La bénédiction des cartables et des élèves
M. Vincenti, directeur de l’enseignement catholique, avec des enseignants et des directeurs d’écoles.

Mgr Xavier Malle a présidé le 9 septembre la messe à Notre-Dame du Laus. Le premier dimanche qui suit la rentrée est depuis quelques années l’occasion de bénir écoliers et cartables pour placer leur travail de l’année sous le regard de Dieu.

Le père Ludovic Frère explique pourquoi cette fête a lieu au sanctuaire :

Brigitte d’Houwt, directrice de l’école du Saint-Cœur de Marie à Gap, nous dit le sens de cette bénédiction pour les élèves, les enseignants et le personnel des écoles :

Mgr Xavier Malle, dont c’était la première bénédiction des cartables, nous dit ce que représente cette messe pour lui :

Homélie de Mgr Xavier Malle

Introduction à la prière pénitentielle de la messe 9 septembre 2018

Chers enfants et chers jeunes, joie de vous accueillir pour cette fête de la rentrée scolaire ici au Sanctuaire Notre-Dame du Laus. Cette année, nous fêtons les 300 ans de la mort de Benoîte Rencurel, la voyante des apparitions. Elle n’a pas eu votre chance d’aller à l’école et d’apprendre à lire. Car après la mort de son papa quand elle avait 7 ans, ses deux sœurs et elle ont dû travailler. C’est ainsi qu’elle est devenue très tôt bergère avec des moutons et des chèvres. Elle aurait tant aimé apprendre à lire. Alors on va confier tout le travail que vous aurez à faire à sa prière et à la prière de Marie.
Parfois, on n’a pas envie de travailler, alors ensemble on va demander pardon à Dieu pour ces moments de paresse.
La bénédiction des cartables et des élèves

Homélie à Notre-Dame du Laus pour la bénédiction des cartables

Ce matin, à vous tous qui avaient repris le chemin de l’école, Dieu veut vous dire 4 choses.
1) La première lecture, du prophète Isaïe commençait par : « Dites aux gens qui s’affolent : Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu. » Comme aurait dit saint Jean-Paul II : n’ayez pas peur ! Voici votre Dieu. Autrement dit : bossez, travaillez, mais mettez votre confiance en Dieu. Vous avez une interrogation demain : travaillez cette après-midi, et confier l’interro de demain à Dieu. Voyez, il faut les deux : le travail personnel et la confiance en Dieu.
2) Ensuite Isaïe continue avec des paroles étranges pour la Bible : « Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Peut-être que parfois vous aurez envie de vous venger d’un autre qui vous aura fait du mal, qui aura commencé une bagarre, qui aura copié sur vous, etc… Écoutez bien : « Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Si j’ai bien entendu, la vengeance de Dieu, c’est de vous sauver ! C’est une vengeance d’amour. C’est rendre le bien pour le mal. C’est aimer en retour celui qui nous a fait du mal. Difficile ! Là encore, décision dans mon cœur de pardonner, et prier pour celui qui m’a fait du mal.
3) Dans la seconde lecture, saint Jacques écrit que d’habitude on va toujours vers les riches, c’est-à-dire ceux qui en principe peuvent nous apporter quelque chose : «Dieu, lui, n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde pour en faire des riches dans la foi, et des héritiers du Royaume promis par lui à ceux qui l’auront aimé ? » J’applique cela à la cour de récréation, de deux manières :
– Est-ce qu’il y a un camarade qui est tout seul, qui n’arrive pas à se faire des amis, qui est nouveau dans l’école, etc… Je peux peut-être lui donner de la joie en allant lui parler.
– Autre application : est-ce que ce n’est pas moi ce pauvre choisi par Dieu, pour hériter du Royaume ?
4) Alors j’arrive à mon 4e et dernier point, que je prends dans l’évangile : vous avez entendu comment Jésus a guéri le sourd-muet en lui mettant les doigts dans les oreilles et de la salive sur sa langue, avec cette parole «Effata, ouvre-toi !»
Chers amis, l’homme sans Dieu est souvent sourd et muet. Il ne comprend pas le plan de Dieu dans le monde, prisonnier de son monde à lui. Jésus veut aussi lui apporter le salut, lui permettre d’entendre sa Parole et de la proclamer à son tour. Je suis certain que parmi vos amis, certains ne connaissent pas Jésus, sont comme sourds, n’entendent jamais l’Évangile, la vie de Jésus. Et bien Jésus a besoin de vous. Il a besoin de vous pour que vos amis qui n’ont pas entendu parler de lui puisse l’écouter. Pourquoi par exemple vous ne les inviteriez pas au catéchisme ?
Alors, comme prophétise encore Isaïe, « la bouche du muet criera de joie ; car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. »
Chers amis, « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu. » Cette confiance en Dieu pour votre scolarité sera votre force. Elle peut être aussi la force de vos amis pour peu que vous les invitiez au caté. Faites leur cette joie. Amen !
L’équipe de RCF Alpes-Provence était présente.
Le stand Bout’phil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here