La chronique de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri –  Invitation ouverte à M. Jean-Marc Ayrault

Dans sa chronique du 27 octobre 2013, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri réagit à la présence du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur à la Mosquée de Paris.

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines sur les ondes de RCF Alpes Provence, sur les sites internet du journal Le Point et du sanctuaire Notre-Dame du Laus, et tous les quinze jours sur KTO dans l’émission À la source.

 

Bonjour,

Comme moi sans doute, vous avez appris cette excellente nouvelle, preuve de l’ouverture du gouvernement actuel. En effet, dans le respect de la laïcité, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur se sont rendus à la Mosquée de Paris, pour une célébration de la fête de l’Aïd.

Ainsi que vous le savez, l’Aïd est l’une des grandes fêtes de la religion musulmane. Elle est célébrée le dixième jour du dernier mois du calendrier islamique, en souvenir du sacrifice d’Abraham, et elle coïncide avec le pèlerinage à La Mecque.

Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur ont donc participé à une célébration de la fête de l’Aïd à la Mosquée de Paris en présence de mon ami Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée et président du Conseil français du culte musulman. Le maire de Paris était également présent. 

Je ne peux que me réjouir de cette visite à nos frères musulmans ainsi que des propos tenus par le Premier ministre à cette occasion. Car ce qu’il a dit en s’adressant aux musulmans, il le dirait sans doute, en tout cas je l’espère, de la même manière en s’adressant aux chrétiens, je le cite :

« À travers vous, je salue une grande religion de France. Je mesure la place qui est la sienne dans notre pays et dans notre histoire. […] J’entends la parole que vous portez pour rassembler les femmes et les hommes autour d’un message de paix et de concorde, dans le cadre de la République, et en accord avec ses principes et ses valeurs. […] Je vous le redis avec force: toute atteinte au libre exercice du culte est intolérable, et toutes les croyances religieuses doivent pouvoir s’exprimer dans notre pays dans le respect des lois de la République, de la laïcité et des convictions de chacun. » (Fin de citation)

Et Monsieur le Ministre d’assurer les musulmans de la « détermination » du gouvernement à combattre les « discriminations » et à défendre « la liberté de conscience et le libre exercice des cultes, qui comptent parmi les fondements de notre Nation. »

Alors, Monsieur le ministre, dans la logique de votre démarche, je suppose que vous avez prévu d’exprimer avec autant de force et de conviction la détermination de votre gouvernement à combattre la discrimination dont les chrétiens font l’objet. Et c’est pour cela que j’ai l’outrecuidance de vous inviter chez vous, dans la cathédrale de Gap – les cathédrales étant propriété de l’Etat –, pour le Mercredi des Cendres, début de Carême, ou pour le dimanche de Pâques, à votre convenance. Nous vous accueillerons avec tout le respect qui est dû à votre haute fonction.

À bientôt…

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

Cet article a 47 commentaires

  1. une évidente hypocrisie de ce gouvernement

  2. Je réponds à Jean-Luc Rivoire, une catholique non pratiquante et Christine Fontaine : les chrétiens ne sont pas traités par les médias en tout cas comme les musulmans et les juifs. Quand l’église de la Madeleine est profanée par les Femen, personne n’en parle. Les mêmes événements se seraient produits dans une mosquée ou une synagogue il y aurait eu des émeutes et on aurait crié au racisme, à la discrimination nauséabonde (c’est devenu l’adjectif à la mode), etc.

  3. Bravo, Monseigneur ! Enfin une réaction non pas courageuse mais élémentaire. La réciprocité est en effet la moindre des choses, surtout dans un pays qui, quoiqu’on en dise, est fondamentalement chrétien comme en témoigne son histoire. Il n’y aurait pas eu de Déclaration des droits de l’homme sans christianisme.

  4. Monseigneur,
    Bravo pour votre démarche et j’aimerais savoir si votre invitation a été faite officiellement et si vous avez reçu une réponse et laquelle ?
    Respectueuses salutations.

    1. L’invitation a été faite aussi officiellement.

  5. Un grand merci Monseigneur pour votre grand courage et votre honnêteté spirituelle.
    Que nos chers gouvernants s’occupent aussi et surtout des nombreux chrétiens persécutés en terre d’Islam .
    Que l’Esprit Saint rayonne sur nous tous !
    Prions tous ensemble pour notre pauvre France….

  6. Merci Monseigneur pour votre courage. Comme beaucoup de vos frères et sœurs de votre diocèse, nous approuvons votre démarche. Il est temps pour nous tous de “quitter nos tombeaux et de sortir du sommeil de nos nuits”. L’église Catholique est vivante et n’a plus peur de dire que le Christ est ressuscité ! Pour nous y aider, nous lançons des Parcours Zachée qui font un tabac dans une petite ville de 20.000 habitants ! Connaissez-vous le Parcours Zachée Monseigneur ? Nous sommes convaincus que si chacun d’entre nous cherchait à “unifier sa vie” en vivant de la doctrine Sociale de l’Eglise, la France Catholique en serait transformée et n’aurait plus peur ! Comme les veilleurs, nous osons témoigner de l’immense joie qu’ont tous ceux qui ont le courage d’aimer. Mais aimer ne veut pas dire ne pas être en vérité et la vérité d’aujourd’hui c’est que les Chrétiens du monde entier sont menacés, violés, assassinés, rejetés, interdits de vivre dans tant de pays d’Orient, jusqu’en France où ils sont accusés de tous les maux. Notre seule arme est l’Amour et nous en sommes fiers. L’Espérance est notre guide et l’Esprit Saint nous aide à avancer dans la douceur et non dans la violence. Prions pour les Chrétiens, prions pour la France !

  7. Merci Monseigneur pour toutes ces chroniques. Je ne me lasse jamais d’écouter l’excellence de votre communication ainsi que les messages d’amour qu’elle contient.
    Mais, encore faut-il savoir les entendre. A bon entendeur, donc.
    Portez-vous bien.

  8. Monsiegneur, les réactions à votre lettre ouverte à Jean Marc AYRAULT, montrent qu’il éxiste chez certains catholiques un sentiment de persécution que rien d’objectif ne permet de confirmer. Votre lettre ouverte n’était peut être pas faite pour flatter cette partie sombre de notre Eglise? Néanmoins votre grande compétence, reconnue par tous, et votre longue expérience des médias et de la communication laisse l’hypothèse d’un débordement assez peu probable.
    Flatter certains catholiques en leur faisant croire qu’ils sont plus mal traités que les autres , qu’ils sont assiégés, les enfermer dans une position de victime est on le sait diaboliquement efficace. C’est pourtant une impasse pour ceux qui se laisseraient prendre à ce piège et pour l’Eglise de France si elle vous suivait.
    Croyez vous vraiment que l’amour de nos frère , fussent ils musulmans auquel nous sommes appelés par notre Seigneur Jesus Christ, que l’ouverture au plus pauvres et à ceux qui sont différents à laquelle le Pape François ne cesse de nous encourager, puissent être favorisé par l’invitation de non chrétiens à venir à la messe fusse-elle celle de Pâques?
    La pauvreté de l’Eglise est une chance pour notre génération pourquoi la refusez vous?
    Jean Luc RIVOIRE

    1. Rien d’objectif ne pourrait confirmer le sentiment de persécution ressenti par certains catholiques ? Ouvrez votre TV, écoutez la radio, intéressez-vous à la manière dont la majorité des médias présente les catholiques. Commencez par revisionner les sketch pitoyables du “petit journal” sur les 3 “caillera catho” avec notamment la jeune femme, qui est à la fois “p*te et soumise”. Posez-vous ensuite cette question très simple: ces gens qui se prétendent journalistes auraient-ils eu le courage de faire le même type de parodies sur 3 musulmans fondamentalistes en route pour La Mecque : les hommes barbus en djellabas, la femme en niqab obsédée sexuelle ? Osez répondre honnêtement à ma question.

  9. Monseigneur,
    Je découvre le commentaire de Monsieur Poirier que j’approuve totalement. Je ne fais pas partie de ceux qui vous remercient de votre lettre ouverte au premier ministre. J’en suis même profondément choquée. Vous semblez dire que le gouvernement actuel ne respecte ni la liberté de conscience ni le libre exercice du culte catholique. J’aimerais que vous en fournissiez la preuve. A quoi faites-vous allusion ? Est-ce à la parole de l’épiscopat sur le mariage gay ? Les manifestations – autorisées par le gouvernement – contre le mariage pour tous et hautement favorisées par l’Eglise institutionnelle ne manifestent-elles pas la liberté d’expression des catholiques dans l’espace public ? Voulez-vous signifier que votre point de vue contre le mariage des homosexuels n’a pas été suffisamment entendu ? Je vous assure que, si c’est le cas, vous vous trompez. Non seulement le gouvernement mais la nation toute entière vous a suffisamment entendu à moins que vous ne confondiez « être entendu » et « être approuvé ». Monsieur le premier ministre – dans la citation que vous en donnez – signale que « toutes les croyances religieuses doivent pouvoir s’exercer dans notre pays DANS LE RESPECT DES LOIS DE LA REPUBLIQUE… » Je suppose, qu’en invitant le 1er ministre dans votre cathédrale vous comptez déclarer devant lui à tous vos diocésains que cette loi a bien été votée et que doivent cesser maintenant toutes ces manifestations qui vont contre la loi…
    Mais peut-être avez-vous en tête, pour étayer votre insinuation, d’autres événements que « le mariage pour tous ». Dans ce cas pourriez-vous nous les citer afin que nous puissions nous situer par rapport à eux. Faute de quoi votre accusation serait purement gratuite et votre parole simplement démagogique parce qu’allant dans le sens de la majorité de vos paroissiens… de droite voire d’extrême droit à lire les commentaires.

    1. Pour répondre à Christine Fontaine, au père Michel Jondot et à M. POIRIER : pas besoin d’aller chercher bien loin les discriminations et pas besoin pour Mgr Jean-Michel di Falco Léandri de les nommer : les profanations dans les églises et cimetières (sans aucune réaction des autorités civiles, à l’inverse d’une profanation de mosquée ou de synagogue), la volonté de M. Peillon d’arracher les enfants aux “stéréotypes” familiaux et de les placer dès leur plus jeune âge entre les mains de “l’Education” nationale, la volonté de changer les noms des fêtes et des vacances, l’absence d’office de porc pour tout le monde dans certaines cantines mais la présence exprès de viande le Vendredi Saint (témoignages directs de professeurs chrétiens exerçant dans l’Enseignement public), l’impossibilité pour un professeur de faire étudier en classe de grands écrivains aux références chrétiennes comme Mauriac, Bernanos au risque de passer pour un prosélyte, la liberté d’expression qu’on brandit pour se permettre de ridiculiser les chrétiens et leur foi (alors que notre civilisation repose sur elle), et j’en passe… Voir aussi : http://www.zenit.org/fr/articles/europe-de-l-ouest-la-discrimination-des-chretiens-en-hausse

  10. Monseigneur, nous ne sommes pas d’accord !

    Votre lettre ouverte au Premier Ministre apporte des arguments aux islamophobes dont le nombre va croissant. Les commentaires sur votre site en témoignent. Pourquoi insinuer que Messieurs Ayrault et Valls ont moins de respect pour les chrétiens que pour les musulmans ?
    Pourquoi affirmer que les chrétiens sont objet de discrimination ? Quel chrétien (quel évêque) est empêché par le gouvernement de dire sa foi ou ses convictions ? L’Église de France a la chance de vivre dans une société démocratique.
    Vous avez le droit, bien sûr, en tant que citoyen, de critiquer le gouvernement en place. En tant qu’évêque, avez-vous celui de stigmatiser injustement un gouvernement qui traverse un temps de turbulence. Là encore, les commentaires sur votre site manifestent que vos propos ne contribuent pas à la paix sociale dont notre pays a besoin.
    Vous rappelez que l’État est propriétaire de votre cathédrale. Souhaitez-vous qu’il vous la rende ? Êtes-vous prêt à payer les frais d’entretien que le pays dépense à votre profit ? Préféreriez-vous la condition des musulmans qui, en France, sont propriétaires de leurs mosquées mais doivent en assumer tous les frais ?
    Sachez, Monseigneur, que beaucoup de catholiques – dont je fais partie – ne sont pas d’accord avec vous.
    Malgré notre désaccord, croyez à notre respect,
    Michel Jondot, prêtre

    1. @Michel Jondot
      Si MM Ayrault et Valls ont autant de respect pour la religion catholique que pour l’islam, ils ne manqueront pas de donner une réponse favorable à l’invitation de Monseigneur di Falco. La vérité, c’est que les remarques cathophobes sont croissantes dans notre pays, et cela même au plus haut niveau de l’Etat, qu’ il est de bon ton, dans les médias, de lancer des caricatures méprisantes vis à vis des catholiques qu’ils n’oseraient formuler pour des juifs ou des musulmans et que personne ne semble s’en offusquer, pas mêmes certains prêtres. Même le mot “catholique” n’est plus employé: “catho” paraît suffisant à la majeure partie des journalistes. Utiliseraient-ils “feuj” ou “muslim” ?

  11. J’ai lu sur le site de votre évêché votre lettre d’invitation ouverte au Premier ministre. J’avoue qu’elle m’a laissé perplexe.
    Il y a d’abord cette affirmation « la discrimination dont les chrétiens sont l’objet ». Comme catholique, je ne perçois pas de discrimination qui nous affecterait, par rapport aux autres religions ou par rapport à l’absence de religion, de la part des pouvoirs publics, locaux ou nationaux. L’église de Bourg-la-Reine est régulièrement maintenue en état par la mairie, conformément aux lois de 1905, ce qui n’est le cas d’aucune autre religion ou confession (les protestants ayant accepté en 1905 de constituer des associations cultuelles, ce sont elles qui ont la charge de leurs églises). Noël, l’Assomption, la Toussaint, qui ne tombent pas un dimanche, sont des jours fériés, l’Ascension l’est à moitié ; d’ailleurs le repos hebdomadaire est précisément le dimanche, et non le samedi ou le vendredi. Ni l’Aïd ni Yom Kippour ne sont fériés, même si des autorisations d’absence sont possibles. Il me semble que nous sommes plutôt privilégiés, et que notre liberté de culte est aussi entière sur le plan légal que celle des musulmans, et mieux assurée au niveau des possibilités matérielles. D’autre part, connu comme catholique qui ne s’affichait pas mais ne se cachait pas, membre avéré de la Paroisse Universitaire, je n’ai jamais été discriminé dans ma carrière de professeur de l’enseignement public. Je crains que votre affirmation soit assez légère. Les privilèges dont nous jouissons par rapport aux autres, et que j’ai rappelés, sont tellement ancrés dans nos habitudes que nous ne les voyons plus, et nous avons tendance à nous croire discriminés dès que nous sommes traités non plus comme la religion naturelle de la France, mais comme une religion devenue en fait d’allégeance minoritaire dans le pays, au même rang que les autres. Il faudrait que nous nous habituions à la réalité.
    Vous faites remarquer que le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur se sont rendus à la mosquée de Paris pour la célébration de la fête de l’Aïd. Le mot « célébration » est ici ambigu. Je suis à peu près sûr qu’ils n’ont pas été là lors de la prière dans la mosquée proprement dite, ce n‘est pas l’habitude des musulmans d’admettre des non musulmans à la prière elle-même. Il es probable qu’ils ont été reçus dans un local autre que la salle de prière, pour une réunion festive à cette occasion. Il est donc bizarre que vous les invitiez dans votre cathédrale, qui est le lieu du culte proprement dit, et non à une réception à l’évêché ou quelque autre salle dont vous disposeriez.
    Toutes ces approximations ne seraient pas très graves s’il ne se développait actuellement toute une campagne visant à faire croire que les musulmans, ou les arabes (cette campagne n’entre pas dans les nuances), bénéficient en France de droits que les autres n’ont pas, obstruent arrogamment nos rues le vendredi avec leurs prières (oubliant qu’ils ne disposent pas, eux, de vastes cathédrales léguées par l’histoire et débordent à leur corps défendant de locaux insuffisants), menacent par leur prolifération et leurs prétentions l’identité historique, blanche et catholique, de notre pays, etc.
    Vous n’adhérez certainement pas à ces idées simplistes, susceptibles de mener rapidement à des attitudes criminelles, d’autant plus que vous êtes, comme évêque, bien conscient que ravaler la foi au Christ au rang de marqueur identitaire d’une nation c’est rabaisser la foi en ce Christ qui a brisé les barrières entre juifs et grecs. Mais affirmer conjointement que les musulmans sont – heureusement – bien traités et que les chrétiens sont discriminés (alors que nous avons comme catholiques encore quelques privilèges) n’est-ce pas amener de l’eau au moulin de ces campagnes ? Quelle imprudence !

  12. Merci Monseigneur pour ce rappel pondéré mais très clair à nos dirigeants qui ne cesse de mettre en avant la laïcité quand il s’agit de parler du Christianisme mais qui ont une facilité déconcertante pour mettre en avant et en relief tout ce qui touche à la religion musulmane que par ailleurs je respecte. N’y aurait-il pas un soupçon de démagogie politique?!! J’espère Monseigneur que votre aura fera que nous serons informés de la venue du premier ministre, du ministère de l’intérieur en votre cathédrale de GAP ainsi du contenu de leur propos.

  13. Je remercie et félicite Monseigneur Di Falco pour l’invitation aux dirigeants politique de notre pays. Son message excellent aussi bien dans la forme que dans le fond. Certes la religion musulmane occupe un grande place en France, mais les chrétiens sont aussi très nombreux et méritent d’être considérés. Nous attendons avec impatience et un grand intérêt la réponse du premier ministre et du ministre des cultes.

  14. Monseigneur,
    Merci pour cette précision qui reflète la pensée de tant de Chrétiens – de plus en plus oubliés-
    Vous êtes malheureusement un des rares à parler, en France, au nom des Chrétiens.
    Merci et ainsi soit-il !!
    Gpm

  15. Merci Monseigneur ,Vous êtes une petite lueur d’espoir face à l’indifférence qui nous est faites.

  16. Merci Monseigneur d’avoir le courage de dire cette vérité qui nous fait mal nous sommes trop tolérants et silencieux. Devant cette indifférence de notre religion et tous les chrétiens persécutés.

  17. Monseigneur,
    Merci de dire tout haut ce que beaucoup de chrétiens disent tout bas. Il devient de plus en plus insupportable, au sens strict de ce mot, de se sentir rejeté, mépriser.
    Soyez assuré, Monseigneur, de mes prières.

  18. Il est temps, s il n est pas trop tard, que les chrétiens ouvrent leurs yeux. Que penser des choix des français en matière d élus ?

  19. Ne nous y trompons pas,brosser dans le sens du poil une religion comme celle là, n’a d’autre but que de continuer à détruire notre civilisation chrétienne.nous n’avons pas le même dieu.arretons cette mascarade maçonnique et mondialiste.Les ennemis de notre seigneur Jésus christ n’ont jamais été aussi virulents et soutenu par des lobbys mortiferes. Bravo a Mgr Di Falco pour cette initiative responsable .

  20. Enfin des paroles sensées, merci Mrg Di Falco ;
    Je n’aime pas les personnes F…..s, je n’achéterai pas ce livre, j’ai horreur des gens qui ne respectent pas les personnes du gouvernement, surtout quand elles sont démocrates ! Merci à vous d’avoir réagis comme vous l’avez fait.

  21. Oxygène…une parole qui fait du bien…une parole dans la bonne mesure juste…exprimée dans un ton juste…Une parole libre et paisible, exprimée à partir de ce lieu intérieur habité par La Paix du Christ, dans la Liberté des enfants de Dieu …La même liberté paisible qui , il ya qq mois, recommandait calmement, si je me souviens bien:(…) : Attention …une manif DE TROP, qui ne chercherait qu’à remettre en cause l’exécutif, ne serait guère fructueuse, pour la cause du mariage Homme-Femme; et pourrait conduire à des déviations et récupérations ,non bénéfiques, en réalité, pour l’objectif initial… Je ne juge pas d’autres points de vues ; mais, simplement, ce que je dis, est clair” ; ( punto final) . Bcp de gens ordinaires du Peuple de Dieu, sont heureux, que soit exprimé avec cette clarté ferme et paisible, ce qu’ils pensent, et ressentent dans leur coeur profond, face à des tentatives de manipulations des consciences, en provenance de multiples , bords…aussi divers que variés… Shalom ! Salem Alikhoum ! Hamdoullah ! et Inch’Allah ! Que l’Esprit de Paix, soit avec nous tous,à la suite de notre Père commun, Abraham, exemplaire dans la FOI persévérante, et, Dieu merci, relayé très honorablement, de nos jours, par nos Patriarches de La Province de Marseille, dont notre Episcope de Gap, Père JM DI FALCO LEANDRI, est Le Délégué compétent,et Chargé- de- mission- Communication…(merci Mon Dieu !…par Notre-Dame du Laus, Notre Mère… :…Ps:” Quelle est Celle-ci, qui s’avance, Belle comme La Lune, Resplendissante comme le Soleil, Terrible comme une armée, rangée, en ordre de bataille…? “….contre les pièges de Lucifer…avec ses manigances …de tous bords. …IL est calme est paisible, celui qui laisse passer devant lui, en 1er, Le Paraclet, et l’Epouse.

  22. Bonjour Montseigneur,
    Je suis chrétienne dans un pays laïque.
    Pour moi, il doit y avoir de la part des élus de la République une neutralité vis a vis des religions qui sont du domaine privé.
    Mais devant l’étalage d’un favoritisme éhonté envers une seule d’entre-elle et ce, à tous les niveaux je ne peux que m’associer et vous soutenir dans votre interpellation.
    Bonne journée.

  23. Des années d’anticléricalisme (et d’antimilitarisme) dont la plupart de nos Ministres sont membres me laisse perplexe quant à la suite que donnera Ayrault à l’invitation de Monseigneur Di Falco. Bravo Monseigneur il est peut-être encore temps d’éviter le pire dans notre Pays.

  24. Merci
    Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur ont donc participé à une célébration de la fête de l’Aïd à la Mosquée de Paris.exceptionnel.
    Quel était le but réel protéger leurs arrières pour les prochaines élections.Car vous le savez monseigneur,les chrétiens sont des gens bons et honètes ils ne donneront pas leur votes a des charlatans et des incapables…Aussi n’attendez pas un geste Judéo Chrétien de nos dirigeants.Si nous devons défendre nostre Religion nous le feront devant les urnes….

  25. Enfin des paroles que les chrétiens aimeraient bien entendre dans toutes les paroisses de France….
    Il est tellement triste de voir la première religion de France reléguée au dernier rang.

  26. Cher Père
    merci de réagir comme vous le faites pour que les catholiques soient toujours respectés dans cette France fille aînée de l’Eglise et si mal traitée de nos jours.
    Nous ne vous oublions pas malgré les années et du souvenir que nous gardons de l’année scolaire de nos enfants à l’école St Thomas d’Aquin 1971
    respectueusement
    M.J. de WITTE

  27. Monseigneur bonjour!

    je suis absolument ravie de votre reaction
    face a cette situation
    de notre societé actuelle égoïste et remplie de suffisance.
    oui grand merci! nous vous soutiendront toujours
    parce que vos propos sont juste!
    nous aussi chrétiens avons droit au respect
    et je citerais un extrait de la bible
    “regarde la poutre qui est dans ton oeil avant de voir la poussière dans l’oeil de ton prochain”
    très cordialement et a trés bientôt!

  28. Monseigneur
    Comme vous, j’ose espérer que nos dirigeants feraient les mêmes déclarations de paix devant les chrétiens. Faudrait-il encore qu’ils se rendent dans nos églises et que nos médias relatent les faits. Mais cela, il y a bien longtemps que l’on en est plus témoin.
    J’approuve totalement votre démarche, mais je doute d’une réponse à votre invitation.
    Avec tout mon respect que je vous porte.

  29. Monseigneur merci de cette initiative, car les chrétiens que nous sommes sont de plus en plus bafoués dans nos croyances.
    Le mépris et les menaces que nous subissons dans ce pays et bien d’autres où c’est encore pire me fait dire que nous en avons de plus en plus marre de ses simagrées de notre gouvernement pour s’attirer des voix aux prochaines élections.

  30. Il fallait oser et vous l avez fait ainsi vous êtes bien courageux ! Reste à suivre notre Pasteur.
    Vous avez raison il y a bien de la discrimination contre les chrétiens en France y compris dans les grandes administrations ! Etre reconnu comme catholique pratiquant peut nuire à la carriere !!!

  31. Prenez soin de vous Monseigneur.
    Vous avez tout mon soutien.

  32. Merci, 1000 fois merci de votre initiative…
    La laïcité est une notion très élastique mais quant on tend maladroitement l’élastique on risque de se faire mal. Oui je salue la main tendue à nos frères musulmans et comme vous, je regrette des silences honteux.
    Une fois encore merci cher père di Falco.
    Cordialement
    François de Muizon

  33. Monseigneur vous avez bien réagi !!!

  34. Je vous soutiens Mgr dans cette initiative à l occasion de l entrée en ramadan une grande fête été organisée dans les salons de l Hôtel de Ville de Paris j ai donc pris le téléphone et demandé ce que comptait faire le maire lors de l entrée en carême on m a répondu on fête Noël vous savez bien Mgr que pour une grande majorité de français Noël est devenu une fête çommerciale j attends donc avec impatience la réaction du premier ministre à bientôt eric

  35. Merci Monseigneur de réagir concernant la discrimination du gouvernement envers les chrétiens. Mr Peillon avec l’école, Mme Duflot qui avait demandé à ce que les bâtiments catholiques soient réquisitionnés l’hiver dernier pour loger les SDF. Vous interpellez Mr Ayrault à juste titre. Savez-vous que Mr Valls s’est déplacé à Lyon pour assister au dîner de rupture du jeûne du ramadan à la grande mosquée de Lyon ? Nous commençons à en avoir assez, trop c’est trop !!! Je pense que ces personnes n’ont pas révisé leur leçon : nous étions à la manifestation géante des parents d’élèves à Paris le 24 juin 1984 contre le projet de loi “Savary” alors ministre de l’éducation nationale. A la suite de cette manifestation Mr F. Mitterrand a retiré ce projet de loi. Prenez soin de vous Monseigneur, je prie pour vous

  36. Bonjour Monseigneur.
    J’approuve votre haute invitation à Monsieur le Président de la République et Ministres.
    Mais resterait-il encore à envoyer à l’ Elysée une invitation en belle et due forme!!!!!. Ce qui pourrait être d’un vif intérêt pour la suite…, et surtout garder le sourire.

  37. Merci Jean-Michel !!!
    Maintenant, nous aimerions connaître la réponse !

  38. Je m’associe à cette invitation en tant qu’ancien élève de l’École Publique primaire ordonné prêtre en 1956 ;ancien délégué diocésain et régional pour le sport,la. Culture,les loisirs,le tourisme et un des premiers promoteurs des JMJ. 1985/89/91 avec nombreuses participations à des Commissions nationales.
    Chevalier Ordre National du Mérite (2007)

  39. Une si courtoise invitation ne peut-être ignorée de nos chers ministres, La “première” religion de France lui lance donc une invitation par la voix d’un Évêque , pardonnez-moi Monseigneur mais c’est ainsi et heureusement , connu au-delà de notre hexagone. Un refus ou simplement un mépris serait mal venu, prouvant un manque de courtoisie , la grossièreté et un parti-pris incompréhensible de la part d’hommes qui conjuguent à longueur de temps le mot “Laïcité” . Tenez-nous au courant, Monseigneur et merci de ma part mais aussi de tous les chrétiens de France . (Et d’ailleurs)

  40. Bravo pour ce message , montrons que nous existons

  41. Bonjour

    je vous remercie infiniment d’avoir pris en compte ma demande,
    transcrire “La chronique de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri ”
    et non une vidéo
    .
    c’est la première fois que j’ai le plaisir de prendre connaissance de cette chronique dans son intégralité
    .
    merci encore
    bon dimanche

  42. BONJOUR,

    AU NOM DE LA LAICITE ON PRIVILEGIE UNE RELIGION DONT CERTAINS MEMBRES EXTREMISTES VOUDRAIENT NOUS IMPOSER LEUR RELIGION. SANS PARLER DE LEUR MEPRIS POUR LES FEMMES MEME AGEES. ET JE VOUS EN PARLE EN CONNAISSANCE DE CAUSE. ILS N’ONT QUE DES DROITS MAIS AUCUN DEVOIRS !
    QUE NOTRE 1ER MINISTRE SOUHAITE SE CONCILIER LEURS VOIX ON PEUT LE COMPRENDRE DU FAIT DES DECISIONS DU GOUVERNEMENT QUI MECONTENTENT DE + EN + DE FRANCAIS !

  43. Merci, Monseigneur de souligner les persécutions subies par beaucoup de chrétiens dans le monde, et ce dans l’indifférence de tous les gouvernants. Prions pour eux. J’espère que Monsieur le Ministre répondra favorablement à votre invitation.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu