Coupez !… Euh… Non…

Pour aller plus loin

Détails :

  • Le lapin est en position d’attente. Oreilles déployées pour mieux voler.

  • Il sait à peu près la direction où il va aller puisqu’il regarde le viseur… mais après, tout dépendra de la force de la catapulte qui peut l’envoyer devant, derrière ou sur la cible.

  • Il a un casque avec une étoile. C’est la lumière qui est envoyée dans la nuit.

  • La catapulte ressemble à une formule 1 avec des roues plus larges derrière que devant.

  • Le système d’envoi est « double ». Le lapin est retenu par deux cordes. Normalement, il n’y en a qu’une. La signification est que dans l’Église, quand quelqu’un part en mission, il faut deux choses : qu’il en ait l’appel intérieur (venant de lui) et que cet appel intérieur soit confirmé par l’appel de l’Église qui envoie. On n’est pas envoyé juste parce qu’on « le sent ».

  • Il n’y a pas de décor, parce que quand Dieu envoie, c’est qu’on lâche le reste.

  • Cette image peut représenter Jésus, envoyé par le Père, pour aimer et sauver les hommes.

Questions :

  • Et moi, quand je suis envoyé(e) :
  • Est-ce que je m’attribue cet envoi comme venant de moi ?
  • Est-ce que je rends compte de ma mission ?
  • Est-ce qu’il faut qu’on me confirme 36 fois que je suis bien dans la bonne direction en me donnant un coup de pied au derrière ?
  • Ai été déçu(e) par une mission ? Me l’étais-je donné(e) ou l’avais-je reçue ?

Dessin et questions à partir des lectures qui seront lues le dimanche 10 février 2013, 5e dimanche du Temps ordinaire – année C

  • 1ère Lecture : Isaïe 6, 1-8

  • Psaume 137

  • 2e Lecture : 1 Corinthiens 15, 1-11

  • Évangile : Luc 5, 1-11

Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Le lapin bleu, c’est aussi un blog, des BD, un prêtre. Pour en savoir plus : http://lapinbleu.over-blog.net/

Fermer le menu