Fête du terroir et de la transhumance à Rosans
  • Post published:8 octobre 2014

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri s’est rendu samedi 4 octobre à Rosans pour la fête du terroir et de la transhumance. Après le départ des troupeaux depuis le plan d’eau avec les chevaux, il a béni les animaux. Des prêtres étaient aussi présents : le père Joseph-Charles Mbogba, le nouveau curé, et le père Francis Braem, l’aumônier des sœurs bénédictines de l’abbaye Notre-Dame de Miséricorde à Rosans.

Ci-dessous un extrait vidéo de la bénédiction.

Nous allons aujourd’hui appeler la bénédiction de Dieu sur ces animaux, en louant le Créateur de toute chose, en le remerciant. Demandons-lui de savoir respecter les animaux, tous les animaux, aussi bien ceux de compagnie que ceux dont nous tirons notre nourriture.
Le texte qui va être lu est extrait de la Bible, du livre d’Isaïe. Il y est question d’un monde de réconciliation, de justice et de paix, d’un monde où prédateurs et proies vivent ensemble. Notre Dieu est un Dieu de paix. On peut avoir des ennemis, et ne pas se laisser envahir par la haine, la vengeance, le mépris.
Cette célébration a lieu en la fête de saint François d’Assise, précurseur du dialogue interreligieux et précurseur – je n’irai pas jusqu’à dire de l’écologie – mais en tout cas d’un rapport sain avec la nature, d’une fraternité entre toutes les créatures.
Le chrétien ne peut rester sourd au cri des créatures « victimes de la démesure prédatrice de l’homme » (Jean Bastaire). Il ne peut non plus à l’inverse sanctuariser et sacraliser la nature au point qu’on ne puisse plus y toucher.
La juste attitude est difficile à trouver. Nous pouvons déjà la demander dans la prière.