Dans sa chronique du samedi 17 mai 2014, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri nous parle de Jérôme Kerviel qui arrive à la frontière. Va-t-il être arrêté ?

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines :

• sur les ondes de RCF Alpes Provence
• sur le site internet du journal Le Point
• sur D!CI TV
• sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus

et tous les quinze jours sur KTO dans l’émission À la source.

Bonjour,

Au moment où j’enregistre cette chronique je m’apprête à faire un aller-retour pour Vintimille samedi pour aller accueillir Jérôme Kerviel qui, après avoir parcouru à pieds les kilomètres qui nous séparent de Rome, va entrer en France avec l’intention de poursuivre sa marche jusqu’en Bretagne où se trouve sa maman.

J’ai déjà parlé de Jérôme dans une chronique précédente. Et je le fais à nouveau aujourd’hui car je ne sais pas ce qu’il  sera advenu de lui lorsque, dimanche matin, vous prendrez connaissance de cette chronique. En effet, entré en France samedi, aura-t-il été emprisonné ou laissé en liberté ?

Jérôme Kerviel, malgré l’arrêt de la Cour de cassation du 19 mars dernier qui a cassé les dommages et intérêts arrêtés par la banque à plus de 4.9 milliards d’euros, demeure condamné à 3 années de prison ferme.

D’après les échos des médias, il semblerait que le Parquet de Paris poursuive l’intention d’incarcérer Jérôme Kerviel alors même que de nouveaux développements judiciaires sont en cours sur plusieurs fronts.

Parmi nos concitoyens, beaucoup ont compris que l’affaire dite « Kerviel », qui oppose depuis six longues années un ancien salarié de la Société Générale à son employeur, a fait de cet homme un bouc émissaire.

Dans ce contexte la Justice s’honorerait en faisant toute la lumière sur cette affaire qui dépasse à l’évidence la seule personne de Jérôme Kerviel.

Je me fais ici l’écho de nombre de nos compatriotes qui partagent avec moi le souhait de ne pas le voir incarcéré tant que la vérité ne sera pas faite quant aux responsabilités réelles encourues par la banque, dans la droite ligne de l’arrêt rendu par la Cour de cassation le 19 mars dernier.

C’est pourquoi, j’ai sollicité de la part du Président de la République qu’il use de son droit de Grâce afin d’éviter à cet homme particulièrement affecté par cette affaire d’être incarcéré, lui qui ne présente aucun danger pour quiconque. Et celui-ci restant bien évidemment à la disposition de la justice.

Je sais que le Père Patrice Gourrier, prêtre du diocèse de Poitiers, avec l’accord de son évêque, a décidé d’accompagner Jérôme dans sa marche et qu’il continuera à marcher jusqu’en Bretagne si Jérôme était arrêté.

J’entends déjà certains s’écrier : « Mais que viennent faire des curés dans cette affaire ? » Ils viennent faire leur devoir. Nous ne sommes pas des juges, dès que quelqu’un traverse une épreuve, quelle qu’en soit la cause, notre devoir est de lui tendre la main et d’être à ses côtés.

Dimanche après-midi, je partirai pour Assise pour une semaine de retraite avec des prêtres de mon diocèse. Un lieu privilégié pour continuer dans ma tête à marcher avec Jérôme et à prier pour lui.

À bientôt.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri Évêque de Gap et d’Embrun

Cet article a 26 commentaires

  1. douyere yvette

    J’ai bien aimé le discoure de MOSEIGNEUR DI FALCO .Nous sommes tous concernés .Mais a l’heure ou j’écris Je crois Que GEROME est en prison ?Pour moi il est un fait que ses chefs devaient être au courant et ce n’est pas juste que se soit le seul à être accusé pour ce délit .Nous sommes tous enfant de dieu donc proche de l’église .Bravo à MONSEIGNEUR d’être à l’écoute de nous tous MERCI

  2. FRANCOIS Madeleine

    J’approuve tout à fait la démarche de MONSEIGNEUR DI FALCO concernant Jérôme KERVIEL et trouve même absolument normal cette prise de position qui est en accord total avec ses responsabilités d’homme d’EGLISE qui doit être en accord avec la parole de DIEU le contraire serait trahir cette parole d’amour et de pardon enseigné Merci encore une fois MONSEIGNEUR

  3. NEGRE VITALIS

    Je pense comme vous, Père, que ce garçon est plus une victime qu’un malfaiteur …. les moyens mis à disposition
    rendent bien faciles les dérapages mais qu’on ne vienne pas nous faire croire que personne parmi ses autorités supérieures n’était informé …. ou alors on doit se demander à quoi servent les chefs …. La FONTAINE avait déjà prédit : selon que vous serez puissant ou misérable les jugements de cour vous feront blanc ou noir … Jérôme n’est pas misérable, ni complètement noir mais …. pas “PUISSANT” non plus .
    Merci Père pour vos prières, je pense comme vous .
    Gabrielle VITALIS

  4. MAUREL

    j ai ete tres contrariee par le communique dz l eveque de poitiers bien qu aujourd hui le ton etait moins incisif.Je de mande a avoir des nouvelles de Jerome Kerviel et du pére Gourrier .Quel pretre!!!et je désire savoir quand il va passer à toulouse .Prions avec un immense espoir.Merci Monseigneur vous etes la vraie Eglise que j aime.Louise

  5. Hermitte

    “Selon que vous serez puissant ou misérable,
    Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. ”

    Jean de La fontaine

  6. odile

    je réserve mes prières pour tous les inconnus, les pauvres, les sans noms, les sans voix, les rien-du-tout que personne ne voit ni n’ecoute, qui seront d’office condamnés parce que pas assez fortunés pour etre assistés correctement d’un avocat .

  7. Nicole MARTIN-PREVEL

    Merci Monseigneur de nous rappeler notre devoir de croyant. Il ne s’agit pas de faire la justice à la place de la justice, mais d’aider moralement un homme qui reconnaît ses erreurs, veut payer pour cela mais en aucun cas devenir le bouc émissaire de sa banque et du système.

    N’oublions pas: “Ce que vous avez fait au plus petits de mes frères…” et accompagnons, nous aussi, Jérôme par la prière: “j’étais en prison et vous m’avez visité…” NMP

  8. Mario Rundstadler

    Que préférons-nous faire prévaloir ? Les lois ou l’esprit des lois ? C’est selon !

    Vouloir absolument enfermer Monsieur Kerviel consiste à infantiliser une bonne partie des observateurs : Il aurait eu à lui tout seul, toutes les clés pour aller et venir, où il veut comme il veut quand il veut ? Fichtre, que de légèreté !

  9. Olivier

    Je suis sidéré que Mgr. Di Falco prenne parti pour cet escroc mythomane, sous couvert de soutenir un” bouc émissaire”. Visiblement Mgr. Di Falco se trompe de combat. Il fait preuve d’un manque de discernement total quant aux responsabilités de chacun, et d’une grande méconnaissance de l’application des lois et du fonctionnement de la Justice. De plus, il entraine à sa suite tout un tas de bonnes consciences et de braves gens. Avec ce type de raisonnement, il faudra bientôt relâcher tous les délinquants, qui sont dans la peine et victimes du système…
    On aurait aimé que Mgr. Di Falco se manifeste un peu plus pour les combats qui agitent notre société: il y a tant à faire encore; allez-y Monseigneur, prenez des risques!

  10. REGINE GATINOT

    Monseigneur,

    Je suis choquée par votre intervention dans une affaire qui ne concerne en rien l’Eglise. Que Jérôme Kerviel se soit repenti de ce qu’il a fait. Très bien, mais de là à ce que Vous et ce Prêtre qui, d’après ce que je comprends est quelque peu en marge preniez son parti et demande la grâce de François HOLLANDE, cela dépasse “les bornes”.
    Qu’avez-vous fait pour les veilleurs arrêtés sans raison, pour la manif pour tous ? RIEN. Il y a bien d’autres combats que celui d’un employé qui s’est arrogé des droits et a spolié la communauté. Même si d’autres sont coupables, il n’empêche que Jérôme KERVIEL n’avait pas à transgresser les règles.S’il s’en repend aujourd’hui. Très bien mais il doit assumer.
    Vous affaiblissez une nouvelle fois la religion catholique qui a bien du mal à se sortir des griffes de ses détracteurs. ALORS UNE FOIS ENCORE NE VOUS TROMPEZ PAS DE COMBAT !

  11. Pons

    MERCI,Monseigneur, d’aider Jérôme, ce n’est pas bien qu’il soit le seul à payer,Dans cette affaire il est évident qu’il ne pouvait agir seul! c’est tout au moins ma conviction. Merci, de le soutenir.bonne retraite, Monseigneur, et à bientôt de vous écouter.

  12. Delépine Victor

    Un grand merci à vous , Monseigneur , pour votre soutien à Jérome Kerviel. L’injustice est une chose qui m’horripile et de vous entendre parler de cet homme me soulage. Que Dieu vous garde Monseigneur, pour tout vos investissements.

  13. LEBON

    Monseigneur, merci d’aider jérome Kerviel qui subit une injustice évidente car même s’il a fait des erreurs et qui n’en fait pas,il n’est pas responsable à 100% de cette affaire inimaginable, Monsieur Sapin emploie le mot d’escroc que veut dire ce mot en fait surtout en connaissant toutes les affaires récentes au plus haut niveau? c’est votre rôle le plus absolu de porter assistance aux victime de l’injustice humaine. . J’ai signé la pétition et j’ai envoyé un message de soutien à Jérome. Avec mon plus grand respect Monseigneur. chantal

  14. Mario Rundstadler

    Je ne suis pas étonné de Monseigneur Di Falco au grand coeur.
    Merci Père pour votre courage et votre intervention.

  15. Arnaud

    Bonjour,

    Je suis un catholique très très mal à l’aise du soutien affiché par l’Eglise à Jérôme Kerviel. Je n’ai pas l’habitude d’écrire de commentaires mais espère que Monseigneur Di Falco le lira.

    Certes l’Eglise a sa place pour soutenir tous ceux qui se trouvent en situation de faiblesse, et Jérôme Kerviel a forcément été dévasté par cette affaire. Mais de là à demander la grace de Jérôme Kerviel, cela me semble aller au-delà de son rôle !

    Jérôme Kerviel joue un jeu malsain, ses prises de risque inconsidérées qu’il masquait grâce à sa connaissance du fonctionnement du back-office de la banque sont un fait confirmé par tous et ont mis en péril les fonds propres de la SG et de l’épargne de ses clients ! Pourtant, aujourd’hui, sous le prétexte que tous les coupables n’auraient pas été condamnés, celui-ci refuse de prendre ses responsabilités, s’affirme innocent et met en place un chantage insensé vis-à-vis de Hollande !
    C’est un comble, alors qu’en trichant ainsi, c’est près de 50 milliards d’Euros qu’il a utilisés détournés… C’est une sorte de vol, certes sans violence, mais avec des conséquences très lourdes de par son ampleur. Dans ce cas, 3 ans de prison, c’est pas amusant mais pas cher payé non plus ! Faisons confiance à la justice dont le rôle est de mener l’enquête et garantir que les fautes ont la juste sentence.

    Ne confondons pas les combats, si le pouvoir des banques doit être revu, cela n’a rien à voir avec l’affaire Kerviel. Si faute il y a eu à la SG, c’est que certains auraient juste fermé les yeux, alors que pendant ce temps Kerviel trichait et mentait à tout le monde. Et plusieurs personnes dans la chaîne de hierarchie y ont aussi perdu leur poste, en commençant par le DG.

    Les banques ont différentes activités avec des niveaux de risque : Certains (les plus compétents) ont la responsabilité de spéculer sur un portefeuille (comme l’a fait Kerviel, sans autorisation et à des niveaux exceptionnels), mais la plupart (comme Kerviel était censé le faire) se rémunérent par des commissions sur des transactions en tentant de minimiser le risque sur leur portefeuille : Kerviel était censé en même temps acheter et vendre le même produit pour bénéficier de différences de prix. Mais cela n’allait pas assez vite pour lui, il voulait prouver qu’il était le meilleur et s’est planté…. Alors que la SG n’avait pas besoin de Kerviel pour prendre ces risques, elle avait des équipes, plus compétentes et suivies au plus près pour le faire.

    Kerviel a apparemment complétement changé depuis cette affaire et tant mieux. Mais sa stratégie et ses actes aujourd’hui montrent au contraire qu’il est resté le même, on a surtout l’impression qu’il veut se venger et entraîner tous ses anciens collègues dans sa chute, ce n’est pas très inspirationnel…

    Mon commentaire est un peu long, mais voila ma conclusion : s’il-vous-plaît, choisissez vos combats (il y en a de meilleurs) et comme vous voulez soutenir Kerviel, ne vous faites pas utiliser et manipuler, clarifiez les limites de votre soutien. Je ne crois pas que l’Eglise peut cautionner tout ce que dit Kerviel. Et en ce moment j’ai l’impression que toute cette affaire dessert l’Eglise. Le Vatican a pris sa distance par rapport à l’exploitation outrancière des quelques mots échangés par Kerviel avec le Pape François.

    PS: C’est un beau geste que le père Gourrier continue la marche jusque chez la mère de Kerviel, mais qu’un prêtre lance un jeûne pour exiger qu’on diffère l’incarcération, je ne comprends pas !

    Bien cordialement,

  16. Hélène CHAUVILLE

    Monseigneur, je suis totalement d’accord avec vos propos. Vous êtes un homme d’Eglise vous n’en êtes pas moins un homme qui n’accepte pas que les fondamentaux de notre constitution : Liberté, Egalité, Fraternité soient bafoués. Vous tendez la main à Jérôme Kerviel et c’est tout à votre honneur, comme vous avez tendu la main à bien d’autres dans le besoin dans vos actions. J’ai signé la pétition en sa faveur et je prie pour lui. Merci Monseigneur pour votre courage. Que Dieu vous garde, prenez soin de vous. Bien cordialement

  17. JP Masson

    Je suis une fois de plus choqué en tant que catholique qu ‘un évêque prenne le parti d’un escroc qui, indirectement, a ruiné des gens et trahi la confiance de son entourage.
    Il semble que vous soyez un expert de droit pénal du dossier pour affirmer qu ‘il n’ est pas coupable alors qu’ à trois reprises, après des jours et des jours de travail, des juridictions compétentes ont jugé le contraire ! Quel dénie du travail de ces spécialistes !

    Votre appel à une grâce auprès du président de la République en compagnie du front de gauche est indécent et révoltant.
    Continuez de vous occuper du show biz (les prêtres), votre vraie compétence !

  18. Viel employé SG

    Comment pouvez vous prendre parti et entrainer notre Eglise pour un menteur, un petit jeune prétentieux et qui ne vous a pas appellé lorsqu’il se mettait des milliers d’euros dans les poches, pour quelqu’un qui a failli mettre 140 000 personnes au chomage par la faillite de la banque dans laquelle j’ai travaillé 40 ans et qui comme dans toute entreprise devait garantir l’honneté, la droiture, le respect des consignes..en vivant, par le travail de contact, pleinement ma Foi.

  19. claire

    bonjour Monseigneur,
    Je suis croyante, pratiquante et mariée à un salarié de la Société Générale.
    Par votre soutien à Jérome Kerviel, dois je en conclure que je dois soit avoir honte de mon mari qui travaille dans le monde de cette finance soit le quitter pour être en accord avec les hautes instances de ma religion qui par ailleurs “condamne” le divorce. Guidez moi je ne sais plus quoi faire……
    Bien sur c’est du sacarsme. Ce qui m’attriste davantage c’est de voir tous ces conseillers de clientèle qui gagnent leur vie sans être des millionnaires qui devront lundi matin affronter la clientèle qui pourra se gargariser d’être soutenu par l’Eglise française
    Je vous en prie Monseigneur, d’autres actions à médiatiser seraient plus utiles comme la lutte pour les femmes et enfants battus, un toit pour chacun….
    fraternellement

  20. etienne daures

    Je sui abasourdi qu ‘un éveque prenne le parti d’ un escroc.
    Avez vous pris connaissance du dossier et avez vous des compétences en droit pénal pour affirmer qu ‘il n’ est pas le seul coupable alors que trois degrés de juridictions ont jugé le contraire?
    Votre appel à une grace auprès du président de la République est indécent.

    Un magistrat ( catholiqe pratiquant) de la cour d’ appel de CHAMBERY;

  21. COTIN JANINE

    BONJOUR,

    Je pense que J KARIEL n’est pas le plus responsable dans cette affaire de banques ! Que ceux qui s’enrichissent- à ne rien faire en passant des ordres d’achat ou de vente et gagnent gros, souvent non imposable, soient eux poursuivis par la Justice. J’estime que cet homme, s’il a mal agit s’est largement repenti et que son incarcération n’apportera rien.

  22. Pépiot yves

    Monseigneur, j’ai lu votre chronique sur le comportement de Jérôme Kerviel. Celui ci a réalisé un pélérinage de Rome à la Bretagne. Seul Monsieur Kerviel peut expié sa faute et ,guidé´ par le Seigneur et accompagné par l’Eglisé en réalisant ce long périple.
    Si effectivement, sa Direction lui demandait un travail surfant avec l’illégalité, c’est à dire augmenter le résultat de son entreprise, Monsieur Kerviel réalisait correctement sa mission. Si l’opération avait réussi, et sans lla crise mondiale due à la politique d’un capitaliste effrénée menée par les USA, cette affaire serait passée inaperçue. Les professionnels de l’argent sont maintenant bridés. Monsieur Kervieĺ aurat-il expié un péché de convoitise et d’enrichissement ?

  23. SPINELLI ANTONIO

    Je soutien entièrement votre action concernant J KIERVEL ,la nation de plus en plus trouve des boucs émissaire toujours les petits qui payent , mais que les nations pour les pays en guerre RIEN .
    Les grands hommes sont toujours tranquille bien au chaud ,tjs des repas prêts .

  24. O'Neill Sarah

    sorry j’ai fait une petite faute je voulais écrire “vous et moi n’empêcheront pas etc…”

  25. cousin annie

    Profondément touchée par les paroles de Mgr di Falco , je remercie notre évêque pour cette chronique. Ses propos nous apportent des éléments qui nourrissent notre pensée chrétienne .
    Nous en avons vraiment besoin , merci

  26. O'Neill Sarah

    Monseigneur di Falco
    Merci à vous d’exister ; ce sont des hommes comme vous qui nous aident à avancer et vous avez raison pour ce qui concerne Jérôme Kerviel car certes il a commis une “grosse bêtise” mais il ne doit pas être arrêté avant que comme vous le déclarez “les responsabilités réelles” ne sont pas établies. J’ajoute que personnellement j’aimerais que ce garçon soit pardonné. Pour ce qui est des personnes qui oseront dire “Mais que viennent faire des curés dans cette affaire ?” Vous savez Monseigneur, vous en moi n’empêcheront pas les idiots de s’exprimer. Bravo et merci à vous
    Sarah

Les commentaires sont fermés.