Quelle cruche !

Pour aller plus loin

Détails :

  • Décor : une ville déserte  à part un passant qui invective.

  • Un lapin, chargé comme un mulet, qui va tout droit, et ça monte en plus…

  • Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’histoire, Cana est le lieu où Jésus a changé l’eau en vin. Si le lapin propose au porteur de cruche ce petit détour, c’est que ce serait tout bénéfice pour lui…

Questions :

  • On va dire que le lapin à la cruche est le C « chrétien avancé dans la foi » et que celui qui est derrière est le N comme « néophyte » (Nouveau-né dans la foi).

  • Le C est bien devant, il porte lourd, il est presque arrivé en haut, il tire la langue… Dur !

  • Le N est en bas, guilleret, il voit les choses du bon côté, il suit l’autre mais lui propose un autre chemin. Peut-être N a-t-il raison ? S’il a tort sur la recherche de la facilité, il a raison sur l’attitude intérieure à avoir et sur sa confiance en Dieu.

  • Et moi, est-ce que j’écoute celui qui est « plus bas que moi ». Est-ce que « les pauvres sont mes maîtres » ? Est-ce que je me laisse interpeller par eux ? Est-ce que je me réfugie dans mes certitudes sans bouger d’un pouce ?

  • Pour être bien concret, quand ai-je écouté un plus petit que moi dans l’ échelle sociale, familiale, professionnelle, et ai-je tenu compte de son avis la dernière fois ?

Dessin et questions à partir des lectures qui seront lues dimanche 25 mars, dimanche des Rameaux et de la Passion – année B

  • 1ère Lecture : Isaïe 50, 4-7
  • Psaume 21
  • 2e Lecture : Philippiens 2, 6-11
  • Évangile : Marc 14, 1 – 15, 47

Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Le lapin bleu, c’est aussi un blog, des BD, un prêtre. Pour en savoir plus : http://lapinbleu.over-blog.net/

Fermer le menu