Fin de vie

Tous les évêques de France, rassemblés à Lourdes, appellent à un sursaut de conscience pour que s’édifie une société fraternelle où nous prendrons soin les uns des autres. Voici leur communiqué, rendu public ce jeudi 22 mars 2018 : Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité

Cet article a 2 commentaires

  1. J’ai relu plusieurs fois ce que vous écrivez et je ne suis pas du tout mais pas du tout d’accord avec ce qui est dit.Pourquoi voir quelqu’un qui souffre atrocement??? c’est inhumain..je ne sais pas qui dit “accepter ” cela..NON.STOP à la souffrance.On est au 21è siècle…pensez-y….

  2. Bonsoir; c’est la deuxième fois que je vais laisser un commentaire. Ce dossier “euthanasie” tombe “à pic”. J’espère ne contrarier personne mais je suis ” POUR” cet acte quand il n’y a plus rien à faire médicalement parlant et que l’on sait que la personne souffre et qu’elle est en fin de vie .Pourquoi laisser les gens dans une détresse morale et une douleur physique insupportables? Dieu n’a jamais demandé ça à l’Homme,…jamais !!!.Personnellement nous avons perdu un tout petit bébé (3semaines…en milieu hospitalier)….Seuls des prêtres nous ont aidés,mon mari et moi ….Et tous nous ont dit ces paroles :”Dieu souffre autant que vous de cette mort…mais il ne peut empêcher la bêtise humaine,et les fautes des médecins”.
    J’ai toujours pensé à ces paroles….Et je viens d’avoir une conversation avec mes enfants à ce sujet.Je signe le papier dès que la loi sera passée.Ils sont d’accord avec moi et feront ce que je souhaite….si besoin est. Dieu seul connait l’heure de notre mort et notre façon de “partir”.Quoiqu’il en soit,je veux être libre de choisir MA MORT..et je ne comprends pas la position de l’Eglise actuellement.On fait dire à Dieu beaucoup de choses………….
    Merci de m’avoir permis d’écrire

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu