Interview de Xavier Bongibault, président de l’association “Plus Gay sans mariage”

Mardi 6 novembre, Yves Calvi sur RTL recevait Xavier Bongibault, président de l’association “Plus Gay sans mariage”. Première réforme sociétale du quinquennat, le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels continue de diviser la société ; et contrairement aux idées reçues, la communauté gay ne se prononce pas unanimement en faveur du mariage pour tous. C’est le cas de Xavier Bongibault qui a créé en juillet l’association “Plus Gay sans mariage”. Ce jeune homme de 21 ans, homosexuel, athée et adhérant à l’UMP, est opposé à l’ouverture du mariage et de l’adoption aux personnes du même sexe. Pour lui, ce projet de loi « veut modifier en profondeur la société dans une logique qui se veut progressiste mais qui est en fait libertaire. »

 

Cet article a 7 commentaires

  1. Je comprends et je partage, Marie-France, votre compassion à l’égard de ceux qui, actuellement, connaissent l’épreuve de la guerre.
    Hélas, je ne crois pas qu’un grand défilé, en France, puisse avoir un effet positif au Proche Orient.
    Mais, puisque la souffrance des peuples qui vivent dans l’oppression et la guerre nous préoccupe pareillement, je propose que nous unissions nos prières pour demander au Seigneur qu’Il éclaire les responsables de leurs pays afin qu’ils s’emploient à rétablir la paix et la justice.

  2. Marie-Ange Salaville, chacun à le droit de penser ce qu’il veut c’est ça aussi la tolérance mais quand je vois les antis-homos
    défiler dans la rue par millier contre un droit dont lequel ne concerne que les homes ça me fait mal au coeur et j’ai les larmes aux yeux car je pense qu’il y a plus urgent pour défiler aujourd’hui, je pense à la guerre en syrie où des millier de personnes, hommes, femmes et enfants se font tuer; Un grand défilé contre la barbarie en syrie et au proche-orient ça ce serait formidablement humain !

  3. Il me semble que mon commentaire précédent necessite plus que des initiales. Merci d’ajouter ma véritable signature : Marie-Ange Salaville

  4. Je respecte totalement, Marie-France, votre façon de penser.
    Je voudrais juste ajouter que certains de mes amis, particulièrement tolérants, ne partagent pas ma foi en Dieu mais se déclarent eux aussi opposés à l’adoption et au mariage gay.
    C’est vrai, des enfants sont maltraités. Mais pourquoi ces évènements douloureux ne concerneraient que les couples hétéros ? Je connais des couples homos qui se sont séparés dans une souffrance que l’on comprend.
    Qu’y a-t-il de plus précieux, sur notre terre, que la vie psychique et physique des plus petits ?
    Rien n’est plus douloureux et incompréhensible que d’avoir été abandonné par ses parents ; est-ce vraiment à ceux qui ont déjà plus de peine à se construire que les autres que l’on pense en projetant d’ouvrir l’adoption aux couples homoparentaux ? Ces enfants trouveront-ils équilibre et épanouissement en se référant à deux parents d’un même sexe ?
    Je souhaite, avant que soit mise en place cette réforme, qu’un grand débat soit lancé auquel participeraient des responsables d’associations familiales, homosexuelles, les représentants des religions et bien sûr des pédopsychiatres des juristes, des sociologues, des philosophes etc.

  5. Le mariage que le Législateur est sur le point d’accorder aux homosexuels ne pourra jamais donner satisfaction à cette communauté, car il manquera toujours l’essentiel de ce qu’elle attend et que ne peut lui procurer qu’un mariage à l’église : c’est l’aspect de Sacralité.

    Toutes ces discussions sont donc sans objet puisque l’on ne parle jamais de l’essentiel.

    Le Seul mariage réelement sacré est celui qui existe entre un homme et une femme..et relève de l’Eglise. La société civile reste la société civile et ne peut faire des lois que pour la société civile. La sphère du Sacré n’est pas de son ressort et ne pourra jamais l’être, promesse électorale ou pas !

  6. pour ma part je pense que la vraie foi c’est la tolérance. Pourquoi le mariage gay ne serait-il pas
    autorisé ? quand 2 êtres s’aiment et veulent rendre
    des enfants heureux je ne vois pas pourquoi interdire cet amour ! Depuis que le monde est monde celà existe, il serait temps qu’à notre siècle ces mariages soient reconnus comme les mariages hétéros. la plupart du temps certains hétéros se disputent, divorces, abandonnent leurs enfants quand il ne les frappent pas ou les enferment dans des placards sans rien leur donner à manger et j’en passe. Alors Messieurs les vrais Chétiens ne soyez pas intolérants, pensez à votre prochain, c’est ce que l’on apprend au cathéchisme.

  7. Merci pour cette interview qui vient compléter notre information.
    Je propose aussi la lecture de l’essai très accessible de Gilles Bernheim, grand rabbin de France.
    L’enjeu est important, il nous faut maintenant nous exprimer en rejoignant, pour ceux qui le peuvent, les manifestations, mais également en signant collectivement les pétitions, en adressant à titre personnel des courriers aux élus locaux et aux membres du gouvernement.
    Et puis, pour tous, il reste la force de la prière ! Il me vient en tête ce beau texte que chantaient Les Prêtres : «On peut faire des miracles, avec la Foi, gardons espoir… »
    Oui, gardons espoir, il me semble que ce « miracle » là est à notre portée !

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu