Mgr Jean-Michel di Falco Léandri : “Faites-leur au moins l’aumône d’un regard”
  • 6 juin 2012

Dans sa chronique du 5 juin 2012, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri s’exprime sur la pauvreté, la misère, les souffrances qu’elles engendrent. Face à ces problèmes de société, les barrières idéologiques, politiques ou religieuses doivent tomber pour se mettre au “service de l’homme”. S’inspirant de l’action d’un saint tel que Vincent de Paul, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri appelle à “œuvrer à un nouveau modèle des rapports humains”.


Chronique diffusée le 5 juin 2012 sur
www.lepoint.fr

 

 

Cet article a 3 commentaires

  1. c’est vrai que des fois on est tellement pris par notre vie de routine ,qu’on voit pas les autres.ceux qui souffrent. c’est tèrible! un regard ça coute rien, et mêmme pas ça on fait…………le coeur humain est devenu froid, mais merci pour cette parole qui nous eveille……..

  2. Oui Mgr, Monsieur Vincent est un très beau film sur la vie de saint Vincent de Paul, sur la foi au service de la charité, merveilleusement interprété par Pierre Fresnay. Je me souviens encore de son regard et de son sourire qui illuminaient son visage et traversaient l’écran chaque fois que la charité triomphait de la haine ou de l’indifférence.

    Et si, comme st Vincent de Paul, nous accordions un regard aux autres, si nous regardions les autres avec respect, compassion, si nous étions attentifs aux autres, si nous tendions la main aux autres, si nous pouvions voir Dieu dans les autres, si nous nous aimions les uns les autres, alors il n’y aurait plus de faim dans le monde, plus de guerres, plus de misère, plus d’injustice, plus d’intolérance, plus de souffrance…
    Le “péché” c’est de ne pas aimer.
    Et pourquoi ne nous aimons-nous pas ? par manque de foi, par peur, par orgueil, par égoïsme, par ignorance de notre véritable nature…
    Nous vivons sous l’esclavage de la peur, alors que la foi peut nous donner la liberté…

  3. J’ai baucoup aimé le propo de Monseigneur DI FALCO. C’est un discours mobilisateur, appelant qui offre un vrai visage d’Eglise. Où sont amour et charité, Dieu est présent.
    L’exercice de la charité semble une liturgie, à l’image du christ aux pieds de ses disciples.
    Merci

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu