Cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre – Mardi 20 mars
  • Post published:20 mars 2012

Cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre
(Ez 47, 9)

L’eau dont parle Ézékiel s’écoule en un torrent énergique et vivifiant. Elle rappelle les bouillonnements de la piscine de Bézatha. Mais, là, c’est une eau bien différente, mystérieuse, qui guérit le paralytique. Elle vient du Christ. L’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle (Jn 4, 14).

Cette eau vive, c’est la parole de Jésus. Lève-toi, prends ton brancard, et marche (Jn 5, 8). Voici que la parole de Jésus vient vivifier l’homme, comme l’eau vient pénétrer une terre asséchée, lui donnant vie et fécondité.

Pendant le Carême, l’heure est à la remise en état de nos circuits d’irrigation intérieure ! Il y a en nous des canaux obstrués par nos résistances à accueillir la parole de Jésus. Il y a aussi des terres non irriguées, les domaines de nos vies que nous peinons (volontairement ou non) à mettre sous le regard du Seigneur.

Fortifiés par la grâce des sacrements, laissons-nous irriguer par la parole de Jésus ; elle nous libère et nous remet en marche.

Père Patrick Gorce

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.