You are currently viewing Figures de femmes – homélie à La Salette le 30 octobre 2022
séance spéciale du festival cinéma et réconciliation à La Salette

Dimanche 30 octobre, Mgr Xavier Malle a présidé la messe pour le Festival de Cinéma de la Salette, dont le thème était cette année : Figures de femmes.

Dimanche 24 octobre 2022 – TO30 

Festival Cinéma LA SALETTE

C’est une mission bien agréable de représenter ce matin mon frère dans l’épiscopat, empêché par un surcroit de travail pour le suivi d’une communauté en crise grave, Mgr François Touvet, évêque de Chalons-en-Champagne, président du conseil pour la communication de la CEF, qui a dans son giron le suivi du cinéma. Ce conseil l’an  passé a produit un « document épiscopat » sur les relations entre l’Eglise et le cinéma.

Le thème de vos 12èmes rencontres est « figures de femmes ».

Dans ce lieu marial de la Salette dont le thème pastoral 2022 est « La Vierge Marie, pleine d’espérance »  nous évoquons en premier la figure de toutes les femmes, la préfiguration de toutes les femmes saintes, puisque nous sommes à quelques jours de la Toussaint, la Sainte Femme.

Votre sélection 2022 fait d’ailleurs référence à des femmes canonisées ou qui pourraient l’être, qui sont en quelques sorte des reflets de cette sainteté mariale, chacune dans un genre différent. 

L’auteur du livre de la Sagesse a des fulgurances

– « Seigneur, le monde entier est devant toi comme un rien sur la balance, comme la goutte de rosée matinale qui descend sur la terre. » Et bien Seigneur Jésus, ce matin, nous voulons te présenter les femmes de notre terre. Les saintes comme les pécheresses, les pauvres comme les puissantes, les heureuses comme les malheureuses, et nous te présentons en particulier dans notre actualité, les femmes violées en Ukraine et les femmes battues et tuées chez nous en France. Le Pape François, dans son message Urbi et Orbi du premier janvier 2022 a assuré que la violence envers les femmes équivalait à «outrager Dieu», je le cite : « Que de violence il y a à l’égard des femmes ! Assez ! Blesser une femme, c’est outrager Dieu qui a pris l’humanité d’une femme. »

Oui, les belles figures de femmes que nous avons contemplées pendant ce festival ne nous font pas oublier que la moitié de l’humanité est souvent discriminée. Notre Eglise est aussi interrogée sur ses traditions et sa gouvernance. Le Synode sur la synodalité est le moment inspiré par Dieu pour discerner, à la lumière de l’Évangile, ce qui est essentiel et accessoire dans la Tradition. 

– L’auteur du livre de la Sagesse poursuit : « Tu aimes en effet tout ce qui existe, tu n’as de répulsion envers aucune de tes œuvres. »  Et bien Seigneur, merci pour cette déclaration d’amour pour chacun et chacune d’entre nous. Peut-être que ta déclaration d’amour la plus grande est cette confiance inouïe que tu as faites à l’une d’entre nous, une toute jeune fille d’Israël, Marie. « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus … ‘Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ?’ demande Marie.  L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. » 

En lisant l’évangile de ce jour, le parallèle me saisit : « ‘Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison.’ Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. »

« A travers Marie, figure de toutes les femmes, c’est à toutes les femmes Seigneur que tu confiais ce trésor de la vie. Et c’est encore à elle que tu confies ce message de miséricorde, dans ces lieux bénis des sanctuaires mariaux, comme la Salette ou le Laus. A travers Zachée, figure de tous les hommes pécheurs, c’est à tous les hommes que tu confie d’accueillir ton fils. » La descente de Jésus dans le sein de Marie puis chez le publicain Zachée est le résumé de sa mission de Sauveur des hommes, comme le dit lui-même Jésus : « le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ».

Frères et soeurs, encouragé par les figures de femmes, et la figure par excellence la Vierge Marie, ouvrons notre coeur au Sauveur. Ouvrons nos vies. C’est lui qui fait de nous jour après jour des saints. Que ce festival de cinéma soit pour nous une préparation à la fête de la Toussaint. Amen !