30 personnes dans les églises : la CEF attend une jauge réaliste

Mardi 24 novembre le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé au détour d’une phrase qu’il y aurait à partir du samedi 28 novembre une jauge de 30 personnes dans les lieux de culte. Réactions rapide de l’épiscopat : un premier communiqué, un contact direct de Mgr Éric de Moulin-Beaufort avec la présidence et l’Élysée annonce une nouvelle jauge d’ici ce jeudi matin et une nouvelle pour le 15 décembre.

Second communiqué de la Conférence des évêques de France le 24 novembre 2020

Suite à l’incompréhension manifestée par les catholiques et d’autres quant au nombre de 30 personnes autorisées à assister à une célébration publique à partir du 28 novembre, le Président de la CEF, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, et le Président de la République, M. Emmanuel Macron, ont eu un échange téléphonique hier soir, 24 novembre.

Il ressort qu’une jauge réaliste, tout en restant stricte, sera définie d’ici jeudi matin pour une mise en application en deux étapes : samedi 28 novembre puis après la réévaluation du 15 décembre.

C’est dans cette perspective que la CEF continue son dialogue avec les services du Premier Ministre et du Ministre de l’Intérieur.

Premier communiqué de la Conférence des évêques de France le 24 novembre 2020

La Conférence des évêques de France (CEF) est à la fois déçue et surprise par l’annonce faite ce soir par le Président de la République concernant le nombre de 30 personnes autorisées dans le cadre de l’exercice public du culte à partir du 29 novembre.

Cette annonce n’est pas du tout conforme aux discussions qui ont eu lieu ces dernières semaines avec les ministres concernés. Dès ce soir, avec des représentants d’autres confessions chrétiennes, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, Président de la CEF, a interpellé le Président de la République pour demander que soit révisée cette mesure. En effet, cette mesure irréaliste et inapplicable est tout à fait irrespectueuse de la réalité de la pratique religieuse des catholiques.

L’Église catholique a proposé dans son protocole un espace de 4m2 autour de chaque fidèle et une occupation partielle de l’église au 1/3 de la capacité habituelle.

Les catholiques sont conscients des enjeux sanitaires et sont capables de faire preuve d’une totale responsabilité dans l’application des règles de protection. La mesure annoncée paraît ignorer ce sens des responsabilités dont ils ont déjà su faire preuve depuis le début de l’épidémie.

La période de l’Avent qui s’ouvre devant nous est un temps fondamental de préparation à Noël. Le rassemblement dominical constitue une étape essentielle pour les fidèles durant cette période.

La réaction à chaud de notre évêque

Vidéo sur Figaro Live

https://video.lefigaro.fr/figaro/video/seulement-30-personnes-dans-les-eglises-cest-une-punition-denonce-leveque-de-gap/

Réaction à chaud sur Facebook.

#Macron20h J’ai bien entendu ? 30 personnes !!!!!!!!!!!!!!! Sur la forme : le président Macron a expédié le déconfinement des cultes en quelques secondes, même pas repris dans l’infographie, avec seulement un chiffre ! Reprenant simplement le chiffre de 30 personnes pour les sépultures. Ce n’est pas respectueux des croyants. Ce n’est pas respectueux des responsables des cultes. Sur le fond : la réalité est que c’est irréalisable. Et donc que ce ne sera pas accepté, même par les plus prudents d’entre nous. 30 personnes à Noël ? 30 personnes dans une petite église ou dans une grande église de ville ? Certes au fond d’une vallée des Hautes-Alpes hors vacances scolaires ce sera bien, mais avec les vacances… Ah oui, pardon, les stations de ski ne vont pas ouvrir. Une économie mise par terre, chômage… Comment allons nous réagir ? Nous allons en parler entre évêques. Faire un nouveau recours semble inéluctable. Une nouvelle concertation inutile puisqu’on ne nous prend pas au sérieux. Comment expliquer à nos chrétiens qu’il ne faut pas manifester par prudence, qu’il faut patienter, etc. ? Cela va être difficile. Je vais offrir l’office des Complies de ce soir pour notre pays et tous les croyants qui sont tristes ce soir.

La publication a un commentaire

  1. Jean-Paul

    Je me souviendrai le moment venu de tous ces épisodes grotesques.
    J’ai une très bonne mémoire et je sais attendre..

Les commentaires sont fermés.