Éléments de discernement – 28 / Les rapports entre l’Église et l’État
  • Post published:6 mars 2012

3. Ce que l’Église a à dire sur les sujets au cœur de la campagne présidentielle 2012 en France
   3.3. Au sujet du rôle de l’État :

     3.3.1. L’autorité de l’État est nécessaire et légitime
     3.3.2. L’État doit veiller à respecter le principe de subsidiarité à tous les niveaux
    3.3.3. L’État garant de l’ordre et de la sécurité
(voir article précédent)

__________________

    3.3.4. La laïcité, les rapports entre l’Église et l’État

L’Église demande pour elle-même une réelle liberté d’expression au service de la société :

« Il est juste que l’Église puisse partout et toujours prêcher la foi avec une authentique liberté, enseigner sa doctrine sociale, accomplir sans entraves sa mission parmi les hommes, porter un jugement moral, même en des matières qui touchent le domaine politique, quand les droits fondamentaux de la personne ou le salut des âmes l’exigent, en utilisant tous les moyens, et ceux-là seulement, qui sont conformes à l’Évangile et en harmonie avec le bien de tous, selon la diversité des temps et des situations. » Concile Vatican II, Gaudium et Spes, 76-5 

    3.3.5. Les limites de l’autorité de l’État et de la loi civile

Dans les rares cas où l’État et la loi civile ne respectent pas la loi divine, telles les lois sur l’avortement ou l’euthanasie, alors l’autorité de l’État cesse d’obliger les citoyens :

« Si donc il arrive aux dirigeants d’édicter des lois ou de prendre des mesures contraires à cet ordre moral et par conséquent, à la volonté divine, ces dispositions ne peuvent obliger les consciences, car « il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes ». Bien plus, en pareil cas, l’autorité cesse d’être elle-même et dégénère en oppression. » Jean XXIII, encyclique Pacem in Terris, 51

______________________________

 

Pour aller plus loin

 

Élections 2012 : Éléments de discernement (table des matières et accès au contenu au fur et à mesure de sa mise en ligne)

– Vidéo : Mgr Jean-Michel di Falco Léandri parle des échéances électorales

Élections : un vote pour quelle société ? Déclaration du conseil permanent de la conférence des évêques de France au sujet des élections présidentielles et législatives de 2012

Compendium de la doctrine sociale de l’Église