#Confinement Le Secours Catholique se mobilise pour continuer d’agir auprès des plus fragiles

Communiqué du 25 mars 2020

La délégation du Secours Catholique des Alpes contribue à réduire la circulation du virus et à protéger les plus fragiles, conformément aux demandes des autorités sanitaires. Mais face à cette situation exceptionnelle, sa mobilisation se poursuit. Elle s’organise afin d’être présente et d’agir en faveur des plus démunis que ses équipes accompagnent, tout en limitant les contacts et les risques de diffusion de l’épidémie.

Dès l’annonce du confinement, le Secours Catholique a appelé les pouvoirs publics à porter une attention particulière aux plus vulnérables, pour qui la crise sanitaire se double d’une urgence sociale, et à prendre des mesures fortes pour leur venir en aide.

Sur le terrain, nous avons décidé, dans un premier temps, de fermer nos lieux d’accueil, afin de ne pas mettre en danger les bénévoles et les personnes qu’ils accompagnent. Dans le même temps, nos équipes locales ont maintenu le lien fraternel avec les familles et les personnes en situation de précarité que nous accompagnons, grâce aux moyens de communication disponibles à ce jour.

Nous sommes également en train d’organiser la mise en place d’une aide alimentaire d’urgence sous forme de chèques services ou de bons de secours, et la poursuite d’aides financières nécessaires dans certaines situations, apportées, à domicile, dans les boîtes aux lettres par des bénévoles. Ces aides vont permettre aux ménages ciblés, dont certains sont privés de toute ressource, de subvenir à leurs besoins en faisantdes achats d’alimentation ou d’hygiène.Pour certaines familles, par exemple, cela leur permettra de compenser l’absence de cantine scolaire gratuite.

Par ailleurs, nous continuons à prendre contact avec les pouvoir publics. Nous sommes également en dialogue avec les autres associations de solidarité afin de coordonner nos actions et réflexions afin de pouvoir venir en aide, de manière toujours plus adaptée, aux plus fragiles, avec un souci particulier pour les personnes sans hébergement qui se trouvent aujourd’hui sans solution de mise à l’abri.

Nous avons aussi présenté au Gouvernement des propositions concrètes dont vous pourrez prendre connaissance par ce lien (https://www.secours-catholique.org/actualites/crise-du-coronavirus- propositions-au-gouvernement)

Bon courage à tous dans ces moments éprouvants.

Pour nous aider : https://bit.ly/doncorona

Communiqué du 20 mars 2020

Les circonstances actuelles sont exceptionnelles et n’ont pas de précédent.

Afin de ne pas mettre en danger les bénévoles, les salariés et les personnes accueillies, nous avons pris la décision dès vendredi : fermeture de nos accueils et suspension de toutes nos activités. Néanmoins, nous recherchons activement par quels moyens nous pouvons poursuivre notre aide aux plus fragiles dans l’ensemble des territoires où nous sommes présents. Le Secours Catholique-Caritas France a pris contact avec les autres associations de solidarité du pays afin de coordonner actions et réflexions afin de pouvoir venir en aide, de manière adaptée, aux plus fragiles.

NDLR : Colis alimentaires : s’adresser à la Croix Rouge ou à l’Oasis ste Claire, seules associations à les pratiquer actuellement au 22 mars

Aujourd’hui, le SC en appelle à la responsabilité de tous : faire vivre la révolution fraternelle en actes, c’est accepter cette suspension des relations sociales et rester chez soi afin de réduire au maximum la circulation du virus, d’enrayer le développement de l’épidémie et de protéger les plus fragiles, conformément aux demandes des autorités sanitaires.

Ainsi, l’association appelle tous ses bénévoles, salariés, donateurs et leurs familles à respecter les consignes de mise à l’abri et de restreindre au strict nécessaire les interactions sociales.

La fraternité en proximité, les pratiques d’entraide au plus près de chez nous (faire des courses pour les personnes malades, aller à la pharmacie pour eux, prendre soin si besoin de leur animal de compagnie, prendre des nouvelles des personnes seules, etc…) ne doivent pas s’interrompre. Elles doivent porter une attention particulière aux personnes qui ne peuvent plus bénéficier du soutien des associations et se faire dans des règles sanitaires strictes pour préserver la santé de chacun.

Par ailleurs, le Secours Catholique a partagé avec le gouvernement un certain nombre de propositions pour que les plus fragiles ne soient pas oubliés.

L’association a :

● réaffirmé la nécessité de l’inconditionnalité d’accès aux services de base : logement, nourriture, eau, sanitaires…

● demandé une trêve sur l’ensemble des droits sociaux et administratifs

● demandé un soutien renforcé aux familles modestes

● réaffirmé la nécessité de maintenir le lien social et de lutter contre l’isolement

Les propositions du Secours Catholique au Premier ministre sont accessibles ici : https://www.secours-catholique.org/actualites/crise-du-coronavirus-propositions-au-gouvernement

Être fraternel, c’est protéger les autres et aujourd’hui on les protège en restant à distance et en respectant les règles sanitaires édictées par les professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Fermer le menu