Faites cela en mémoire de moi – Jeudi 5 avril

Faites cela en mémoire de moi
(1 Co 11, 25)

L’Apôtre Paul, en transmettant les paroles de Jésus le Jeudi saint, révèle la signification profonde de l’eucharistie : Faites cela en mémoire de moi, et il donne ensuite le sens de ce « faire mémoire » : Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne (1 Co 11, 26). Ces paroles renvoient au mémorial, à l’anamnèse de la mort et de la résurrection de Jésus, que nous chantons après avoir entendu proclamer le récit de l’institution, les paroles du Christ à la consécration.

L’Évangile nous révèle comment réellement communier au corps et au sang du Seigneur, comment l’adorer et vivre de lui en vérité. Mais, dans le Faites cela en mémoire de moi est aussi contenu le fait que Jésus appelle ses disciples à renouveler les deux gestes inséparables du Jeudi saint : rompre le pain et laver les pieds des convives.

Lui qui était dans la condition de Dieu, […] il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur, de l’esclave (Ph 2, 6-7). Il a pris la dernière place et nous indique que le service du frère, le service du pauvre est la réalité même du sacrement de l’eucharistie qui est une école de charité.

Mgr Michel Santier

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.
Fermer le menu