Michal Zamojski, employé de la Maison diocésaine au service technique, a vu l’inauguration de sa statue le jour même de l’inauguration de la place de la République par le maire de Gap, M. Roger Didier, le samedi 28 juillet 2012.

Placée du côté de l’école Sainte Jeanne d’Arc, la statue représente deux mains se rencontrant, l’une d’un adulte et l’autre d’un enfant, en l’occurrence celle de Michal et celle de son fils Barthélemy. Le signe mathématique de l’infini remplace des deux côtés les poignets.

On peut lire l’explication suivante sur la plaque placée au sol :

 

In perpetuum vitae infinitas
L’infini de la vie à jamais

 

Sculpture réalisée par Michal Zamojski,
à partir d’un platane centenaire
de la place de la République.

 

Ce n’est pas seulement un souvenir…
c’est le symbole de la continuité de la vie
vers « l’Infini », vers « à jamais ».

 

Support confectionné par Michel Martin,
ferronnier à Gap.

 

 

Michal Zamojski aux côtés de sa statue “In perpetuum vitae infinitas”