La chronique de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri –  « Et maintenant, que vais-je faire ? »

Dans sa chronique du dimanche 20 décembre 2015, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri présente un programme pour l’année sainte : quatorze points concrets « les pieds dans la boue et les mains dans la chair » comme dit le pape François.

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines :

• sur les ondes de RCF Alpes Provence
• sur le site internet du journal Le Point
• sur D!CI TV
• sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus

et tous les mois sur KTO dans l’émission À la source.

Bonjour,

Beaucoup de chrétiens ont franchi la porte sainte de l’année de la miséricorde, de l’année du pardon. Mais pour quoi faire ? Les plus anciens d’entre nous se souviennent sans doute de cette chanson de Gilbert Bécaud : « Et maintenant que vais-je faire / De tout ce temps que sera ma vie ? »

Eh oui, « Que devons-nous faire ? » demandent les foules à saint Jean-Baptiste. « Que devons-nous faire ? » pour vivre mieux, pour bannir nos angoisses, pour être dans la paix, voire même dans la joie !

Jean le Baptiste donne des pistes.

Ce qu’il propose est concret. Au collecteur d’impôt : n’exiger rien de plus que ce qui est fixé. Au militaire : ne pas piller et se contenter de sa solde. À celui qui a deux vêtements : partager.

Le pape François est en quelque sorte comme Jean le Baptiste : il prépare les chemins du Seigneur.

Lorsqu’il a décidé de cette année de la miséricorde, il n’a pas dit qu’il fallait faire des discours. Il a dit qu’il fallait faire l’expérience du pardon, en vivre, et le pratiquer.

D’ailleurs le pape donne l’exemple.

Il appelle au téléphone un jeune en fauteuil roulant, une mamie de cent deux ans qui lui a tricoté une écharpe, un couple qui fête ses quarante ans de mariage.

Il surprend le monde en disant cette phrase évangélique : « Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? »

Au terme du synode sur la famille, le pape n’exclut pas la possibilité d’ouvrir, au cas par cas, l’accès à l’eucharistie pour les divorcés-remariés.

Au début de ce mois de décembre, il n’a pas déroulé le tapis rouge au Vatican pour l’avant-première du film Appelez-moi François. Le pape a invité des pauvres, des sans-logis, des réfugiés.

Un autre jour, il reçoit des travailleurs du Mexique, du Mozambique, de Palestine, des mal-logés français, des Kurdes syriens, des ouvriers métallos des États-Unis, des syndicalistes brésiliens, des paysans turcs et coréens, des habitants de bidonvilles indiens, des Indignés espagnols, des travailleurs du recyclage sud-africains. Et à ce groupe il dit, je le cite : « Vous ne travaillez pas avec les idées, vous travaillez avec des réalités […]. Vous avez les pieds dans la boue et les mains dans la chair. Vous sentez l’odeur des quartiers, du peuple, de la lutte ! Nous voulons que l’on écoute votre voix qui, en général, est peu entendue. […] Sans doute parce que votre cri dérange, sans doute parce que l’on a peur du changement que vous exigez. Mais sans votre présence […] les projets que nous écoutons souvent dans les conférences internationales restent limitées au domaine des idées. » [28 octobre 2014] Fin de citation

Le pape a préparé la liste des choses à entreprendre. Quatorze actions bien concrètes. Les voici :

« [1] Donner à manger aux affamés, [2] donner à boire à ceux qui ont soif, [3] vêtir ceux qui sont nus, [4] accueillir les étrangers, [5] assister les malades, [6] visiter les prisonniers, [7] ensevelir les morts. [8] Conseiller ceux qui sont dans le doute, [9] enseigner les ignorants, [10] avertir les pécheurs, [11] consoler les affligés, [12] pardonner les offenses, [13] supporter patiemment les défauts des autres, [14] prier Dieu pour les vivants et pour les morts. »

Si vous vous demandez quoi faire, il suffit de piocher dans cette liste.

Alors, et maintenant, qu’allez-vous faire ? Qu’allons-nous faire ? À vous, non pas de répondre, mais d’agir !

À bientôt.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

La publication a un commentaire

  1. LABBAYE Nicole

    Concert de la cathedrals d’Arras en 2014 emission du 20 dec Monseigneur. Di Falco Magnifique spectacle qui nous a mis du beau me au coeur Merci a vous monseigneur et aux Pretres qui nous a remplis de Joie
    J’aimerais recevoir votre allocation au milieu du concert Que nous aimerions relire. Car c ‘etait un message d’esperance ,
    Tout etait superbe ,une soiree magique je vais ache ter
    Le 3 e cd
    Merci et bonne Fete de Noel
    Je vous ecoute tous Les dimanche Sur mon IPad J’ai 85 ans

Les commentaires sont fermés.