Fermeture de la porte sainte à Gap en la journée nationale du Secours catholique

L’année sainte touche à sa fin et c’est avec les personnes exclues qu’elle s’achève.

En effet, à Rome le pape François a accueilli les personnes en situation de précarité du 11 au 13 novembre. Le soir du 13 novembre avait lieu la fermeture des portes saintes des basiliques de Saint-Jean-de-Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les-Murs.

En ce dimanche 20 novembre, Solennité du Christ-Roi, le pape présidera la messe de clôture du Jubilé de la Miséricorde en la basilique Saint-Pierre.

Le même jour, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri fermera la porte sainte de la cathédrale de Gap.

Comme il l’a déjà dit plusieurs fois alors que cette échéance approche : si nous fermons la porte sainte, nos cœurs en revanche doivent restés ouverts à la détresse, la misère, la pauvreté, la douleur, la souffrance des autres.

Au programme en la cathédrale de Gap en ce dimanche 20 novembre 2016

  • 10h30 : Messe présidée par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri avec les musiciens qui honorent sainte Cécile
  • 15h30 : Vêpres présidées par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
  • 16h00 : Fermeture de la porte sainte en présence du Secours catholique
  • 16h30 : Concert par la chorale de Venon (38) « les motets de Karl Jenkins »
La chorale de Venon au sanctuaire du Laus

La chorale de Venon : C’est à Venon, près de Grenoble, que cette chorale mixte s’est constituée en 1993 avec ses 21 choristes et son chef, Denis Cavalier, professeur de musique et organiste. Son répertoire est varié bien qu’orienté vers l’œuvre immense de Karl Jenkins. Elle se produit pour la quatrième fois dans le département. Elle a été invitée au Sanctuaire du Laus et a chanté Noël en la cathédrale de Gap en 2015.

Karl Jenkins : Compositeur et musicien gallois, il est connu pour ses œuvres : the Armed Man, Palladio, Gloria. Son dernier album est constitué de chants pour chorale dans une version a capella et une atmosphère de musique religieuse.

Secours catholique : Le Secours Catholique a pour mission de faire rayonner la charité chrétienne. Pour cela, elle choisit d’associer à ses actions les personnes aidées.

Le Secours catholique des Alpes, c’est 450 bénévoles, 5 salariées, et 4300 situations rencontrées en 2015 dans 20 lieux d’accueil.

  • Les lieux d’accueil dans le diocèse de Digne :

Banon, Barcelonnette, Digne, Forcalquier, La Motte-du-Caire, Turriers, Clamensane, Manosque, Saint-Auban, Seyne, Sisteron et Riez.

  • Les lieux d’accueil dans le diocèse de Gap et d’Embrun :

Briançon, Embrun, Gap, Laragne, Ribiers, Saint-Bonnet, Veynes et Serres.

  • Quelques-unes de ses actions :

– Tables ouvertes paroissiales, repas et goûters partagés, temps conviviaux autour d’un café, réveillons solidaires,
– Jardins solidaires,
– Voyage de l’espérance à Lourdes,
– Sorties au ski en joëlette pour les personnes à mobilité réduite
– Organisation de vacances pour des séjours collectifs ou en familles, accueil d’enfants dans des familles de vacances et envoi d’enfants en colonie, voyage des seniors,
– Sensibilisation à la solidarité internationale,
– Actions pour favoriser l’accueil des étrangers,
– Visites à domicile dans le cas d’urgences (inondations Alpes-Maritimes)
– Formations des bénévoles,
– Concerts,
– Braderies,
– Actions en lien avec d’autres associations.

  • Pour en savoir plus sur les actions près de chez vous, contactez la délégation.

260 boulevard Régis Ryckebusch
04100 Manosque
Tél. 04 92 70 96 50 – alpes@secours-catholique.org
Facebook : Secours catholique des Alpes
Site internet : http://alpes.secours-catholique.org/

  • Le message de Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans, président du Conseil pour la Solidarité

La journée nationale du Secours Catholique – Caritas France du 20 novembre a lieu cette année le jour où le pape François clôture l’année jubilaire en fermant la porte de la Miséricorde à Saint-Pierre de Rome.

En lien avec les communautés chrétiennes, les membres du Secours catholique travaillent aux œuvres de Miséricorde que Dieu suscite pour que tous puissent vivre dignement. Ce sont souvent des pauvres qui nous font découvrir le cœur miséricordieux du Père. Marqués par les épreuves, ils savent que Dieu leur a fait miséricorde.

Le troisième dimanche de novembre est le rendez-vous annuel pour la collecte nationale du Secours catholique. En ces temps de grande précarisation pour beaucoup, celui-ci a besoin des dons de tous pour remplir sa mission d’aide et d’accompagnement des plus démunis. N’oublions pas aussi de donner aux personnes en précarité  toute leur place et une vraie parole dans nos communautés, en vue d’une « Église pauvre pour les pauvres ». En tant que service d’Église, par son savoir-faire, reconnu par les pouvoirs publics, le Secours catholique veut y contribuer. Mais comme baptisé, tout membre de notre Église ne doit-il pas se sentir « secours catholique » ? Merci d’avance pour votre générosité !

+ Jacques Blaquart
Évêque d’Orléans
Président du Conseil pour la Solidarité

 

Fermer le menu