You are currently viewing Funérailles du défunt pape Benoît XVI
Funérailles Benoit XVI - Janvier 2023

Retrouvez ici le témoignage écrit envoyé par le Père Ludovic Frère depuis Rome et le témoignage radio du Père Mickaël Fontaine enregistré par D’Ici radio sur la route du retour. Un grand merci à nos deux envoyés spéciaux depuis Rome !

« Il règne dans Rome une ambiance très particulière en ces premiers jours de l’année nouvelle ; une agitation comme on en connaît plutôt dans la Ville Éternelle lorsque c’est la pleine saison. Rues et places sont bondées de pèlerins, on y parle dans toutes les langues, et il y règne un « je ne sais quoi » de gravité et de joie mélangées.

La mort du pape Benoît XVI a suscité un beau mouvement de reconnaissance de la part de nombreux chrétiens. C’est dans la grande file d’attente pour venir saluer le corps du Pape déposé dans la basilique Saint-Pierre que je l’ai perçu le plus nettement.

J’avais à cœur de pouvoir faire cette démarche, à titre personnel comme reconnaissance pour ce que j’ai pu recevoir de la brillante théologie du pape Benoît XVI, mais aussi au titre de « représentant » de notre diocèse : missionné à Rome pour des études, j’estime y avoir un devoir particulier d’intercession pour notre Église diocésaine. C’est donc avec ces intentions de prières pour notre évêque, pour mes confrères prêtres et diacres, pour tous les diocésains et pour la « Mission Altitude » que je me suis associé à la grande foule des pèlerins venus s’incliner devant la dépouille du pape Benoît XVI.

Je ne suis pas un grand amateur des foules qui piétinent, mais il y avait là une attention aux autres – notamment aux enfants- et une paisible impatience rendant la démarche plutôt sereine. J’ai pris quelques photos de cette grande « procession » jusqu’aux pieds du baldaquin du Bernin, même si je n’ai pas voulu sortir mon appareil photo une fois arrivé devant le corps du Pape défunt, afin de respecter la dignité du moment et du lieu.

Je ne peux que en rendre compte par quelques mots : ces grandes démarches pour saluer la dépouille d’une personnalité n’ont jamais vraiment été ma sensibilité, mais j’ai été saisi par ce qu’elles représentent : une forme de participation à quelque chose d’historique, et plus encore un témoignage de reconnaissance qui prend la forme concrète d’une démarche physique, plus éprouvante que spirituellement édifiante (car on reste un tout petit instant en prière devant le corps, juste en passant). J’ai été touché qu’il y ait de nombreux jeunes, des familles, des gens de tous pays : on touche alors du doigt la beauté de l’universalité de l’Église.

Quant à la messe des funérailles, elle a rassemblé une foule difficile à estimer quand on est sur place ; les médias se seront chargés d’ici-là de faire les comptes. Dans l’emplacement de concélébration pour les prêtres, nous étions 4000, de pays et de « styles » bien différents ; une véritable expression de l’universalité de l’Église. J’ai eu l’occasion d’y voir le père Charles Troesch, prêtre de notre diocèse en mission actuellement dans le Diocèse aux Armées ; et le père Sébastien Coudroy, qui avait servi au Laus pendant deux années avant de retourner dans son diocèse de Paris. J’ai été heureux de les saluer.

Le cercueil du pape a été apporté 45 minutes avant la messe ; le temps que nous priions ensemble un chapelet avant la messe, qui fut très sobre, comme vous avez pu le constater si vous l’avez suivie par les médias. Mais sur place, il ne faisait pas très chaud en ce matin romain baigné de brouillard ! Nous avons espéré que le soleil l’emporte, mais il a tardé à le faire. Cette ambiance de brouillard matinal était pourtant propice à conserver un climat « ouaté », paisible, qui correspondait certainement bien au caractère du pape Benoît XVI.

Pendant toute la messe, je n’ai pas souhaité prendre de photos pour rester pleinement dans la concélébration. Je vous adresse donc juste quelques clichés « d’ambiance ». Vous trouverez de nombreux médias des photos plus précises, mais celles que je vous adresse ici sont l’expression de mon lien fraternel avec vous tous, portant auprès des Apôtre Pierre et Paul, en ce début d’année, tous mes vœux pour chacune et chacun d’entre vous, et pour notre diocèse.

En union de prières, fraternellement ».

P. Ludovic

(le père Ludovic Frère est à Rome pour une année sabbatique lui permettant de commencer une thèse en théologie pastorale).

Les pères Edouard le Comte et Mickaël Fontaine, également présents sur place, ont pu témoigner au micro de D’Ici Radio :

Depuis la place Saint-Pierre, le père Haut-Alpin Mickaël Fontaine revient sur les obsèques de Benoit XVI | D!CI (dici.fr)