Éléments de discernement – 65 / Chacun est maître de son propre destin !

4. Ce que l’Église a à dire à chaque citoyen sur sa responsabilité et son engagement personnels, véritables leviers de l’avènement de la « civilisation de l’amour »

4.1. Chacun est maître de son propre destin !

L’Église veut rappeler à chacun, riche de dons, de qualités, qu’il est le premier acteur de son destin. C’est à la fois un message de confiance, de responsabilité et d’espérance que l’Église veut ici donner à chaque homme, à chaque femme, à chaque jeune :

« Chaque homme est appelé à se développer car toute vie est vocation. Dès la naissance, est donné à tous en germe un ensemble d’aptitudes et de qualités à faire fructifier: leur épanouissement, fruit de l’éducation reçue du milieu et de l’effort personnel permettra à chacun de s’orienter vers la destinée que lui propose son Créateur. Doué d’intelligence et de liberté, il est responsable de sa croissance, comme de son salut. Aidé, parfois gêné par ceux qui l’éduquent et l’entourent, chacun demeure, quelles que soient les influences qui s’exercent sur lui, l’artisan principal de sa réussite ou de son échec : par le seul effort de son intelligence et de sa volonté, chaque homme peut grandir en humanité, valoir plus, être plus. » Paul VI, encyclique Populorum Progressio, 15 

Comme le dit un slogan actuel : « Il n’y a pas de petits gestes si nous sommes 60 millions à les faire ! » L’Église pourrait volontiers faire sienne cette affirmation en rappelant que l’engagement citoyen ne saurait se limiter à un bulletin déposé dans une urne tous les quatre ou cinq ans.

Fort de son principe personnaliste, l’enseignement social de l’Église invite au contraire chacun à faire preuve de clairvoyance et de responsabilité personnelle afin de discerner les nombreux lieux possibles d’engagement citoyen au quotidien. Sans être exhaustif, on pourra suggérer notamment : (voir articles suivants)

______________________________

 

Pour aller plus loin

 

Élections 2012 : Éléments de discernement (table des matières et accès au contenu au fur et à mesure de sa mise en ligne)

– Vidéo : Mgr Jean-Michel di Falco Léandri parle des échéances électorales

Élections : un vote pour quelle société ? Déclaration du conseil permanent de la conférence des évêques de France au sujet des élections présidentielles et législatives de 2012

Compendium de la doctrine sociale de l’Église

Fermer le menu