Tristesse du départ des soeurs Trinitaires d’Embrun

Communiqué de Mrg Xavier Malle
lu à la messe à la Cathédrale d’Embrun
dimanche 22 septembre
à l’issue de sa visite pastorale de cinq jours dans l’Embrumais-Savinois.

Il y a une année, la supérieure régionale des Soeurs Trinitaires de Valence, soeur Bénédicte-Marie, venue me faire une visite à Gap m’avait dit que quand ses soeurs auront du mal à monter l’escalier de la maison, nous serons obligés de les retirer.
Il y a quelques semaines, j’ai reçu sans surprise, car monsieur le curé m’avait averti de l’arrivée imminente d’une lettre, mais avec une grande tristesse, une lette de la supérieure générale des soeurs Trinitaires, soeur Myriam RAZAFINDRASOA : “Nos soeurs d’Embrun sont heureuses, mais leur santé se fragilise et elles ont du mal à monter l’escalier de la maison… Aujourd’hui nous n’avons plus les moyens de renouveler la communauté et suite à un discernement avec elles, je me suis permise lors de ma visite canonique en juillet, d’avertir le curé de la cathédrale de notre retraite que nous envisageons au mois de juin 2020.”

Nous sommes maintenant fixés. Je suis reconnaissant à la communauté de nous prévenir au début de cette année pastorale. Sur la suggestion de votre curé d’Embrun, approuvé par le conseil épiscopal, je vous l’annonce donc à l’issue de ma visite pastorale de cinq jours dans l’Embrunais, ce dimanche 22 septembre.

C’est une épreuve pour les chrétiens, tant chères soeurs, vous tenez un rôle important, non seulement par les missions pastorales que vous accomplissez avec compétence, mais aussi par votre fraternité, gentillesse, attention, et tout simplement par le témoignage de votre vie religieuse ; toutes choses dont je suis le témoin émerveillé.

Soeur Lucienne, vous êtes ici depuis bientôt 16 ans, et soeur Marie-Aline et soeur Marie-Jacques depuis 10 ans.

Bientôt, nous n’aurons donc plus de présence de la vie religieuse dans le diocèse, au-dessus du sanctuaire Notre-Dame du Laus. C’est une vraie pauvreté dans ces 2/3 nord du département ; que ND du Laus intercède pour le diocèse de Gap dans sa recherche d’autres communautés religieuses.

La paroisse va maintenant devoir discerner comment poursuivre différemment la mission. Cette annonce officielle va, nous l’espérons avec le père Curé, faire se lever des bonnes volontés. Les sœurs ne feront plus ; qui fera ?
Je suis confiant après ces 5 jours passés parmi vous.

Avec le conseil épiscopal, nous souhaitons qu’il y ait une messe d’au-revoir, d’action de grâce, en juin prochain.

Chères soeurs, je vous redis notre reconnaissance pour ces belles années de présence, et bien sûr la grande tristesse de tous les chrétiens des Hautes-Alpes, je vous bénis et me confie, ainsi que tout le diocèse, à votre prière.

+ Xavier MALLE
Évêque de Gap (+Embrun)

Fermer le menu