Inauguration d’une fontaine dans le parc du centre diocésain

Vendredi 19 mai 2017, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri a inauguré à Gap la fontaine du parc du centre diocésain pape François. Cette fontaine a été offerte par les entreprises ayant travaillé sur le chantier du centre diocésain. L’inauguration a été suivie d’un déjeuner sous les arcades rassemblant les personnels du centre diocésain et des entreprises ayant œuvré sur le chantier.

Ci-dessous une vidéo avec les discours de M. Robert Durand, l’architecte, et de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri.

.

.

.

.

.

Discours de Robert Durand, architecte

Monseigneur, un grand merci !

 

Voilà près de quatre années que nous nous connaissons, suite à votre décision de réaliser, dans ce site exceptionnel, ce magnifique complexe dénommé CENTRE DIOCÉSAIN PAPE FRANÇOIS.

 

Certes, si le chantier n’a pas toujours été facile par l’importance de cette « lourde rénovation », toute notre équipe de bâtisseurs, vous remercie du fond du cœur, pour votre confiance que vous nous avez témoignée, pendant toute cette longue durée.

 

Nous avons, un peu, appris à vous connaître et observer toutes vos qualités : de meneur, homme de terrain, homme de cœur à partager nos quelques moments parfois de découragement, fatigue, remises en questions sur différents problèmes posés.

L’amour du « bien-faire », de la réussite et concrétisation d’un projet est en vous.
Vous êtes un bâtisseur, Monseigneur, et nous sommes fiers de notre évêque qui a beaucoup donné, apporté dans notre ville et département.

 

Vous avez réussi à vous « fondre » dans notre équipe en partageant avec nous les repas amicaux incontournables qui forment un groupe bien soudé, avec de la bonne humeur, ambiance amicale, camaraderie et solidarité.

 

Ces souvenirs resteront ancrés dans nos mémoires.

 

Attentif, bienveillant, vous avez su nous connaître et vous adapter à notre langage professionnel bien spécifique et ceci, en nous indiquant les grandes lignes du projet à tenir.

 

Vous faites partie, Monseigneur, de notre équipe de constructeurs.

 

Nous tenons, également, à remercier vivement Damien, votre économe, qui a su, pendant ces quatre années, défendre à la fois les intérêts de l’association diocésaine et le projet pour qu’il puisse être le résultat obtenu aujourd’hui.

 

Personnellement, je me suis habitué à vous, Damien. J’ai apprécié sincèrement vos remarques pertinentes, votre rapidité de compréhension, vos suggestions diverses où j’ai été à l’écoute car je sais que vous allez toujours dans le sens de l’originalité et du savoir-faire.

Je n’oublie pas, bien-sûr, vos collaboratrices et collaborateurs. Toutes et tous ont été sensibles à mes demandes ou questions formulées par les dossiers administratifs, comptables et autres… Leurs sourires et gentillesse m’apaisaient, lorsque j’arrivais à l’économat un « tout petit peu agacé »…. ou perturbé…. suite à un problème rencontré sur le chantier. Je les en remercie.

Aussi, en guise de notre reconnaissance et gratitude, nous avons voulu graver, Monseigneur, notre empreinte en vous offrant cette fontaine qui marque l’achèvement des travaux tous corps d’état.

Une fontaine rasante, aux courbes simples mais élégantes, moulée et adaptée au parc, sans impact visuel prononcé. Elle donnera, nous l’espérons, l’envie de la découvrir, de l’approcher, de la toucher tout en restant sécurisante pour tous et principalement pour les enfants qui voudrons instinctivement s’y tremper.

Cette réalisation est le fruit d’une décision commune de tous les intervenants du chantier. Elle a fait l’unanimité et nous vous l’offrons, Monseigneur, de tout cœur. Nous en sommes très honorés.  Qu’elle soit, à jamais, la gravure et l’enracinement dans le paysage, d’une réalisation réussie par un travail commun de tous, en symbiose et accord parfait.

Je ne voudrais pas conclure ces quelques mots sans avoir une pensée amicale de nous tous présents pour notre cher René qui nous a quittés il y a tout juste onze mois. Il aurait été fier de se rallier à ce partage d’hommes de chantier, qu’il aimait tant, et transmettre au Maître de l’Ouvrage le fruit d’un travail bien accompli. Nous adressons à Chantal, son épouse, ici présente avec nous, toute notre sympathie et affection amicale.

Une période s’achève, Monseigneur, vous allez nous quitter.  De notre côté, nous nous retirons du chantier. Nous garderons ce souvenir inoubliable. Cette œuvre est la vôtre.

Au nom de toute l’équipe, Monseigneur, un très, très grand merci !

Fermer le menu