Samedi 17 octobre 2020 à Laragne, le Secours Catholique a invité Mgr Xavier Malle à bénir ses nouveaux locaux, en présence de Jean-Marc Duprat maire, d’Anne Truphème conseillère départementale, et des représentants des autres associations de solidarité.

Après les discours de la présidente départementale du Secours Catholique 04-05, puis de monsieur le maire, Mgr Xavier Malle a prononcé ces quelques mots, avant de bénir les locaux.

Mot de Mgr Xavier Malle avant la bénédiction

Membres du Secours Catholique, bénévoles, soutenus par les permanents de la délégation interdépartementale 04-05, vous avez pendant des années servi dans le local de Ribiers, et nous remercions la municipalité de Ribiers.

Je voudrais remercier le généreux donateur de Laragne, qui a légué au diocèse cette maison, parmi d’autres biens. En visitant ces différents biens, constatant l’emplacement idéal pour être visible et connu, j’ai suggéré de garder cette maison pour la paroisse et de la mettre à disposition du Secours Catholique. Le père André Girier, alors curé et l’équipe du Secours Catholique ont répondu oui à cette proposition.

Nous sommes donc très heureux ce matin, car nos frères et soeurs les plus pauvres vont être encore mieux servis ici-même.

Comme dit souvent le Pape François, l’Eglise n’est pas une ONG, et le Secours Catholique non plus, mais il est les mains de l’Eglise envers les plus pauvres.

Le Pape François nous a écrit une lettre, Fratelli Tutti, comme un rêve de fraternité.

Je cite le §282 : “En tant que croyants nous nous trouvons face au défi de retourner à nos sources pour nous concentrer sur l’essentiel : l’adoration de Dieu et l’amour du prochain.”

Aujourd’hui, après cet assassinat d’un professeur qui nous horrifie tous, citons aussi ce passage : “La vérité c’est que la violence ne trouve pas de fondement dans les convictions religieuses fondamentales, mais dans leur déformation.”

Chers amis, dans tout homme et toute femme, blessés par la vie, selon la belle expression de Saint Jean-Paul II, nous voyions le visage défiguré de Notre Seigneur Jésus-Christ. Avec vos mains, avec vos coeurs, vous permettez que nous voyons en eux le visage du Ressuscité. Merci.

Laisser un commentaire