Découvrez l’interview d’Eric Blanchard, donnée à l’issue de son concert à New York

Découvrez ci-dessous l’interview d’Eric Blanchard, donnée le 11 septembre à l’issue de son concert à New York.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yoMTOxB7VP0[/youtube]

 

Discours du Consul général de France à New York M. Philippe Lalliot

Discours pour le concert en mémoire du 11 septembre

Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Nous sommes réunis à nouveau, comme nous le faisons chaque année, pour commémorer les attentats du 11 septembre. Ce moment de recueillement et de souvenir revêt aujourd’hui une dimension particulière, alors qu’une décennie s’est écoulée depuis ces événements tragiques, que nous portons tous encore, Français et Américains, dans nos esprits et dans nos cœurs.

La France et ce Consulat souhaitent ainsi simplement rendre hommage aux innocents qui ont péri ce matin-là, il y a dix ans jour pour jour. Nos pensées vont à celles et ceux qui ne sont plus là pour partager ces moments avec nous, qui furent les victimes de la folie meurtrière de quelques fanatiques.

Nous pensons aussi à leurs familles, invitées ce matin à Ground zero et dont certaines sont avec nous maintenant. Nous saluons également la bravoure des pompiers, des policiers et des secouristes qui ont risqué leur vie pour porter secours aux victimes. Leur dévouement, le travail remarquable qu’ils ont effectué et continuent d’effectuer au service de la sécurité de leurs concitoyens, méritent notre admiration et nos remerciements.

Mesdames et Messieurs,

On dit à juste titre qu’il y a un avant et un après 11 septembre.

Les New Yorkais le ressentent chaque jour, dans la géographie des lieux tout autant que dans le souvenir toujours aussi vif de cette journée effroyable. J’étais moi-même dans un avion entre Washington et Boston, au-dessus de Manhattan juste après l’effondrement de la première tour. Je ressens toujours aujourd’hui, comme vous tous je pense, la même tristesse et la même colère que j’ai ressenties ce jour-là, la même admiration aussi pour la dignité et le courage qu’ont montrés les New Yorkais dans ces moments tragiques.

Le 11 septembre 2001, les Français se sont réveillés pour regarder incrédules les images qui leur parvenaient des Etats-Unis. Comme l’a titré un grand quotidien français, ce jour-là « nous étions tous américains ». Pour la première et la seule fois dans l’histoire française, un hymne étranger, le Star Splangled-Banner, a été joué dans la cour du Palais de l’Elysée.

Cette solidarité entre nos deux peuples, si souvent manifestée tout au long de notre histoire commune, j’en veux pour preuve la remise, ici-même il y a 5 jours seulement, du fonds de témoignages d’amitié et de dessins d’enfants français, rassemblé par le mémorial de Caen depuis les attentats de 2001, et qui a été solennellement remis au National September 11 Memorial and Museum. Dix ans après, cette solidarité est toujours aussi forte.

Le 11 septembre 2001, c’est aussi un symbole qui a été attaqué et des valeurs, celles de liberté et de démocratie, qui ont été prises pour cibles. Ces valeurs, nous les avons en commun. Elles sont au fondement de nos deux nations. Elles sont inscrites aux frontispices de nos deux Constituions. Ces droits sont aussi universels et inaliénables. Nul ne peut en être privé contre sa volonté. C’est notre fierté, à nous Français et Américains, de les défendre partout où ils sont menacés. Nous pensons bien sûr notamment à l’Afghanistan et à la Lybie où nos troupes combattent côte-à- côte, au péril de leurs vies.

Cet idéal de liberté et d’affranchissement de la terreur, nous nous devons de continuer à le porter ensemble, et ce faisant nous honorons la mémoire des victimes de Ground Zero. En leur mémoire, je vous invite à vous lever et à respecter une minute de silence en mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001.

Chers amis,

Cette année, nous avons le plaisir d’accueillir Eric Blanchard pour ce traditionnel concert du 11 septembre. A 36 ans, Eric est un des meilleurs pianistes et compositeurs français de sa génération : il a notamment représenté la France au concours international de jeunes pianistes de l’UNESCO, où il a remporté le Premier prix d’excellence et le Prix spécial du jury. Il interprétera aujourd’hui pour nous des morceaux de Mozart, Beethoven, Satie, et certaines de ses propres compositions, dont une création spéciale en mémoire des victimes.

Ces quelques instants de musique seront pour nous, tous ensemble, une manière de rendre hommage aux victimes du 11 septembre, mais aussi de célébrer la résilience des New-Yorkais, qui ont su perpétuer, depuis dix ans, le dynamisme et l’attractivité de cette ville exceptionnelle, un modèle pour le monde et l’humanité toute entière.

Je vous demande d’accueillir M. Eric Blanchard./.

Fermer le menu