J’attirerai à moi tous les hommes – Dimanche 25 mars

J’attirerai à moi tous les hommes
(Jn 12, 32)

La perspective de mourir hante toute personne. Et c’est normal.

Le Christ a laissé son chef-d’œuvre, l’« Église », pour donner un sens à la mort.

Lui-même d’abord nous en a laissé le sens. Il l’avait assez annoncé à ses collaborateurs, qu’il partirait et ressusciterait. Ils n’y croyaient pas.

Au moins, sa façon de servir devait les interpeller ou les laisser pantois.

Quand les Apôtres essayaient d’écarter les gens qu’ils jugeaient inopportuns, les enfants compris, le Christ fonçait pour les aborder.

Les perclus, les déchus, les pestiférés étaient son peuple préférentiel.

Il servait sans contrainte, sans barrière, sans tabou. Il défonçait allégrement tous les obstacles qui, aujourd’hui encore et toujours, nous bloquent.

Il avait le don de pulvériser le « politiquement correct » qui bloque notre envie de servir.

Il nous attire à lui chaque heure, chaque jour.

Si nous sommes à l’écoute de l’Esprit Saint, nous trouverons toujours le geste, l’acte qui nous rendra serviteurs, bien au-delà de la mort.

Chaque être laisse une trace sur terre.

La multitude des saints, trésor immense de l’Église, est un exemple de serviteurs incomparables.

Quelle est la religion d’où peut sourdre tant d’êtres d’exception ? Sans oublier ceux, prestigieux, que nous côtoyons sans cesse au cœur de la foule.

Et que nous ignorons.

Chaque jour, nous avons l’occasion de servir, si nous sommes en éveil, si nous demandons au Christ inlassablement : « Ne me quitte pas. Reste avec moi. »

Cette prière-là est toujours exaucée, plus que toute autre.

Père Guy Gilbert

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.
Fermer le menu