Les 8 et 9 août 2020, Embrun vivra le cœur du jubilé consacré au père jésuite Pierre Jartoux par le diocèse de Gap et Embrun. Un colloque se tiendra à la salle des fêtes d’Embrun le 8 août et, le lendemain, une journée culturelle est ouverte à tous.

Pierre Jartoux naît à Embrun le 7 août 1669. Après des études commencées au collège des jésuites d’Embrun, il embrasse la vie religieuse dans la Compagnie de Jésus. Prêtre et scientifique reconnu, il participe en 1701 à une mission en Chine décidée par Louis XIV à la demande de l’empereur Kangxi. Il participe à la cartographie du nord de la Chine. Il meurt à Pékin le 30 novembre 1720.

8 août 2020 à Embrun : un colloque sur le père Pierre Jartoux, la mission, Embrun et la Chine

C’est à Embrun qu’aura lieu le week-end central de ce jubilé. Le samedi 8 août 2020, sera consacré à une journée d’étude sur l’activité des jésuites scientifiques en Chine aux XVIIe et XVIIIe siècles avec la participation d’universitaires, historiens et archivistes. En raison des règles mises en place à cause de la crise sanitaire et des capacités de la salle des fêtes d’Embrun, la journée est sur inscription.

Pour s’inscrire, paroisse.embrun@diocesedegap.com et 04 92 43 00 54.

Au programme :

  • 9 h 30 : L’aventure d’une vie, le père Pierre Jartoux, d’Embrun à la Chine par Pierre Jartoux, ingénieur Arts et Métiers.
  • 10 h 15 : les pères jésuites haut-alpins dans l’histoire du diocèse de Gap par le père Pierre Fournier du diocèse de Gap.
  • 11 h 15 : Jean-Joseph Rossignol (1726-1815) : de la Vallouise au monde, un itinéraire jésuite par Luc-André Biarnais, Archiviste du diocèse de Gap.
  • 14 h 15 : messe du samedi à la cathédrale Notre-Dame du Laus pour les personnes le souhaitant ou visite guidée de la ville ou de la Tour Brune.
  • 15 h 30 : Le parcours du père Pierre Jartoux, par Isabelle Landry-Deron, Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine et École des Hautes Études en Sciences Sociales.
  • 16 h 15 : Le rôle des collèges jésuites dans l’élan missionnaire de la France au XVIIe siècle par Françoise Fauconnet-Buzelin, chargée de recherches aux Missions Étrangères de Paris.
  • 17 h 30 : Un mathématicien en Chine au XVIIe siècle par Anne Tarpent, professeur de mathématiques en retraite et auteur de recherches historiques en musique et en sciences.
  • 18 h 15 : Construire des ponts dans un monde divisé : les jésuites en Chine, nos contemporains par Wu Huiyi, historienne à Cambridge et au Centre d’étude Chine moderne EHESS Paris.
Mgr Xavier Malle et Pierre Jartoux
Mgr Xavier Malle, évêque de Gap et Embrun, et Pierre Jartoux, homonyme du missionnaire

9 août 2020 à Embrun : une journée pour le grand public

Le dimanche 9 août 2020 sera à dominante religieuse avec la célébration ouverte à tous de la messe anniversaire à la cathédrale Notre-Dame du Réal d’Embrun à 10 h 30. Elle sera présidée par S. E. le cardinal Jean-Pierre Ricard. L’homélie sera donnée par Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes et ancien supérieur des Missions Étrangères de Paris. Il a lui-même été missionnaire à Taïwan et en Chine continentale.

À 17 h 30, le film Le Portrait interdit sera diffusé au cinéma Le Roc d’Embrun (entrée 6 euros). Ce drame historique franco-chinois réalisé par Charles de Meaux, sorti en décembre 2017, met en scène la rencontre entre un frère jésuite peintre à la cour de Chine, Jean-Denis Attiret et l’impératrice. La séance sera suivie d’une intervention sur les jésuites peintres à la cour impériale chinoise.

Du 16 juillet au 30 novembre 2020 : exposition « Matteo Ricci (1552-1610), pionnier des échanges scientifiques Chine-Europe, et l’Embrunais Pierre Jartoux (1669-1720) »

Une exposition itinérante en 22 tableaux est présentée à Embrun (du 16 juillet au 28 août), Guillestre (septembre), Briançon (septembre), Veynes (octobre), Gap (octobre), et au collège-lycée Saint-Joseph (novembre 2020, non accessible au public pour ce dernier lieu). Elle relate l’activité des missionnaires en Chine autour de la figure de Matteo Ricci au début du XVIIe siècle.

Les conditions matérielles de l’époque, la barrière de la langue, demandaient de la part de ces Français une abnégation et une foi dans la mission dignes du plus grand respect. Beaucoup d’entre eux s’y sont donnés jusqu’à l’épuisement et la mort. Le père Pierre Jartoux est de ceux-là. Leurs stèles sont regroupées dans le cimetière de Zhalan à Pékin, entretenu et jalousement protégé par les autorités chinoises.

L’exposition est une réalisation du Centre Sèvres facultés jésuites de Paris – Institut Ricci, centre d’études chinoises avec la participation des Archives du diocèse de Gap. À Embrun, elle est présentée depuis le 16 juillet jusqu’au 28 août dans la cathédrale Notre-Dame du Réal en collaboration avec le service culturel de la ville, le Pays d’art et d’histoire SUD et l’association de sauvegarde et d’étude du patrimoine embrunais. Un catalogue est mis en vente à 5 euros.

Laisser un commentaire