S’attachant à ressusciter le très riche patrimoine polyphonique et musical de la Corse, Jean-Paul Poletti est d’abord la figure emblématique du fameux groupe Cantu Il Populu Corsu, dont il devient l’un des principaux compositeurs et chanteurs. Après cette expérience qui dure de 1974 à 1981, il contribue à revitaliser le chant polyphonique sacré de Sartène. Cette cité, “la plus Corse des villes Corses”, selon Prosper Mérimée, est riche d’une tradition du chant sacré qui remonte au XIIIe siècle. Aidé par les franciscains du couvent Saints-Côme-et-Damien, Jean-Paul Poletti fit renaître des compositions parfois tombées dans l’oubli, et désormais chantées avec talent par le “Chœur d’hommes de Sartène” que Jean-Paul Poletti a créé en 1995 et qu’il dirige, tout comme l’école de chant de Sartène qu’il a créée en 1987 et qui est devenue depuis Centre d’Art Polyphonique.

Sartène

Jean-Paul Poletti y dirige deux chœurs : un chœur mixte de 40 personnes, Granitu maggiore, et le Choeur d’Hommes de Sartène. Il anime des stages de polyphonies tant en Corse que sur le continent et à l’étranger. En 1988, Sergio Vartolo, Maître de Chapelle à Bologne, réactualise un Oratorio du XVIIe siècle et demande à Jean-Paul Poletti d’y intégrer une partition polyphonique : l’œuvre fera un triomphe à la Fenice de Venise. En 1990, il reçoit une Victoire de la Musique avec Les Nouvelles Polyphonies Corses. En 1992, Jean-Paul Poletti et Les Nouvelles Polyphonies Corses ouvrent les Jeux Olympiques d’Albertville. Puis 1993 voit la création, à Cannes, de la Cantata Corsica qui fera l’ouverture de la saison du Théâtre de Paris-Châtelet en 1995. Pour cette Cantata Corsica, Jean-Paul Poletti devient membre d’honneur du Royal College of Music de Londres.

Le chœur d’hommes de Sartène

– Polyphonie traditionnelle et religieuse Corse –

Jean-Paul Poletti et Le choeur d’hommes de Sartène se produiront
le dimanche 7 octobre 2012 à 17h00
en l’église Saint-Roch de Gap

Entrée 20 €, gratuite pour les moins de 12 ans

 Concert au profit des blessés en opération de l’Armée de Terre