La chronique de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri –  Le Saint-Suaire

Dans sa chronique du dimanche 21 juin 2015, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri parle du Saint-Suaire alors que le pape François est à Turin pour le vénérer.

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines :

• sur les ondes de RCF Alpes Provence
• sur le site internet du journal Le Point
• sur D!CI TV
• sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus

et tous les mois sur KTO dans l’émission À la source.

Bonjour.

Le pape François a conclu son audience générale du 5 novembre 2014 en ces termes : « Je suis heureux de vous annoncer que, si Dieu le veut, le 21 juin prochain, je me rendrai en pèlerinage à Turin pour vénérer le Saint-Suaire […] ».

En ce 21 juin, nombreux sont ceux qui attendent ce que va dire le pape à propos de ce linceul dans lequel aurait été enveloppé le corps de Jésus dans le tombeau où il reposait à la descente de la Croix.

Le linceul fascine par ses mystères, par son histoire, par ses miracles.

Les recherches scientifiques apportent quelques réponses qui sont remises en cause quelques années plus tard. Ceux qui y voient une machination trouvent mille et un arguments pour la dénoncer. Et ceux qui n’ont nul doute sur la nature de ce tissu qui après avoir recueilli le corps du Seigneur est parvenu jusqu’à notre temps, aimeraient que l’Église se positionne clairement par rapport à ce linceul. C’est ce qu’ils attendent sûrement du discours du pape François. « Si ce n’est pas le vrai linceul, pourquoi le vénérer ? » disent-ils.

Ils n’ont peut-être pas entendu ce qu’ils souhaitaient de la bouche du pape Benoît XVI quand il s’est rendu en pèlerinage à Turin le 2 mai 2010. Pourtant, le message que le pape a transmis est un message d’espoir et de lumière malgré l’atrocité des événements qui ont imprimé ces traces sur ce linceul. Je le cite :

« Précisément de là, de l’obscurité de la mort du Fils de Dieu est apparue la lumière d’une espérance nouvelle : la lumière de la Résurrection. Eh bien, il me semble qu’en regardant ce saint linceul avec les yeux de la foi, on perçoit quelque chose de cette lumière. En effet, le Saint-Suaire a été immergé dans cette obscurité profonde, mais il est dans le même temps lumineux ; et je pense que si des milliers et des milliers de personnes viennent le vénérer, sans compter celles qui le contemplent à travers les images – c’est parce qu’en lui, elles ne voient pas seulement l’obscurité, mais également la lumière ; pas tant l’échec de la vie et de l’amour, mais plutôt la victoire, la victoire de la vie sur la mort, de l’amour sur la haine ; elles voient bien la mort de Jésus, mais elles entrevoient sa Résurrection ; au sein de la mort bat à présent la vie, car l’amour y habite.

[…] Ce visage, ces mains et ces pieds, ce côté, tout ce corps parle, il est lui-même une parole que nous pouvons écouter dans le silence. Que nous dit le Saint-Suaire ? Il parle avec le sang, et le sang est la vie ! Le Saint-Suaire est une Icône écrite avec le sang ; le sang d’un homme flagellé, couronné d’épines, crucifié et transpercé au côté droit. L’image imprimée sur le Saint-Suaire est celle d’un mort, mais le sang parle de sa vie. Chaque trace de sang parle d’amour et de vie. »

C’est ce message d’amour et de vie que le Christ livre tout au long des évangiles. C’est ce message d’amour et de vie que le pape Benoît invite à recevoir en contemplant ce saint linceul. Alors, si nous percevons ce message, il n’y a nul doute, le Christ est bien présent.

À bientôt.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

Cet article a 2 commentaires

  1. Le Saint Suaire est un vrai mystère, comme sont un mystère et inexplicables les guérisons. La seule chose certaine est que ce linceul réunit les scientifiques et les croyants sur un point commun : l’Evangile.
    Prions pour que le Christ qui a tant souffert nous conduise vers un monde meilleur.

  2. MONSEIGNEUR,j’ai regardé sur KTO,la messe à Turin,célébrée par par Notre Cher Pape,dans le Piémont.Des moments de prières,de silence aussi,pour vénérer le Saint Suaire.Humble dans la vie,sincère et parternel,devant le manteau il prie pour nous.C’est une relique sacrée qu’il faut vénérer.L’aprés-midi,des rencontres avec les salésiens et les jeunes et toujours cette chaleur humaine qui émane de lui.La jeunesse le préoccupe,leur avenir incertain dans un monde devenu ingouvernable.L’Eglise est là pour nous protéger.Le Pape François va changer les mentalités avec ses réformes compétantes,vu que les politiques sont indifférents à la misère du Monde.Et vous MONSEIGNEUR,un disciple qui le soutient dans cette tâche spirituelle.Heureux les cœurs purs,ils verront DIEU.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu