Mgr di Falco et le cardinal Gantin à Rome en 2005,
lors de la première messe de Benoît XVI après son élection au Siège de Pierre

Ce 13 mai au soir, notre cher cardinal Gantin nous quittait pour rejoindre le Père. L’Eglise perd un homme mais gagne un saint ! Sa grand bonté,
sa disponibilité et sa simplicité ont toujours ému ceux qui l’ont cotoyé.

Quelques jours avant la reconnaissance des apparitions de la Vierge à Notre-Dame du Laus, le 4 mai, il a pris la peine, malgré sa grande fatigue, de m’appeler du Bénin pour me dire sa joie de
voir reconnues ces apparitions, pour le diocèse de Gap et d’Embrun ainsi que pour l’Eglise universelle. Je garde le souvenir de sa présence lors de mon ordination épiscopale à Notre-Dame de
Paris, le 10 octobre 1997, ou encore de notre entrevue à Rome lors de l’élection de Benoît XVI.

Le diocèse de Gap et d’Embrun s’unit à sa famille et aux fidèles de son pays aujourd’hui en deuil. Le Seigneur puisse-t-il nous donner des prêtres à l’image du cher cardinal !

                           + Jean-Michel di Falco Léandri
                             
Evêque de Gap et d’Embrun

Fermer le menu