La chronique de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri –  “Je ne veux plus jouer”
  • Post published:6 septembre 2013

Alors que le pape François a demandé « d’organiser pour toute l’Église, le 7 septembre prochain, veille de la célébration de la Nativité de Marie, Reine de la Paix, une journée de prière et de jeûne pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient et dans le monde entier », Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, dans sa chronique de ce vendredi 6 septembre 2013, rapporte le témoignage d’un interlocuteur syrien.

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines sur les ondes de RCF Alpes Provence et sur le site internet du journal Le Point, et tous les quinze jours sur KTO dans l’émission À la source.

 

Cet article a 6 commentaires

  1. Mas

    « En raison de son lien avec l’amour (cf. Ga 5,6), la lumière de la foi se met au service concret de la justice, du droit et de la paix… » prions pour que l’encyclique de notre pape François puisse être entendue !

    Pour sourire un peu quand même : bravo pour votre clip !!!

  2. Lafalla

    Merci Mgr de nous avoir fait partager ce témoignage effectivement il est grand temps d’arrêter de jouer à bientôt

  3. M Françoise

    Il faut à tout prix que ces combats cessent, le monde en a marre des guerres ! Il faut que le dictateur Assad s’en aille ! Il faut instaurer la Démocratie avant qu’il ne soit trop tard ! Ne pas refaire les mêmes erreurs que par le passé, ne plus laisser gouverner les tyrans que ce soit en Syrie ou ailleurs !

    Merci Mgr pour cette chronique.

  4. BLANDO Maryse

    Que pouvons-nous faire à part prier…et encore prier… ? Nous sommes impuissants face aux horreurs qu’engendrent les guerres, les souffrances qu’endurent les peuples mais surtout les enfants sont insupportables !

  5. siégel bernard

    Merci Monseigneur de nous rappeler la souffrance de ce peuple ! Alors prions pour ne pas rajouter une guerre à cette guerre !

  6. Grimaldi Marie José

    A l’assourdissant silence de l’occident succède “les frappes chirurgicales”. Il se fait tard dans un monde qui voyage entre indifférence et violence. Nous reste la prière, alors prions aujourd’hui et tous les autres jours de notre vie pour qu’enfin nos enfants puissent encore savoir jouer.

Les commentaires sont fermés.