Interview de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri et reportages dans “La vie des diocèses” sur KTO

Vendredi 25 avril 2014, la chaîne KTO diffusait dans son émission “La vie des diocèses” une interview de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri entrecoupée de reportages sur le diocèse.

Durée : 26 mn

Présentation par la chaîne KTO :

Le 1er mai 2014, le sanctuaire marial Notre-Dame du Laus dans les Hautes-Alpes ouvre une année jubilaire pour célébrer le 350e anniversaire des premières apparitions à la bergère Benoîte Rencurel. Mgr Jean-Michel di Falco confie pourquoi il est attaché au sanctuaire qu’il a découvert en arrivant à Gap et invite largement à venir en pèlerinage. Retour sur le troisième et dernier album du groupe “Les Prêtres” après plus d’1,7 millions de disques vendus. Pour un large public, même éloigné de la foi, la figure du prêtre peut conduire à Dieu. Il sera enfin question de l’enjeu majeur de l’évangélisation des familles.

Cet article a 3 commentaires

  1. Après avoir écouté la chronique de l’évêque de Gap, je suis allé voir “Qu’est-ce que l’on a fait au bon Dieu” et je dois dire que ce film est drôle mais très éloigné des réalités de la France actuelle. Les gendres sont tous BCBG exerçant des professions libérales, l’un avocat, l’autre banquier, le troisième homme d’affaires et le quatrième acteur, pas vraiment une image fidèle des immigrants en France. On pourrait parler du multiculturalisme chez les bobos. Pour comprendre la France multiculturelle d’aujourd’hui, il vaut mieux écouter la rubrique d’Eric Zemmour de ce mardi sur RTL sur l’insécurité en France, c’est sûr, c’est moins drôle mais mieux argumenté. En passant, Mgr di Falco devrait faire attention à son français, parler du “Christianisme contre-nature”, c’est assez choquant, ont des natures contraires ou sont opposés aurait été mieux.

    1. Bien sûr, c’est l’assemblage “christianisme + racisme” qui est contre-nature. Le christianisme n’est pas en lui-même contre-nature, bien au contraire. Le texte écrit est la retranscription d’une vidéo en langage parlé. A l’oral ça passe, à l’écrit de fait cela passe moins. A donc été ajouté : [sont incompatibles. NdR].
      Ceci pour les personnes qui entendraient cette phrase dans le sens que vous dites.
      Bien cordialement.

  2. Monseigneur, en écoutant le reportage de KTO et l’interview donné par vous même sur Notre Dame du Laus, je partage votre position sur l’approche et les relations que les Prêtres doivent intensifier auprès des Chrétiens, et non Chrétiens et non pratiquants. Leur mission doit d’aller au devant du mondeJ’ai remarqué que le repas servi pour le Prêtre dans la famille de la responsable de la chorale de la Paroisse était convivial, mais une remarque de l’hotesse m’a surpris : les différentes communautés chrétiennes n’avaient toutes le même discours car les les différences dues à l’age pouvaient gêner la compréhension du dialogue ??? Ceci d’une part, d’autre part, j’espère que les Prêtres se rendent aussi dans des familles de conditions modestes pour partager le repas. Merci pour le dernier CD des Prêtres. Exceptionnel.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu