cette flèche montant droit vers le ciel abrite les cloches qui ponctuent la vie de la communauté chrétienne : elles avertissent des joies et des peines de chacun, un baptême, un mariage, un enterrement. Elles préviennent aussi des événements graves qui affectent la vie de l’Église, de la nation, de la commune. Ce clocher est pour tous un repère dans l’espace et dans le temps.

Ce matin, nous avons appris la nouvelle du décès de l’architecte brésilien Oscar Nimeyer, concepteur aussi bien du siège du parti communiste à Paris que de la cathédrale de Brasilia, et de bien d’autres églises encore, une vingtaine au total. Comme quoi on peut être athée, communiste de surcroît, et travailler pour la gloire de Dieu ! La beauté n’a pas de frontière.

Dans le même ordre d’esprit, je tiens à remercier les élus, de quelque bord politique ou de quelque conviction religieuse qu’ils soient, de prendre soin du patrimoine religieux, et ici à Laragne d’avoir restauré ce clocher.

Permettez-moi de dire qu’à l’appel de M. Auguste Truphème, j’ai tenu à ce que le diocèse participe symboliquement et de manière tout à fait exceptionnelle à cette restauration. Je refuse habituellement, puisque l’argent du diocèse, fruit de la générosité des fidèles, assure le traitement des prêtres, le salaire des salariés laïcs, l’entretien des  presbytères et des églises appartenant au diocèse.

Il y a quelques jours, j’étais encore à Rome avec mes confrères évêques auprès du pape Benoît XVI. Le cardinal Barbarin disait au pape que, dans la France déchristianisée qui est la nôtre, nous étions passés de la pastorale de la cloche à celle de la sonnette. Eh bien ici, à Laragne, M. l’abbé Mollon, tout en faisant usage de la sonnette, de toute évidence ne délaisse pas l’usage de la cloche ! Avec le système automatique qu’il vient de mettre en place, vous allez avoir l’occasion d’entendre sonner non seulement les heures, mais aussi l’angélus, les appels pour la messe, les mariages, les enterrements, les baptêmes. Mais je vous rassure, ce sera seulement dans la journée pour ce qui est des heures, pas au beau milieu de la nuit !

Surtout, n’ayez crainte ! Proposer ce n’est pas imposer. Et l’abbé Mollon ne vous sonnera pas les cloches si vous ne venez pas à l’église ! Mais il compte bien faire entendre que les chrétiens sont là pour tous, ouverts à tous, au service de tous, pour vous accompagner dans vos joies comme dans vos peines. Comme saint Martin, le patron de votre église, ils sont là au milieu de vous pour partager avec vous ce qui fait leur richesse.

*******

Suivie la bénédiction, puis l’entrée dans l’église et les discours officiels.

Auguste Truphème, maire de Laragne

Sylvestre Garin, architecte du Patrimoine

Jean-Yves Dusserre, président du Conseil général

Joël Giraud, vice-président du Conseil régional

Alain Robert, de la Fondation du Patrimoine

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri

Pour visualiser la page de la Fondation du Patrimoine
consacrée à l’église Saint-Martin de Laragne,
et éventuellement participer à la souscription publique,
cliquer ci-dessous

Le clocher de l’église Saint-Martin
Fermer le menu