Samedi 12 août 2018 Mgr Xavier Malle a béni l’orgue de Vars, acquis par la municipalité grâce au dynamisme de l’association “Vars Passion”.

Reportage de DICI-TV

En présence d’une assemblée très nombreuse et des élus de la municipalité et du département, Monseigneur Xavier Malle a béni l’orgue nouvellement installé dans le centre œcuménique de Vars Sainte-Marie.

Éveille-toi, orgue, instrument sacré, entonne la louange de Dieu, notre créateur et notre Père !

Bénédiction orgue VARSA huit reprises, l’évêque a interpellé l’orgue selon le rituel de l’église. A huit reprises, l’orgue a répondu, mettant en valeur toutes ses capacités musicales.

Le texte de l’homélie a souligné l’importance de la musique dans les célébrations catholiques et protestantes et le support qu’elle apporte à la réflexion spirituelle.

Tandis que le matin pendant la messe, Chantal de Zeeuw à l’orgue jouait en solo ou avec un flutiste ou des voix, elle était accompagnée par deux trompettes lors du concert organisé dans l’après-midi par l’association Vars Passion qui a conduit le projet d’installation.

Quelle belle journée de fraternité dans le paysage ensoleillé des Hautes-Alpes !

L’accueil du père Félix Caillet, curé de la paroisse

Mesdames et Messieurs les élus, votre présence ce matin nous honore.  Sans vous, le projet n’aurait pas abouti. Mr le maire, à la suite de vos prédécesseurs, vous vous êtes investi, avec les membres de votre conseil municipal, dans la réalisation de la venue de l’orgue dans ce centre œcuménique de Vars. Vous tous qui avez été « donateurs » , la paroisse vous remercie de votre générosité. Amis varcincqs, résidants à l’année ou de temps à autre, cet orgue c’est désormais le vôtre quelques soient vos convictions. Avec le Père Eric, nous nous réjouissons que  la paroisse bénéficie de la présence de prêtres qui tout au long de l’année viennent nous aider et assurent du ministère. L’orgue  sera l’acteur liturgique des diverses célébrations dont celles qui marquent la vie de vos familles.  Il sera dans le même temps d’une grande valeur pour le développement de la vie culturelle de Vars, bénéficiant du dynamisme des associations locales. Il sera source de liens entre tous.

Monseigneur, votre présidence  marque votre désir de partager au maximum  la vie des haut-alpins. Merci d’avoir aussitôt accepté notre sollicitation pour la bénédiction de l’orgue.

Prière de bénédiction et dialogue entre le célébrant et l’orgue, qui répond par une improvisation

Prière de bénédiction :

Dieu qui a rendu l’homme capable d’exprimer par la musique sa joie et sa peine, nous te prions : Daigne bénir cet orgue  grâce auquel nos cœurs et nos voix seront davantage unis pour te célébrer. Daigne aussi bénir tous les musiciens qui le feront sonner. Que ton Esprit les inspire afin qu’ils rendent gloire à ton nom et soutiennent le chant de l’assemblée. Et comme cet instrument ne fournit qu’une seule musique à partir de la multitude de ses tuyaux et de la richesse de ses timbres,  fais de tous les membres de ton Eglise, un seul peuple, le Corps de ton Fils    lui qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen.

Eveille-toi, orgue , instrument sacré, entonne la louange de Dieu, notre Créateur et notre Père

(Quelques mesures d’orgue)

Orgue, instrument sacré, célèbre Jésus, notre Seigneur, mort et ressuscité pour nous.

(Quelques mesures d’orgue)

Orgue, instrument sacré, chante l’Esprit Saint qui anime nos vies du souffle de Dieu

(Quelques mesures d’orgue)

Orgue, instrument sacré, élève nos chants et nos supplications vers Marie, la mère de Jésus.

(Quelques mesures d’orgue)

Orgue, instrument sacré, fais entrer l’assemblée des fidèles dans l’action de grâce du Christ

(Quelques mesures d’orgue)

Orgue, instrument sacré, apporte le réconfort de la foi à ceux qui sont dans la peine

(Quelques mesures d’orgue)

Orgue, instrument sacré, soutiens la prière des chrétiens.

(Quelques mesures d’orgue)

Orgue,  instrument sacré, proclame gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit

(Quelques mesures d’orgue)

Homélie de Mgr Xavier Malle

(texte de base, se reporter à l’enregistrement pour la réalité de l’homélie !)

Chers amis, avec un tel évangile, permettez moi une parole enfantine : si le lion est le roi de la jungle, l’orgue est le roi des instruments de musique !

La multiplicité de ses sons lui permet de remplacer un orchestre entier, et il peut même magnifier un autre instrument, – je pense aux morceaux pour orgue et trompette-. Alors naturellement l’orgue a pris une grande place dans les liturgies, dès le Moyen Age, d’abord dans les monastères, puis les cathédrales puis toutes les églises.

Il faut rappeler la place importante des instruments de musique dans la prière liturgique comme nous le rapporte les livres de l’Ancien testament. Ainsi le premier livre, Genèse 4, 21 mentionne un dénommé Youbal qui je cite, «fut le père de tous ceux qui jouent de la cithare et de la flûte». Et on a l’exemple de nombreux cantiques qui devaient certainement être accompagnés d’instruments de musique, comme le célèbre cantique de Moïse en Gn 15. Après la construction du temple de Jérusalem, la musique pris une place de plus en plus importante.

Certes ensuite le Nouveau testament n’en parle pas beaucoup. Nous trouvons ce passage de l’Epitre aux Colossiens, chapitre 3 6 «Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres en toute sagesse ; par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.» La voix a capella semble alors l’instrument le plus prisé, que ce soit dans les synagogues et dans les premières églises. Puis petit à petit les instruments et le roi des instruments reprennent une place importante.

La réforme protestante ne l’a pas … réformé, sauf semble-t-il Calvin qui n’en voulait pas, tandis que Luther saluait en la musique l’un des plus beaux dons de Dieu. On imagine le grand J.-S. Bach faisant jouer ses Cantates lors des cultes protestantes célébrés dans la cathédrale luthérienne de Leipzig vers 1730 !

Par contre, l’orgue ne semble pas être entré dans la tradition liturgique orientale orthodoxe.

Alors finalement, si une chose peut unir les traditions catholiques et protestantes, pourquoi s’en priver ici dans un centre oecuménique ! 

D’autant que l’orgue est bien plus qu’un accompagnateur de cantiques. La musique peut être elle même une prière. J’ai eu l’occasion lors du Festival Messiaen à La Grave, il y a quelques semaines, d’écouter les 20 regards sur l’enfant Jésus, oeuvre de ce grand compositeur contemporain, commenté par un grand pianiste concertiste devenu prêtre. Je peux vous dire que c’est une vraie expérience spirituelle.

Frères et soeurs, un orgue dans la liturgie, ce n’est pas seulement pour bien chanter, accompagner les chants, prendre la bonne note. Quand j’étais en paroisse, je poussais l’organiste à prendre des grandes oeuvres pour la communion, ou l’entrée ou la sortie , et pas seulement des mélodies connues de nos chants liturgiques, mais des oeuvres des grands compositeurs pour orgue.

Enfin, frères et soeurs, l’orgue ouvre nos coeurs à la grâce de Dieu, à la paix de Dieu : «Et que, dans vos cœurs, poursuit st Paul aux Colossiens, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. Vivez dans l’action de grâce.»

Retrouvons un coeur d’enfant capable de s’émerveiller devant la beauté de la musique, signe de la beauté du Ciel, signe de la beauté, de la bonté et de la vérité de Dieu. Amen.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here