Éléments de discernement – 54 / Réévaluer le progrès en fonction de l’être humain

3. Ce que l’Église a à dire sur les sujets au cœur de la campagne présidentielle 2012 en France
3.7. Au sujet du respect de l’environnement et du progrès technique
3.7.1. Le respect de l’environnement
3.7.2. Pour une véritable écologie humaine
3.7.3. La valeur du progrès technique
(voir article précédent)

__________________

3.7.4. Réévaluer le progrès en fonction de l’être humain

L’Église reconnaît la valeur positive du progrès mais appelle néanmoins à le réévaluer constamment en fonction de l’homme :

« Le développement de la technique, et le développement de la civilisation de notre temps marqué par la maîtrise de la technique, exigent un développement proportionnel de la vie morale et de l’éthique. Ce dernier semble malheureusement rester toujours en arrière. (…) Ce progrès, dont l’homme est l’auteur et le défenseur, rend-il la vie humaine sur la terre « plus humaine » à tout point de vue ? La rend-il plus « digne de l’homme »? On ne peut douter que sous un certain nombre d’aspects il en est bien ainsi. (…) L’homme, comme homme, dans le contexte de ce progrès, devient-il véritablement meilleur, c’est-à-dire plus mûr spirituellement, plus conscient de la dignité de son humanité, plus responsable, plus ouvert aux autres, en particulier aux plus démunis et aux plus faibles, plus disposé à donner et à apporter son aide à tous ? » Jean-Paul II, encyclique Redemptor Hominis, 15

______________________________

 

Pour aller plus loin

 

Élections 2012 : Éléments de discernement (table des matières et accès au contenu au fur et à mesure de sa mise en ligne)

– Vidéo : Mgr Jean-Michel di Falco Léandri parle des échéances électorales

Élections : un vote pour quelle société ? Déclaration du conseil permanent de la conférence des évêques de France au sujet des élections présidentielles et législatives de 2012

Compendium de la doctrine sociale de l’Église

Fermer le menu