Pour aller plus loin

Détails concernant le dessin :

  • Le personnage de gauche représente Jésus (à chaque fois que tu verras une auréole avec une croix dedans, c’est le Christ. Je reprends ce symbole des représentations du Christ sur les icônes orientales… sans bien sûr vouloir les déprécier, mais garder ce symbole)
  • Celui de droite, c’est la mort (NooooOOOooon, pas possible !)
  • La scène est celle où Jésus vainc définitivement la mort, par Sa mort sur la croix (c’est la croix sur le détonateur qui va faire sauter la mort.) Bref, la mort n’a plus rien à faire, elle est perdue. Elle le sait. Elle se bouche les oreilles en attendant ce moment. Impossible de lutter contre le Sauveur (regarde bien, la faux est prise dans le fil du détonateur, elle ne pourra faire plus aucun mal. De même, ceux qui ont utilisé une faux dans leur vie voient bien, sur le dessin, qu’il est impossible de  tenir celle-ci efficacement pour faucher). « Ô mort, où est ta victoire ? » nous dit Saint Paul. 


Questions concernant mes desseins :

  • Est-ce que je crois que Dieu est plus fort que toutes les forces du mal (y compris le satanisme) ?
  • Est-ce que je crois à la Victoire définitive du Christ sur le mal, la mort ?
  • Est-ce que j’y crois dans un monde futur, ou dans ce monde-ci, dans ma propre vie ?
  • Est-ce que j’ai déjà vécu une expérience du Christ qui me tire de la mort ?


Dessin et desseins à partir des lectures qui seront lues dimanche 20 novembre, Solennité du Christ Roi – année A 

  • 1ère Lecture : Ézéchiel 34,11…17
  • Psaume 22
  • 2e Lecture : 1 Corinthiens 15, 20-26. 28
  • Évangile : Matthieu 25,31-46

Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Le lapin bleu, c’est aussi un blog, des BD, un prêtre. Pour en savoir plus : http://lapinbleu.over-blog.net/

Cet article a 1 commentaire

  1. Nicole MARTIN-PREVEL

    En regardant le lapin bleu actionner sa bombe, je n’ai pas vus les détails… auréole, manche en forme de croix, mais j’ai été interpellée! Merci pour l’explication et merci de nous indiquer ce site aussi formateur qu’un autre. Il nous invite à prier pour les pécheurs plutôt que de leur jeter la pierre (actualité douloureuse pour l’Eglise de France)

Les commentaires sont fermés.