Confirmation à Embrun : “Servir et non pas asservir”

Ce samedi 21 novembre 2015 après-midi, l’ambiance était à la joie et à la fête en la cathédrale d’Embrun ! 42 jeunes et 15 adultes recevaient le sacrement de la confirmation.

Malgré cette fête et cette joie, “Comment ne pas penser ce soir aux événements d’il y a une semaine, a dit entre autres Mgr Jean-Michel di Falco Léandri. Vous avez vu que des hommes tuent de manière aveugle des innocents. Mais à des degrés moindres, on peut être confronté à d’autres formes de violence : violence verbale, harcèlement scolaire, racisme, humiliation. Tous ces comportements ont un côté inhumain. Cela vient de personnes qui se croient toutes puissantes, tout permis. Et quelquefois même ces violences sont faites au nom de Dieu ! Comme si Dieu pouvait vouloir le mal ! Vous le savez : ce n’est pas en s’imposant que Dieu montre sa puissance. C’est dans sa capacité à mettre en mouvement notre liberté sans lui faire violence.

Souvent ceux qui sont violents le sont sur les plus faibles qu’eux. Ils choisissent leur proie : les timides, les réservés, les effacés. Et ainsi ils montrent leur lâcheté. Jamais ils ne se comporteraient de la sorte devant plus forts qu’eux ! Devant plus forts qu’eux ils se montrent veules, lâches, rampants, soumis. Et en fait ce sont eux qui sont faibles.

Pour ceux qui sont humiliés, leur force ne réside pas dans leur capacité à répondre coup sur coup, mais dans leur capacité à encaisser. Mais comment encaisser sans tomber dans la mésestime de soi ? C’est en croyant malgré tout en la présence de Dieu à nos côtés. L’humilié peut alors s’affirmer. Il peut dire « oui » à la vie : un oui plus ferme, un oui plus sûr, un oui à aller de l’avant, un oui à l’avenir, un oui à l’espérance, un oui vers plus, vers mieux, un oui aussi à servir, un oui à être responsable de sa vie, un oui à Dieu, un oui à ce Dieu-là, celui qui fait grandir et qui rend libre. Avec Dieu on rencontre l’amour vrai. Avec Dieu on apprend à aimer d’un amour vrai, celui on l’on se met au service de celui que l’on aime au lieu de s’en servir et de l’asservir. »

Ci-dessous une vidéo de l’homélie, une autre d’une danse malgache à la fin de la célébration, et plusieurs diaporamas.

Il est possible d’obtenir des photos en les demandant à scribe@diocesedegap.com

Photos de la chrismation

[flagallery gid=116]

Série 1 sans la chrismation

[flagallery gid=117]

Autre série sans la chrismation

[flagallery gid=120]

Cet article a 4 commentaires

  1. une homélie à méditer longuement …Merci Monseigneur .

  2. Monseigneur bonsoir

    Très belle homélie,

    Vous avez une façon de la présenter , avec une simplicité. sans vous prendre au sérieux
    j’aime beaucoup la façon dont vous aborder chaque sujet

    Merci Monseigneur ,

  3. Monseigneur,merci pour ce partage,la Confirmation du 21 novembre.Des vidéos et des photos que je regarde avec respect.Une messe grandiose et votre homélie remplie d’Amour et de foi en Dieu.Ces confirmants,recevoir le Saint Esprit de leur Evêque pour affermir dans la Grâce leur baptême. “La foi c’est ouvrir son cœur”.Sublime! La fête de la Ste Cécile,le 22 novembre,magnifique! Un monde sans musique est un monde triste! Votre homélie! j’apprécie vos petites pointes d’humour à l’encontre des contestataires,pas bien de chanter et danser dans une église? Même notre Cher Pape est reçu dans ses voyages par des danses et spectacles modernes de la culture locale et les applaudissements le témoignent.Des messes comme les vôtres MONSEIGNEUR,il en faudrait à chaque fois et ressortir en chantant,la joie de vivre! Le petit David,votre filleul,vous appellant Papy,j’ en suis toute émue et contente pour vous.Matthieu 11 la bible “Nous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé! Nous avons chanté des complaintes et vous ne vous êtes pas lamenté” MONSEIGNEUR,bonne fin de semaine .”Avec Dieu on rencontre l’Amour vrai”,je vous cite.Bonne fin de semaine.Merci pour tout ce bonheur procuré et que Dieu vous garde!

  4. Cher Monseigneur,

    Lorsque nous sommes faible, alors nous sommes fort.
    Que personne ne se décourage.

    Merci, bien à vous.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu