You are currently viewing Guerre en Ukraine : le CCFD Terre- Solidaire s’engage

La guerre en Ukraine nous apporte chaque jour son lot d’informations terrifiantes. L’extrême précarité dans laquelle se trouve subitement plongé ce pays, la situation de millions de personnes jetées sur les routes d’Europe, les crimes commis contre les civils, y compris les enfants, sont autant d’éléments qui nous bouleversent, nous laissent impuissants, nous plongent dans une profonde inquiétude. Partout les sociétés civiles se mobilisent pour dénoncer la guerre et appeler au cessez-le-feu mais aussi organiser l’envoi de denrées, de vêtements ou encore accueillir les réfugiés.

Le CCFD Terre Solidaire soutient l’accueil des réfugiés ukrainiens

Le CCFD-Terre Solidaire n’est pas présent en Ukraine car il n’est pas spécialiste de l’aide d’urgence.

Pour autant il a reçu des demandes de deux de ses partenaires en Roumanie pour les soutenir dans l’accueil aux réfugiés.  Grâce à l’appui d’une congrégation religieuse, 10 000 € ont été envoyés à Roma Just, association de juristes et diplômés en droit, active dans la défense des Roms. Accueillir les réfugiés roms d’Ukraine, particulièrement vulnérables dans ce contexte, est important. D’autres soutiens de réfugiés aux frontières sont en train de se mettre en place avec nos partenaires

Un Carême à l’ombre de la guerre en Ukraine      
>> Les dons réalisés pour le CCFD-Terre Solidaire viendront en aide aux populations qui vont souffrir des conséquences indirectes de la guerre (insécurité alimentaire liée à l’augmentation des prix des aliments de base ou explosion de la précarité due à l’augmentation du coût de l’énergie ou de certaines matières premières) Cette guerre terrible ne doit pas faire oublier toutes celles et ceux qui, partout dans le monde, souffrent et ont besoin de l’aide de nos partenaires sur le terrain.
>>> Les dons permettront aussi au CCFD-Terre Solidaire  une aide directe aux réfugiés Ukrainiens si des partenaires mettent en place des projets de ce type.
Dans le même esprit, le CCFD-Terre Solidaire est présent dans le collectif Solidarité Ukraine. Dès le début de la guerre, ce collectif,  rejoint par une soixantaine d’associations s’est mis en place permet d’avoir une vision globale de ce que chacun fait pour mieux se coordonner, de partager les informations avec des organisations ukrainiennes et de résistances russes et biélorusses et de réfléchir aux messages à transmettre pour mobiliser l’opinion publique française.

Crise alimentaire mondiale : notre priorité

La guerre va aussi avoir pour conséquence d’aggraver l’insécurité alimentaire mondiale. La situation était déjà malheureusement catastrophique. La faim est en hausse depuis 6 ans et 2,4 milliards de personnes furent l’an dernier en insécurité alimentaire. La pandémie de COVID 19, dont les conséquences alimentaires n’ont pas été gérées internationalement, a aggravé la situation et a plongé à elle seule 320 millions de personnes dans la sous-alimentation. Avant même l’agression russe de l’Ukraine les prix alimentaires étaient également historiquement hauts : ils avaient augmenté de 30% rien que sur l’année 2021. Des milliards d’individus sont donc à ce jour en état de précarité économique et sont particulièrement vulnérables à tout nouveau choc, qu’il soit économique ou climatique. L’agression russe de l’Ukraine va donc empirer cette situation car la Russie et l’Ukraine sont des géants agricoles sur les marchés internationaux.

Si le monde n’a que quelques mois avant que cette crise alimentaire ne prenne toute son ampleur, cette situation a déjà des incidences dramatiques sur un certain nombre de pays, en particulier dans le Proche Orient et en Afrique. Le CCFD-Terre Solidaire identifie actuellement le besoin de ses partenaires afin de pouvoir répondre aux demandes d’urgences. Nous restons vigilants pour que la France et la communauté internationale se mobilisent efficacement pour faire face à cette situation. Les premières réactions du gouvernement (souhaitant que la France produise plus pour nourrir les pays impactés)  répondent mal à l’urgence de la situation et à la réalité des pays du Sud. Elles pourraient être contreproductives sur le temps long car les effets collatéraux de la guerre (accroissement de la faim dans de nombreux pays) montrent l’impérieuse nécessité de changer nos modèles agricoles pour sortir de ces crises systémiques.

Fidèle à sa mission, c’est dans les temps moyen et long que le CCFD-Terre Solidaire a donc choisi de s’inscrire. Nous savons que cette guerre va changer l’équilibre du monde et nous mobiliser pour une solidarité toujours plus forte envers les populations vulnérables.