“La Bible pas à pas” n° 58
  • Post published:23 juin 2016

Le livre de Ruth. Cinquante-huitième numéro de la série « La Bible pas à pas », par le père Jean-Marie Dezon, prêtre du diocèse de Gap et d’Embrun. Une production du studio “Agapé” du diocèse.

Un livre a deux dates : celle où il se passe et celle où il fut écrit. Entre les deux, il peut y avoir des siècles d’écart. C’est le cas pour l’un des plus jolis livres de la Bible, et aussi l’un des plus courts : le livre de Ruth. La tradition juive le classe parmi les livres de Sagesse. Il fut en effet écrit après le retour de l’Exil, et sans doute après la réforme radicale d’Esdras et de Néhémie.

Le livre de Ruth répond à ces grandes questions : les Juifs doivent-ils se considérer comme le peuple de Dieu, chargé de faire connaître son message à toutes les nations, ou bien doivent-ils conserver leur privilège et préserver leur pureté en évitant le plus possible de se mêler aux autres ? En particulier, la Loi interdit-elle catégoriquement le mariage avec une femme étrangère ?

L’histoire est la suivante : au temps des Juges (vers le XIe siècle avant notre ère), un homme de Bethléem, Elimelek, est contraint par la famine à aller chercher ailleurs de quoi subsister, lui, sa femme Noémi et ses deux fils.

En Moab, Elimelek meurt et ses fils épousent des filles du pays : Ruth et Orpa. Au bout d’une dizaine d’années, les deux fils meurent à leur tour sans laisser de descendance.

C’est alors que Noémi décide de retourner sur ses terres, en Juda. D’autant que la famine y a pris fin. Les belles-filles peuvent rester en Moab, et c’est d’ailleurs le conseil de Noémi. Mais Ruth décide de suivre sa belle-mère et de l’accompagner jusqu’en Juda. Orpa préfère rester dans son pays. Dès cet instant, le livre tourne autour de Ruth et de son action en Juda. Ruth va s’occuper de belle-mère, et elle va rencontrer un homme qui l’épousera. Cet homme, Booz, est un membre de la famille d’Elimelek. À ce titre il a le devoir d’assurer une descendance au cousin défunt. L’enfant qui naître de cette union s’appellera Obed ; il sera le père de Jessé, lequel sera le père de David.

Ruth l’étrangère, est don l’arrière-grand-mère du grand roi David.

Ruth dit à Noémi : « Ne me presse pas de t’abandonner, de retourner loin de toi, car où tu iras j’irai, et où tu passeras la nuit je la passerai ; ton peuple sera mon peuple et ton Dieu sera mon Dieu ; où tu mourras je mourrai, et là je serai enterrée. » (Ruth 1,16-17)