Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, dans sa chronique du jeudi 27 juin 2013, présente les ordinations de nouveaux prêtres à l’approche de la fête des saints apôtres Pierre et Paul. Il n’y a pas qu’Afflelou qui est fou !

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines sur les ondes de RCF Alpes Provence et sur le site internet du journal Le Point, et tous les quinze jours sur KTO dans l’émission À la source.

 

Cet article a 5 commentaires

  1. Monique Mayné - Embrun

    La folie d’aimer !
    Dieu est Amour-don et Pardon infinis…
    La seule façon véritable d’aimer, c’est d’aimer comme Dieu nous aime… toute autre façon n’est qu’illusion…
    Aimer, c’est s’oublier soi-même, c’est se donner soi-même…
    Il n’y a pas de plus grand bonheur, de plus grande richesse, de plus grande force sur la terre et au ciel que d’aimer et de se sentir aimé…

  2. COTIN

    Je partage pleinement les propos de Mrg DIFALCO concernant l’engagement des jeunes prêtres. Malheureusement dans notre société cela est mal compris car seul compte LE MOI et les valeurs matérielles.

    A bientôt.

  3. Simone G. (d'Avignon)

    Est-ce que le Christ ne condamne jamais les pécheurs, comme semble le dire Mgr di Falco dans la vidéo sur “Il n’y a pas qu’Afflelou qui soit fou”? Pourquoi est-il alors question, dans l’évocation du Jugement Dernier, du “bon grain” et de “l’ivraie”, des “brebis” et des “chèvres”, des “vierges folles” (qui n’entrent pas chez l’Epoux) et des “vierges sages”etc…, les uns reçus et les autres exclus, les uns approuvés les autres condamnés (du moins en apparence…)? Et pourquoi dans le Sermon sur la montagne, y a-t-il, outre les splendides Béatitudes bien connues, les “malheur à vous”, qui s’adressent chez Luc aux pécheurs: riches sans coeur, etc…? Ailleurs aussi, “Malheur à toi, Chorazin, Bethsaïda, etc” (Lc10,13) ou plus loin “Malheur à vous Pharisiens…” (11,41) avec la liste des péchés que Jésus leur reproche (cupides, arrogants…). Excusez cette question, c’est pour mieux comprendre l’Ecriture.

    1. Monique Mayné - Embrun

      Pour Mme Simone G

      En réponse à vos questions, voici quelques réflexions personnelles qui pourront peut être vous aider :
      Dieu est Amour-don et Pardon infinis…
      Dieu ne condamne jamais…
      c’est nous qui nous condamnons, qui nous nous excluons nous-mêmes… qui condamnons, qui excluons les autres…
      Dans les exemples que vous citez, je pense qu’il ne s’agit pas de condamnation, mais d’avertissement, de mise en garde dans le sens d’attirer l’attention sur un danger, sur les conséquences négatives qui découlent de tels ou tels comportements.
      La TOB (Traduction œcuménique de la bible) dit : “Malheureux es-tu…” au lieu de “Malheur à toi !…”
      Les manuscrits de la bible ont fait l’objet de nombreuses traductions au cours des siècles, mais toutes sont imparfaites. Aussi, devons-nous toujours lire la bible avec le cœur, en ayant toujours à l’esprit que Dieu est bonté, intelligence, miséricorde, perfection, amour… infinis.

  4. Lafalla

    Merci Mgr pour ces explications claires sur les ordinations toujours avec une pointe d humour merci aussi de votre présence spirituelle j aime beaucoup votre façon de présenter les différents thèmes comme pour le denier du culte avec les bijoux de la castafiore et comme vous le dites si bien à bientôt Éric

Les commentaires sont fermés.