La journée diocésaine de la catéchèse s’est tenue à Notre-Dame du Laus
lundi 21 septembre. Une centaine de participants de divers secteurs paroissiaux se sont rassemblés sur le thème : « Avec les enfants et les familles, comment vivre des itinéraires de
foi ? » Animée par le service diocésain de catéchèse et catéchuménat, cette journée a comporté des temps d’exposé et d’échange.

 

Le Père Pierre Fournier,  responsable du service diocésain de catéchèse et catéchuménat, a présenté
Sr
Béatrice Blazy. Après plusieurs années de service pour les diocèses de Lyon et
Saint-Etienne et après son engagement à Paris au Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat (SNCC),
Sr
Béatrice Blazy est en effet devenue animatrice pour la catéchèse et le catéchuménat pour le diocèse de Gap et d’Embrun.

 



            Père
Pierre Fournier tenant le bâton de berger



                     A droite, Sr Béatrice Blazy


Dans son exposé,
Sr
Béatrice Blazy a distingué un « itinéraire » d’un
« cheminement ». Un « itinéraire de foi » comporte une durée et un rythme. Il est ce qui est proposé à des enfants et leurs familles par les paroisses et les
catéchistes : par exemple, des jalons pour préparer la communion ou un autre sacrement, ou un temps fort avec la parole de Dieu. Un « cheminement » est la façon toute personnelle
dont est vécu l’itinéraire spirituel par un enfant ou des parents. Chacun a son rythme intérieur, personnel. Le cheminement est de l’ordre d’une transformation intérieure personnelle.
« Peut-il y avoir des échecs en catéchèse ? » Et Sr Béatrice Blazy de remarquer : « Tout échec est à relativiser ». Elle invite à la patience de Dieu et à une
constante confiance : « Ce qui est semé peut germer, resurgir le moment venu. L’Esprit Saint nous encourage ».



               Exposé dans une salle de Notre-Dame du Laus



                          Moment de détente !


Cette journée est liée avec la semaine de l’exposition diocésaine : “Les trésors de la Bible : de l’Arc-en-ciel de Noé à la Tour de Babel et au Buisson ardent avec Moïse », du
lundi 21 au samedi 26 septembre, à Gap, à la Maison diocésaine. Sèverine Amar, professeur au Lycée St-Joseph, a rappelé l’engagement des « enfants veilleurs » : ces enfants sont
volontaires, sur une année renouvelable, pour prier pour des enfants d’autres diocèses du monde qui leur sont confiés. Les Sœurs Bénédictines de Notre-Dame du Laus l’ont bien exprimé : toute
l’année, elles sont disponibles pour l’accueil de groupes d’enfants du catéchisme, leurs familles et leurs paroisses. Elles répondent aux demandes. Elles guident, par exemple, la visite des lieux
où Benoîte Rencurel a eu les apparitions de la Vierge. Elles aident les paroisses pour la préparation des temps forts : vers la communion, la profession de foi, la confirmation…



         Sur le parvis de la
Basilique de Notre-Dame du Laus



Sur le parvis, la bénédiction est donnée par le Père
Fournier

A 15h, une dizaine de prêtres du diocèse de Gap et d’Embrun ont pu concélébrer l’Eucharistie à la Basilique de Notre-Dame du Laus. Le bâton de berger du célébrant évoquait le Christ bon berger
qui conduit sans cesse son peuple sur des « itinéraires de foi ». Chaque messe redit, symboliquement, l’importance des « itinéraires de foi » : la procession d’entrée, la
procession des offrandes, la procession de communion, l’envoi. Justement, à l’envoi, la bénédiction a été donnée à tous les participants pour une fructueuse nouvelle année dans les paroisses. La
catéchèse n’est-elle pas au cœur du peuple de Dieu avec les catéchistes, les religieuses, les diacres et les prêtres ?

 

Fermer le menu