La chronique de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri – « Monsieur le curé fait sa crise »

Dans sa chronique du dimanche 25 septembre 2016, pour la reprise de ses chroniques, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri présente “Monsieur le curé fait sa crise”.

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines :

• sur le site internet du journal Le Point
• sur D!CI TV
• sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus

et tous les mois sur KTO dans l’émission À la source.

Bonjour,

Monsieur le curé n’en peut plus. Son agenda est surbooké. Les tradis le tirent à hue, les progressistes à dia. On le prend à partie. On lance une pétition contre lui. Il va falloir que ses paroissiens fassent un choix, et lui aussi : soit s’enferrer dans ces querelles mesquines qui les minent tous, soit se convertir.

Monsieur le curé fait sa crise est le titre d’un roman qui vient de paraître, de Jean Mercier, rédacteur en chef adjoint au journal La Vie. Fruit de l’imagination de l’auteur, il n’en repose pas moins sur une grande connaissance de la vie de l’Église. Aussi à chaque coin de page tombe-t-on sur des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ! En France en tout cas, dans les Hautes-Alpes peut-être…

Monsieur le curé fait sa crise… Dans ce roman, il prend la poudre d’escampette, d’une manière originale, pour se retrouver et retrouver ses paroissiens plus tard, autrement, différemment. Mais je vous laisse le découvrir si vous lisez ce livre.

Quand on parle de crise, on entend « situation difficile ou tendue ». Mais au sens le plus profond du mot « crise » veut dire « décider », « faire un choix ». Avec la crise, vient inévitablement le moment critique où il faut prendre des décisions radicales.

Au cœur d’une crise nous avons la liberté de choisir : soit perdre notre temps et nos énergies à nous laisser emporter par nos petites guéguerres intestines, soit unir et orienter nos forces pour surmonter la crise. À nous de choisir.

Depuis la Pentecôte, le temps de l’Église est un temps de crise, de choix et de combat. Dans ce temps, c’est le Christ qui est crédible, et pas forcément les chrétiens que nous prétendons être. Mais pas de Christ sans ses témoins les chrétiens. Alors ?

Alors, au retour des vacances, avec le retour à nos paroisses, nos mouvements, nos associations, nos voisins, peut-être convient-il de nous rappeler que même si c’est le Christ qui attire à lui tout être humain, c’est par les chrétiens qu’il le fait.

L’amertume, la rancœur, les ragots, les calomnies et la vengeance n’ont jamais sauvé personne. En revanche la transformation de tout événement en amour si. Seul l’amour sauve ! « Ramasser une épingle par amour peut convertir une âme ! » écrivait Thérèse de Lisieux.

Bonne rentrée à tous, et à bientôt.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

Cet article a 3 commentaires

  1. Parfait votre rubrique !! nous avons travailler ensemble pour Chrétiens médias !

  2. quelle joie de retrouver vos chroniques, Monseigneur! J’ai bien aimé ce livre où se retrouvent certaines figures, personnalités, qui hantent nos églises, entre bénitier et sacristie et poussent tout au bout de sa patience le pauvre prêtre surbooké et incompris ! heureusement tous ne vont pas s’emmurer dans leur jardin !
    Bonne rentrée Monseigneur .

  3. Cher Monseigneur,

    Vraiment ravi de vous retrouver dans ces chroniques toujours aussi vivantes.

    Portez vous bien.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu