Depuis le 16 mars, l’enseignement catholique des Hautes-Alpes (Le collège-Lycée Saint Joseph, les écoles de Sainte Jeanne d’Arc et du Saint Cœur de Marie de GAP, l’école Sainte Agnès de TALLARD et l’école Carlhian Rippert de BRIANCON) s’engage pour l’effort nationale et soutien tous les personnels :

  • Travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé.
  • Travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD.
  • De santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées.
  • Chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise. 

Nos établissements sont ouverts aux horaires habituels. Nous demandons aux familles des personnels de santé et assimilés de prendre contact avec les établissements et de nous préciser les dates et horaires de présence.  Seul le panier pique- nique est à prévoir.

Au 20 mars, chacune des écoles en reçoit suivant les jours entre 0 et 10 ! Variable suivant les besoins réels. Les enseignants sont remarquables, le planning devrait tenir jusqu’aux vacances.

Pendant cette période nos services administratifs fonctionnent et toutes les demandes d’inscription sont traitées. Un contact téléphonique vous sera proposé.

Le mot de Mr Jean-Marc Vincenti, directeur interdiocésain

Dès le début de la crise, l’Enseignement catholique du diocèse de Gap s’est adapté aux obligations et contraintes qui s’imposent à tous les citoyens et plus particulièrement aux établissements scolaires.

Il est normal que nos écoles catholiques assurent cette mission d’intérêt public, de santé publique et tout simplement de solidarité humaine. L’accueil de tous… l’éducation à la solidarité… l’éducation morale et civique… la fraternité… Qu’aurait fait Jésus ? Voilà le moment de mettre ces termes en application ! 

Les établissements restent administrativement ouverts mais n’acceptent plus les élèves depuis le 13 mars. L’organisation administrative se poursuit normalement mais par téléphone, mail ou espaces numériques de travail.

Tous les élèves bénéficient de la continuité pédagogique qui leur permet de poursuivre la progression de leur année scolaire.

Les seuls élèves accueillis sont les enfants des personnels de santé qui sont dans l’impossibilité avérée de trouver d’autres solutions. Les écoles catholiques du diocèse de Gap ont fait preuve d’un réel engagement dans cet accueil. La direction interdiocésaine vient de conclure son enquête et se réjouit de l’engagement des personnels enseignants comme privés de Gap.

Nous restons attentifs à l’évolution de la situation avec des équipes motivées.

Nous pensons avec l’Espérance qui nous anime à la reprise et au soutien que nous aurons à apporter à chacun.