Pour vous accompagner toujours mieux pendant la pandémie du Coronavirus et le confinement, le diocèse met à votre disposition la possibilité de déposer en ligne une intention de messe. Ces offrandes, de la même manière que lorsqu’elles sont faites directement auprès de la paroisse, n’ouvrent pas droit à un reçu fiscal. La plateforme qui collecte les paiements, HelloAsso, fonctionne sur le principe de la contribution volontaire et vous proposera de laisser un pourboire. Cette participation est facultative et vous pouvez la réduire ou la supprimer en cliquant sur “modifier” à côté du montant proposé. En cas de souci technique, contactez scribe @ diocesedegap.com.

Les montants indiqués correspondent à l’offrande conseillée pour une messe. Si vous souhaitez faire dire une messe mais que vous n’avez pas les moyens de payer cette somme, vous pouvez prendre contact avec votre paroisse qui vous proposera une solution.

Est-il possible de faire célébrer une messe pour une intention particulière ?

Il est possible de faire dire une messe pour soi, pour une autre personne, qui peut être un défunt, pour célébrer ou commémorer un événement, ou pour une demande particulière à adresser au Seigneur. Le prêtre à qui l’intention est confiée célèbre la messe de manière habituelle, en insérant cette prière au cœur même de l’Eucharistie, comme cela est prévu dans le Missel Romain.

Je souhaite qu'une messe soit célébrée à mon intention :

Mettre un cierge pour accompagner ma prière

Ce cierge qui brûle prolonge ma prière, peut remplacer les mots que je ne trouve pas. Il est un signe tangible de ma foi. Il symbolise aussi la chaleur de l’amour de Dieu, et sa lumière. L’argent mis dans le tronc pour ce cierge est aussi un geste de partage.

Nous vous proposons de déposer en votre nom un cierge-neuvaine au sanctuaire Notre-Dame du Laus, à l’effigie de la Vierge de la chapelle Bon-Rencontre. Il sera allumé par l’une des sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre, de la communauté du Laus, qui priera à votre intention.

Je souhaite qu'un cierge soit déposé en mon nom :

Pourquoi payer pour une messe ?

Bien sûr la grâce de Dieu ne s’achète pas ! Ce n’est pas la messe, le curé ou la paroisse qui sont payés. L’argent donné à cette occasion est un offrande, qui participe au geste liturgique et à la prière de la personne qui dépose son intention. “Les fidèles qui donnent une offrande, pour que la Messe soit appliquée à leur intention contribuent au bien de l’Église et participent par cette offrande à son souci pour le soutien de ses ministres et de ses œuvres”. (Code de droit canonique, canon 946).

Je souhaite qu'une neuvaine (9 jours de suite) soit célébrée :

Comment est déterminé le montant de l'offrande ?

Le montant conseillé de l’offrande est déterminé par l’Assemblée des évêques. Il est actuellement de 18 € pour une messe, de 180 € pour une neuvaine (les messes sont dites neuf jours de suite) et de 580 € pour un trentain (30 jours de suite).

Ces montants sont volontairement faibles – qui peut croire que son salut vaut seulement 18 € ? – par rapport au sacrifice infini du Christ pour nous. Il va de soi qu’un prêtre est tenu de célébrer la messe, sans recevoir d’offrande ou en ne recevant l’offrande que d’un euro symbolique si l’intention est demandée par une personne ayant peu de ressources.

Je souhaite qu'un trentain (30 jours de suite) soit célébré :